Rejoignez-nous

Sport

Basketball: les Lions de Genève prêts pour la reprise

Publié

,

le

Les Lions de Vedran Bosnić partent favoris pour leur premier match de championnat face à Lucerne, même si l’équipe lucernoise leur a causé des problèmes la saison dernière.

L’heure de la reprise a sonné au plus haut niveau helvétique! Pour leur premier match officiel de la saison, les Lions de Genève affrontent Swiss Central dimanche (16h) à Lucerne. Une équipe qui ne fait pas partie des favoris du championnat, même si elle leur a donné du fil à retordre lors de l’exercice écoulé. Les basketteurs du Grand-Saconnex auront donc les faveurs de la cote. Mais ceux-ci ne connaissent pas vraiment leurs adversaires dont le contingent a quelque peu changé depuis la saison dernière. Peu leur importe en fin de compte: ils sont surtout impatients de retrouver la compétition à l’image de leur ailier tessinois Marko Mladjan.

Marko Mladjan Ailier des Lions de Genève

 

Les Lions de Genève abordent cette nouvelle saison avec bon nombre de nouveaux visages. Parmi eux, un espoir de la sphère orange helvétique : Lucas Pythoud. Ancien joueur de Lausanne, le Fribourgeois découvre l’univers professionnel des Lions.

Lucas Pythoud Meneur de jeu des Lions de Genève

 

Marquis Addison: « Swiss Central nous a battus deux fois l’an dernier: ça ne doit plus arriver! »

Vedran Bosnić et son équipe bénéficient de l’apport de trois Américains très complémentaires, dans chacun dans un compartiment du jeu: le meneur de jeu Lester Medford (24 ans, 178 cm), Marquis Addison (26 ans, 193 cm), à la fois ailier et arrière-shooteur, et le pivot Dominique Eliott (26 ans, 203 cm). Tous trois arrivants de étranger, il était intéressant de connaître de l’avis de l’un d’entre eux sur le championnat de Suisse. Marquis Addison nous parle aussi de Swiss Central, premier adversaire des Lions.

Marquis Addison Ailier et arrière shooteur des Lions de Genève.

 

 

 

 

 

Photo: @ Gill Botelho-Ferguson (Swiss Basketball/archives).

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Romain Loeffel et la Suisse irrésistibles

Publié

le

Soir de fête pour Simon Moser, Romain Loeffel et Enzo Corvi. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Suisse a livré un deuxième match parfait à Viège. La sélection de Patrick Fischer a écrasé la Russie 8-2 et a remporté son tournoi.

Alors oui ce n’est qu’une Russie B dans un match amical, mais quand même. Infliger un camouflet à l’une des nations phares du hockey mondial, cela n’arrive pas tous les jours. Comme de réussir un quadruplé en étant défenseur, n’est-ce pas Romain Loeffel?

Le Neuchâtelois de Lugano était assurément dans un jour de grâce. Tous ses tirs ont été dangereux et son 4-0 a même eu raison du gardien Tikhomirov. Mais ne voir que la performance XXL de l’ancien défenseur de Genève-Servette serait faire injure au travail de toute l’équipe de Suisse. Car l’ensemble de l’effectif a travaillé de concert. On omettra sans souci les deux buts encaissés en fin de partie dans ce qu’il convient bien d’appeler du remplissage puisque les joueurs de Patrick Fischer avaient plus que le match dans leurs mains.

Gros sujet de satisfaction, les situations spéciales. Le power-play s’est à nouveau mis en évidence en marquant lors de ses deux premières tentatives. Avec de nombreux droitiers à l’arrière du dispositif (Untersander, Loeffel, Egli), le jeu de puissance a fait des étincelles et Loeffel s’est particulièrement régalé. Le box-play s’est lui aussi distingué en annihilant les velléités de la Sbornaya.

Nyffeler se fond dans le moule

Arrivé mercredi soir pour pallier l’absence de Reto Berra, gêné par des ennuis musculaires, Melvin Nyffeler a eu droit à son match. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le portier de Rapperswil a parfaitement répondu aux attentes de Patrick Fischer. Le Zurichois n’a pas eu du travail plein la mitaine, mais il a su s’interposer au moment adéquat. Deux scènes illustrent à merveille le calme du dernier rempart des Lakers. A la 13e, il a privé les Russes d’une égalisation et surtout à la 40e, il a repoussé une attaque où deux Russes se sont présentés seuls face à lui et alors que la Suisse évoluait en avantage numérique. Les 3844 spectateurs de la Lonza Arena se sont levés comme un seul homme pour saluer le sauvetage du gardien helvétique.

