Rejoignez-nous

Santé

COVID19: bilan des décès en Chine au plus bas depuis 3 semaines

Publié

,

le

[AP Photo/Ahn Young-joon]

La Chine a annoncé mercredi un bilan de 52 morts du coronavirus au cours des dernières 24 heures, portant à 2715 le total cumulé depuis l’apparition de la pneumonie virale en décembre dans le Hubei (centre). Ces 52 nouveaux décès, chiffre le plus bas depuis 3 semaines, sont à déplorer dans cette province.

Le Hubei compte également 401 des 406 nouveaux cas de contamination répertoriés mercredi, selon la commission nationale (ministère) de la Santé. La Chine compte désormais plus de 78’000 cas de contamination.

Les autorités ont par ailleurs mis en quarantaine 94 personnes présentes sur un vol arrivant à Nankin (est de la Chine) en provenance de Séoul, car trois passagers étaient fiévreux, a rapporté la télévision nationale.

Quant à la Corée du Sud, elle est désormais le deuxième foyer de contagion après la Chine, avec 1146 cas de contamination annoncés mercredi, chiffre en hausse de 169 par rapport à la veille. Le pays déplore 11 décès.

La 11e personne à avoir succombé au virus est un homme d’une trentaine d’années originaire de Mongolie, selon un communiqué du Centre de contrôle et de prévention des maladies (KCDC). Il était hospitalisé dans l’attente d’une greffe du foie, d’après l’agence de presse Yonhap.

Les rues de Daegu, ville où 90% des nouveaux cas ont été détectés et qui compte quelque 2,5 millions d’habitants, sont largement désertées depuis des jours, à l’exception de longues files d’attente dans les quelques magasins qui vendent des masques de protection.

Les autorités ont appelé la population à se montrer très prudente, en conseillant aux habitants de rester chez eux en cas de fièvre ou de symptômes respiratoires. « Le gouvernement va mobiliser toutes les ressources et tous les moyens » pour tenter de contrôler l’épidémie, a déclaré le Premier ministre, Chung Sye-kyun, lors d’une réunion à Daegu, a rapporté l’agence de presse Yonhap.

Soldat américain

Un soldat américain en poste en Corée du Sud a été testé positif au coronavirus, ont par ailleurs annoncé les responsables militaires, précisant qu’il s’agissait du premier militaire américain contaminé. Ce soldat était en poste dans le camp de Carroll, à 30 kilomètres au nord de Daegu, ville épicentre de l’épidémie. Il a été placé en auto-quarantaine dans sa résidence située en dehors de la base.

En outre, un premier cas de coronavirus a été détecté au Brésil, ce qui constitue également le premier cas en Amérique du Sud. Hors de Chine, l’épidémie touche de plus en plus de pays, où elle a fait au moins 2500 contaminations et plus d’une quarantaine de morts.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Le Covid-19 a tué 75 fois ce week-end en Suisse

Publié

le

L'OFSP actualise les chiffres sur son site internet une fois toutes les 24 heures. (©KEYSTONE/GERHARD RIEZLER)

Le cap des 20’000 personnes testées positives au Covid-19 a été dépassé ce week-end en Suisse, tandis que 75 nouveaux décès étaient annoncés en 48 heures. Dimanche, l’OFSP recensait 559 décès et 21’100 personnes testées positives.

Parmi les 559 personnes décédées, 64% étaient des hommes et 36% des femmes, écrit l’Office fédérale de la santé publique (OFSP) sur son site internet. L’âge des personnes décédées allait de 32 à 101 ans, avec un âge médian de 83 ans.

Sur les 543 personnes décédées pour lesquelles les données sont complètes, 97% souffraient d’au moins une maladie préexistante. Les trois maladies préexistantes les plus fréquemment mentionnées étaient l’hypertension artérielle (chez 66% des personnes décédées), les maladies cardiovasculaires (55%) et le diabète (28%).

Plus de 21’000 tests positifs

Depuis le premier cas de Covid-19 confirmé en laboratoire survenu le 24 février, le nombre de cas n’a cessé d’augmenter. A ce jour, environ 158’000 tests ont été effectués pour COVID-19, dont 15% étaient positifs. Près de 13’000 nouveaux tests ont été réalisés ces dernières 24 heures, dont 822 positifs, à 21’100. Le nombre de tests quotidiens continue de croître.

L’âge des cas confirmés en laboratoire allait de 0 à 108 ans, avec un âge médian de 53 ans (50% des cas étaient plus jeunes et 50% plus âgés que cet âge), note encore l’OFSP dans son bulletin quotidien. 47% des cas étaient des hommes, 53% des femmes. Les adultes étaient nettement plus touchés que les enfants. Chez les adultes de 60 ans et plus, les hommes étaient plus touchés que les femmes, et chez les adultes de moins de 60 ans, les femmes que les hommes.

Par rapport à la taille de leur population, les cantons du Tessin (704,4), de Genève (640,3), de Vaud (529,3) et de Bâle-Ville (463,1) étaient les plus touchés. Au Tessin ces dernières 24 heures, douze nouveaux décès ont été recensés, portant le total à 177 morts, selon les autorités cantonales dimanche.

Des informations sont disponibles pour 2354 patients hospitalisés. Leur âge allait de 0 à 101 ans, avec un âge médian de 71 ans. 61% des personnes hospitalisées étaient des hommes et 39% des femmes.

Sur les 2016 personnes hospitalisées pour lesquelles des données complètes sont disponibles, 12% n’avaient aucune maladie préexistante. Les trois symptômes les plus fréquemment mentionnés étaient la fièvre (68%), la toux (65%) et les problèmes respiratoires (39%). De plus, 43% avaient une pneumonie.

Continuer la lecture

Actualité

Le garage des ambulances du CHUV transformé en hôpital

Publié

le

Les urgences du CHUV ont été réaménagées pour accueillir les patients touchés par le Covid-19. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Porte d’entrée du dispositif hospitalier, le service des urgences du CHUV à Lausanne a dû être adapté. Objectif: être en mesure d’absorber une éventuelle vague de patients touchés par le Covid-19.

« Nous essayons d’avoir toujours deux coups d’avance, démarre le professeur Pierre-Nicolas Carron, chef du service. Ces derniers jours, nous nous sommes beaucoup étendus, en aménageant des espaces ou en créant complètement des infrastructures pour augmenter notre capacité d’accueil. » Celle-ci a doublé.

Derrière une porte battante, un couloir de transit est désormais garni d’une alignée de seize lits, chaque place étant pourvue d’oxygène et d’un ordinateur permettant de surveiller l’état du patient.

« C’est un couloir qui a été pensé pour être aménagé très rapidement lors d’épisodes spéciaux, mais c’est la première fois que nous y avons recours et qu’il est vraiment équipé », précise le professeur Carron. Plus loin, une ancienne salle de stockage et de réunion est occupée par douze lits, séparés par des paravents.

Finalement, c’est le garage des ambulances qui a été complètement métamorphosé. Vidé de ses véhicules, il accueille désormais une infrastructure complétée à l’extérieur par une grande tente, et dans laquelle a été aménagé un nouvel espace de prise en charge de dix-huit places.

« C’est une infrastructure digne d’un hôpital suisse, elle aussi équipée en chauffage, en informatique et en oxygène », précise le spécialiste.

Ces nouveaux espaces ne sont pas destinés à accueillir des malades ou des blessés sur une longue durée, ils doivent permettre de libérer d’autres secteurs des urgences.

Baisse d’activité

« Ce sont des endroits où les patients vont rester quelques heures, le temps de prendre une décision sur la prise en charge et le traitement. Même si nous avons reproduit les conditions d’une chambre classique, l’objectif n’est pas de garder des gens dans le couloir pendant la nuit par exemple », explique Pierre-Nicolas Carron.

Surtout, il insiste: « Nous ne faisons pas que du Covid-19. Tous les patients continuent à être pris en charge normalement ! »

Un rappel important alors que le service observe une baisse d’activité « de 30% à 50% en fonction des jours par rapport à la moyenne habituelle ». Soit 80 à 100 cas quotidiens contre environ 150 à 200 en temps normal.