Dommage que le rush de Russes frustrés de se prendre une déculottée ait coûté son blanchissage au Zurichois. Mais la Suisse termine son tournoi sur un bilan réjouissant de treize buts inscrits pour seulement deux encaissés. Une base intéressante avant de retrouver les joueurs en avril. Il y aura bien sûr un rassemblement en février (deux matches à Herisau et Olten contre l’Allemagne), mais celui-ci sera l’occasion pour Patrick Fischer d’aligner des jeunes joueurs à développer.

Continuer la lecture

Sport

Fognini, une tête d’affiche qui en appelle d’autres

Publié

le

Fognini disputera le prochain Geneva Open (Fognini disputera le prochain Geneva Open (©KEYSTONE/EPA EFE/EMILIO NARANJO)).

Fabio Fognini est la première tête d’affiche annoncée pour la sixième édition du Banque Eric Sturdza Geneva Open. 

L’ouverture de la billetterie du Banque Eric Sturdza Geneva Open a été l’occasion pour les organisateurs d’annoncer une première tête d’affiche. Fabio Fognini sera de la partie en mai prochain au Parc des Eaux-Vives. Le tennisman italien est actuellement le douzième joueur de la planète.

Thierry Grin Directeur du Geneva Open

 

Rappelons encore que Fabio Fognini devait déjà participer l’année dernière, mais qu’il avait déclaré forfait au dernier moment à cause d’une blessure. Par ailleurs, les organisateurs sont en train de chercher d’autres joueurs de renom. Les noms de Stan Wawrinka et de Roger Federer sont les plus cités. Et peut-être celui du Bâlois qui – contrairement au Vaudois – n’a encore jamais participé au tournoi.

Thierry Grin Directeur du Geneva Open

 

 

Le Banque Eric Sturdza Geneva Open aura lieu du 16 au 23 mai prochains au Parc des Eaux-Vives et le tournoi va se terminer pendant le week-end qui suit l’ascension…

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Deux Suisses sur le podium du prix Radio Lac au CHI de Genève

Publié

le

Julien Epeillard sur Jalanta lors de la remise du prix Radio Lac [Photo Radio Lac]

Le prix Radio Lac s’est tenu jeudi au Concours hippique international de Genève. Le Français Julien Epaillard s’impose devant deux Suisses, Bryan Balsiger et Beat Mändli. 

Les 59 participants se sont élancés sur le parcours comptant 11 obstacles compris entre 1m30 et 1m40, un parcours relativement linéaire, étant le premier prix international du CHI. Ce prix a surtout permis aux cavaliers et chevaux de prendre connaissance de la piste et s’échauffer sur les obstacles. La performance de temps n’était donc pas forcément le premier objectif pour certains cavaliers.

Ce n’était pourtant pas le cas du Brésilien Rodrigo Pessoa, au palmarès impressionnant, qui a été le premier à imposer un temps serré à sa concurrence avec 54 secondes et 9 centièmes.

Epaillard à la découverte de sa jument

C’était sans compter sur les cavaliers aux couleurs de la Suisse. Beat Mändli se place sur la troisième marche au terme de 52 secondes et 84 centièmes d’épreuve et le Neuchâtelois Bryan Balsinger en seconde place pour 52 secondes et 48 centièmes.

Au final, c’est le Français Julien Epaillard sur Jalanta, une jument qu’il n’a pas en main depuis longtemps,qui prend la main. Il a surpris le public et les commentateurs avec la prise d’une option qu’il est le seul à avoir tenté.

Cela lui a valu un temps impressionnant de 51 secondes et 23 centièmes,  et une belle première place pour le prix Radio Lac.

Julien Epaillard au micro de Manon Christen après sa victoire au prix Radio Lac.

Continuer la lecture

Actualité

Daniel Manzato signe au GSHC

Publié

le

Daniel Manzato évoluera à Genève-Servette la saison prochaine (©KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Genève-Servette tient son deuxième gardien pour la saison prochaine. Le club grenat n’a pas tardé à réagir au futur départ de son gardien Robert Mayer, qui rejoindra Davos l’été prochain. Le club des Vernets annonce avoir engagé le vétéran Daniel Manzato.

L’expérimenté Fribourgeois (35 ans) a signé pour un an, avec option pour une saison supplémentaire. Il formera avec Gauthier Descloux (autre Fribourgeois âgé de 23 ans) le duo de portiers du GSHC lors de l’exercice 2020/2021, affirment les Grenat dans un communiqué.

Moins de 48 heures après l’annonce du départ de Robert Mayer dans les Grisons, Genève a donc déjà mis sous contrat son deuxième gardien pour la saison prochaine : Daniel Manzato. L’expérimenté portier, actuellement à Ambri-Piotta, devrait endosser le rôle de doublure du jeune Gauthier Descloux, qui lui devrait porter la casquette de numéro 1. Cette annonce est un soulagement pour Sébastien Beaulieu, entraîneur des gardiens du Genève-Servette.