Peur de déranger

« Nous imaginons plusieurs explications. Certains pensent que nous sommes débordés et ont peur de déranger, d’autres vont peut-être chez leur médecin traitant ou rechignent à venir en milieu hospitalier car ils craignent d’être contaminés. Il y a aussi nettement moins d’activités professionnelles ou sportives et d’événements festifs », envisage le chef des urgences.

Continuer la lecture

Actualité

Deux avions rapatrient 264 Suisses

Publié

le

Plus de 150 ressortissants suisses ont été rapatriés dimanche du Chili (archives). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les rapatriements de ressortissants suisses bloqués à l’étranger se poursuivent. Deux avions ont atterri dimanche en Suisse avec à leur bord 276 passagers, dont 264 ressortissants helvétiques.

Un avion en provenance de Santiago du Chili a atterri dimanche matin à Zurich, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) sur son site internet. Cent cinquante-neuf Suisses étaient à bord.

En début d’après-midi, un autre avion en provenance d’Alger a atterri à Genève. Sur ses 117 passagers, 105 sont suisses. Parmi les douze autres, onze résident dans le pays.

Convois en cours au Pérou

Les touristes bloqués au Pérou sont quant à eux en cours de rapatriement. Un convoi de quatre bus est arrivé dimanche à Cusco. Un autre se dirige vers Arequipa. Ils doivent y récupérer les ressortissants suisses bloqués dans ces deux villes et les ramener à Lima, a indiqué samedi Johannes Matyassy, directeur de la Direction consulaire (DC) du DFAE, lors d’un point presse à Berne.

Un avion les rapatriera ensuite en Suisse depuis la capitale péruvienne. Il est attendu mercredi.

Selon l’agence de presse allemande DPA, Berlin est par ailleurs en train de rapatrier des centaines de passagers d’une croisière, dont 28 Suisses, depuis l’Australie. Parmi les 832 croisiéristes, neuf ont été testés positifs au Covid-19. Ils sont traités dans des hôpitaux à Perth.

Les touristes suisses devraient eux rentrer d’ici mardi, a annoncé M.Matyassy. Le DFAE a précisé dimanche à Keystone-ATS que sa représentation australienne était en contact avec eux et leur apportait un soutien dans le cadre de la protection consulaire.

Enorme tâche

L’organisation d’un vol de retour est une énorme tâche logistique mais aussi politique, a souligné M.Matyassy. « Les représentations suisses à l’étranger font un travail énorme ici pour aider à organiser concrètement les possibilités de retour. »

Dans ce cadre, la coopération avec les pays étrangers est particulièrement importante. Et le directeur de la DC de mentionner l’exemple du Népal. La représentation suisse à Katmandou a organisé un vol à l’intérieur du pays pour ramener dans la capitale, outre des touristes suisses, des voyageurs français et allemands. Les Suisses ont ensuite pu rentrer dans leur pays sur deux vols organisés par l’Allemagne et la France.

Jusqu’à présent, sept vols en provenance d’Amérique latine (San José, Bogotà, Lima et Santiago) et d’Afrique (Casablanca, Dakar et Alger) ont été effectués par le DFAE. Et plus de 1000 ressortissants suisses ont été ramenés. De nombreux autres vols de retour sont prévus dans les jours et les semaines à venir, non seulement depuis l’Amérique du Sud et l’Afrique, mais aussi de l’Asie et l’Océanie.

Continuer la lecture

Actualité

Plus de 100’000 cas de Covid-19 aux Etats-Unis

Publié

le

New York est l'épicentre de la pandémie de la maladie à coronavirus 2019 aux Etats-Unis. (©KEYSTONE/AP/Mary Altaffer)

Plus de trois milliards de personnes sont entrées samedi dans un nouveau week-end de confinement à travers le monde en raison du coronavirus, qui a déjà fait plus de 25’000 morts. Si la pandémie frappe de plein fouet l’Europe, elle se propage très vite aux Etats-Unis.

Ces derniers ont dépassé vendredi la barre des 100’000 personnes contaminées par la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19), selon le comptage de l’université Johns-Hopkins. La veille, ils avaient déjà dépassé l’Italie et la Chine pour devenir le pays du monde à compter le plus de cas déclarés.

Désormais, les Etats-Unis dénombrent déjà près de 15’000 cas de plus que l’Italie et 20’000 de plus que la Chine. Le nombre de morts (1544) reste toutefois moins important aux Etats-Unis que dans ces deux pays. Le taux de mortalité de la maladie aux Etats-Unis, basé sur le nombre de cas recensés, est de 1,5%. Il est de 10,5% en Italie.

« Nous avons réalisé plus de tests que n’importe quel autre pays au monde et notre capacité continue à croître », a affirmé le président américain Donald Trump vendredi lors d’une conférence de presse de la Maison-Blanche.

Epicentre à New York

L’épicentre de l’épidémie aux Etats-Unis se situe à New York. L’Etat a enregistré plus de 500 morts et près de la moitié de la totalité des cas américains. Les hôpitaux y sont proches de la saturation.

« Nous sommes témoins d’un nombre croissant de cas, d’hospitalisations, d’admissions en unités de soins intensifs, de patients nécessitant des respirateurs artificiels », a déclaré Thomas Tsai, professeur de santé publique à Harvard. « Et, malheureusement, le taux de mortalité va suivre cette tendance. C’est simplement que cela va prendre plusieurs jours ou semaines. »

Cette situation a incité le président américain à contraindre par décret le constructeur automobile General Motors à produire des respirateurs artificiels, vitaux pour les malades du Covid-19, toujours plus nombreux à être hospitalisés. L’équipement vient en effet à manquer après des semaines de pandémie.

La Russie, dernier grand pays à n’avoir encore pris aucune mesure de confinement généralisé, a décidé à compter de samedi de fermer ses restaurants et la plupart de ses commerces avant une semaine chômée. Les autorités espèrent que les Russes resteront ainsi chez eux, même sans y être obligés.

Continuer la lecture

Actualité

Le coronavirus a fait plus de 13’000 morts

Publié

le

L'Italie, pays le plus touché, qui a recensé son premier décès fin février, compte 4825 morts pour 53'578 cas. (©KEYSTONE/AP/Massimo Paolone)

Le nouveau coronavirus a fait au moins 13’444 morts dans le monde depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 12h00. L’Europe est le continent le plus touché avec 7802 décès, devant l’Asie.

Plus de 308’130 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 170 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas officiellement diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. En effet, un grand nombre de pays ne testent désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

Depuis le comptage réalisé la veille à 20h00, 1702 nouveaux décès et 28’674 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Près de 5000 morts en Italie

L’Italie, pays le plus touché, qui a recensé son premier décès fin février, compte 4825 morts pour 53’578 cas. 6072 personnes sont considérées comme guéries par les autorités.

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie a débuté fin décembre, a dénombré officiellement 81’054 cas (46 nouveaux entre samedi et dimanche), dont 3261 décès (6 nouveaux), et 72’244 guérisons.

Les pays les plus touchés après l’Italie et la Chine sont l’Espagne avec 1720 morts pour 28’572 cas, l’Iran avec 1685 morts (21’638 cas), la France avec 562 morts (14’459 cas), et les États-Unis avec 340 morts (26’747 cas).

Premiers décès dans plusieurs pays

Depuis samedi à 20h00, le Kosovo, la Colombie, la République démocratique du Congo, la Roumanie, le Chili et Chypre ont annoncé les premiers décès liés au virus sur leur sol. L’Angola, Gaza, le Timor oriental, l’Ouganda et l’Erythrée ont eux annoncé le diagnostic de premiers cas.

L’Europe, continent désormais le plus touché, totalisait dimanche à 12h00 152’117 cas (7802 décès), l’Asie 96’669 cas (3479 décès), les Etats-Unis et le Canada 28’077 cas (359 décès), le Moyen-Orient 24’656 cas (1710 décès), l’Amérique latine et les Caraïbes 4001 cas (49 décès), l’Océanie 1417 cas (7 décès) et l’Afrique 1193 cas (38 décès).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Source: ATS

Continuer la lecture