Sébastien Beaulieu Entraîneur des gardiens - Genève-Servette Hockey Club

Gardien d’expérience

Daniel Manzato a fait ses classes junior au Québec, avant de revenir en Suisse à l’aube de la saison 2003-2004 du côté des Kloten Flyers. Il porte ensuite les maillots d’Ambri-Piotta et de Bâle, avant de tenter sa chance durant deux saisons en Amérique du Nord. Il revient finalement en National League en 2010 à Rapperswil et Lugano, avant de retourner la saison dernière à Ambri. Daniel Manzato est également un joueur international, puisqu’il a disputé 34 matchs avec l’équipe nationale.

Sébastien Beaulieu Entraîneur des gardiens - Genève-Servette Hockey Club

Le portier fribourgeois possède d’ailleurs la 3e meilleure statistique de la ligue cette saison en terme d’arrêts, avec 92,2%. A 36 ans à l’aube de la saison prochaine, Daniel Manzato sera la doublure de Gauthier Descloux, afin de permettre à son jeune collègue de s’améliorer davantage.

Sébastien Beaulieu Entraîneur des gardiens - Genève-Servette Hockey Club

Cette signature est également une bonne affaire pour le GSHC. En effet, avec quatre licences par club pour des joueurs étrangers, les gardiens suisses de qualité sont une denrée recherchées en National League. De plus, même si moins exposé médiatiquement, le poste de gardien en hockey sur glace est très important dans la construction d’une équipe.

Sébastien Beaulieu Entraîneur des gardiens - Genève-Servette Hockey Club

Daniel Manzato quittera donc au printemps prochain Ambri-Piotta, où il est arrivé au début de l’exercice 2018/2019 en provenance de Lugano.

Robin Jaunin et Keystone – ATS.

Continuer la lecture

Actualité

La Queue-d’Arve dévoile ses nouveaux équipements sportifs

Publié

le

Ce mardi a été inauguré le nouvel espace omnisports du Centre sportif de la Queue-d’Arve après 7 mois de travaux. Ces travaux correspondent à la mise à niveau et la reconfiguration du centre sportif. Cet espace rénové comprend des terrains de pétanque, un mur d’escalade, des baby-foot et des terrains de squash, une première en Ville de Genève. 

Les sportifs ont désormais à disposition 16 terrains de pétanque entièrement rénovés, un nouveau mur d’escalade, 6 baby-foot professionnels et 4 terrains de squash. Ces derniers sont la grande nouveauté des nouvelles installations puisqu’ils sont les seuls en Ville de Genève ; les autres du canton sont à Meyrin. Ce chantier d’un budget de 2.4 millions de francs s’inscrit dans le Plan directeur des équipements sportifs 2017-2030, qui prévoit un investissement total de 300 millions de francs. Il a permis de remettre entièrement à neuf cette partie du centre, y compris son système de chauffage, de ventilation et d’éclairage afin de mieux répondre aux normes actuelles. Sami Kanaan, conseiller administratif en charge de la culture et du sport, se félicite de cette rénovation qui va proposer une meilleure offre sportive aux Genevois.

Sami Kanaan Conseiller administratif en charge de la culture et du sport

 

Le centre sportif de la Queue-d’Arve dispose désormais de quatre terrains de squash. Une première en Ville de Genève.

Une salle polyvalente destinée aux compétitions sportives

Ces gros travaux ont permis de déplacer le mur de grimpe qui se trouvait dans la salle adjacente. A terme, cet espace libre devrait devenir une salle polyvalente – qui vise une capacité de 3’500 personnes – afin d’accueillir des événements sportifs de plus grande envergure. Les explications de Sami Kanaan, conseiller administratif en charge de la culture et du sport.

Sami Kanaan Conseiller administratif en charge de la culture et du sport

La Ville de Genève manque de locaux utilisables pour ces grandes occasions. Grâce à ce projet, des compétitions sportives nationales et internationales pourraient s’y tenir. Pour Sybille Bonvin, cheffe du Service des sports à la Ville de Genève, ce sont des événements capitaux pour une ville comme Genève.

Sybille Bonvin Cheffe du Service des sports de la Ville de Genève

D’après le Plan directeur des équipements sportifs, ce sont trois autres centres sportifs majeurs qui vont subir des travaux de rénovation ou d’extension. Un site sera entièrement construit près de la nouvelle gare des Eaux-Vives. Après la Queue-d’Arve ce mardi, le prochain centre sur la liste est celui du Bois des Frères. Le projet comprend notamment un centre sportif dédié au tennis de table et au squash ainsi que la construction d’une auberge de jeunesse. Les travaux devraient être réalisés en 2021.

Continuer la lecture