Rejoignez-nous

Environnement

1174 signatures pour sauver les arbres en ville de Genève

Publié

,

le

Une pétition veut interdire la coupe d’arbres en Ville de Genève. Lancée par les verts et le Parti du travail, elle a récolté 1174 signatures et elle a été déposée ce lundi au Conseil municipal. Le texte réclame un moratoire. Dans l’intervalle seuls les arbres malades ou dangereux pourraient être abattus et les coupes devraient faire l’objet d’une information à la population en bonne et due forme. L’information fait particulièrement défaut sur les chiffres, selon Delphine Wuest, cheffe de groupe des verts au Conseil municipal de la Ville de Genève.

Delphine Wuest Cheffe du groupe des verts au Conseil municipal

La pétition réclame également que trois arbres soient replantés pour un arbre coupé. Selon l’âge de l’arbre, il faudra davantage d’individus pour remplacer l’effet climatiseur de ce dernier. Et les plantages ne sont pas toujours convaincants, selon Delphine Wuest.

Delphine Wuest Cheffe du groupe des verts au Conseil municipal

Ce mardi soir les verts devraient amener une surprise à la séance du Conseil municipal. Une motion du PS, des verts, du MCG et du Parti du travail concernant les arbres est actuellement en commission.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Une boîte à outils pour promouvoir le développement durable

Publié

le

A Genève, le DIP a créé une boîte à outils destinée aux enseignants et aux élèves pour promouvoir le développement durable, après le succès du film « Demain Genève ».

« Demain Genève » ou comment sensibiliser les jeunes à la question du développement durable. Après le succès du film réalisé par Grégory Chollet, le Département de l’instruction publique a décidé de créer une boîte à outils pour promouvoir le développement durable en classe. Des supports pédagogiques à l’attention des enseignants et des élèves du primaire et du secondaire I et II sont ainsi intégrés dans le programme scolaire, dans le cadre de la Feuille de route DIP21 lancée en 2019 par la conseillère d’Etat Anne Emery-Torracinta.

Ces fiches mettent lumière des projets en faveur du développement durable dont les élèves peuvent s’inspirer. Claudine Dayer Fournet, responsable du développement durable au DIP.

Claudine Dayer Fournet Responsable du développement durable au DIP

D’autres thématiques sont également tirées directement du film de Grégory Chollet. Claudine Dayer Fournet.

Claudine Dayer Fournet Responsable du développement durable au DIP

La grille horaire n’étant pas extensible, le programme vient donc s’intégrer dans le cursus scolaire dans les matières déjà existantes. Claudine Dayer Fournet.

Claudine Dayer Fournet Responsable du développement durable au DIP

Bien qu’elle évolue en fonction des besoins et des défis, la feuille de route DIP21 a été conçue pour la législature actuelle. Elle sera donc revue d’ici à 2023.

Continuer la lecture

Actualité

Genève maintient son moratoire sur la 5G

Publié

le

Les antennes existantes ne sont pas concernées par le moratoire décrété par le canton de Genève et peuvent être adaptées à la 5G (archives). (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

L’installation de nouvelles antennes de 5G sur le territoire du canton de Genève est gelé jusqu’à nouvel ordre. Le gouvernement genevois a décidé, mercredi, de prolonger le moratoire qui avait été instauré en avril et qu’il avait confirmé en octobre.

La porte-parole du département du territoire Pauline de Salis a confirmé l’information révélée par 20 Minutes. Le Conseil d’Etat voulait prendre position, dans un premier temps, après avoir pris connaissance du rapport de l’Office fédéral de l’environnement sur les risques et les besoins liés à l’évolution de la téléphonie.

Ce document, publié jeudi dernier, ne donne cependant pas de recommandations claires. Le gouvernement genevois a donc choisi d’attendre l’avis du Conseil fédéral à propos de ce rapport avant de décider du sort qu’il faut réserver aux demandes d’installation de nouvelles antennes 5G.

La réponse de Berne est attendue début 2020, selon Mme de Salis. Le gel des autorisations relatives à la mise en place de nouvelles antennes 5G ne concerne pas l’adaptation du matériel déjà existant à la 5G.

Continuer la lecture

Actualité

Le bois: un matériau trop peu utilisé en Suisse

Publié

le

Ce jeudi, nous célébrons la journée suisse de l’arbre. Les arbres font partie intégrante du paysage et notre pays peut se targuer d’avoir une gestion saine de sa forêt. La Suisse est en effet l’un des seuls pays du monde à posséder une loi qui la protège. Malheureusement le bois suisse n’est pas suffisamment utilisé comme matériau dans la construction. Peu d’architectes connaissent ses vertus, selon Claude Haegi, président de la fondation Lignum à Genève.

Claude Haegi Président de la Fondation Lignum

Les constructeurs préfèrent importer du bois de l’étranger plutôt que d’utiliser du bois indigène, à cause de son coût. Pour Claude Haegi, président de la fondation Lignum, la situation doit changer.

Claude Haegi Président de la Fondation Lignum

A Genève, le nouveau centre d’hébergement pour migrants de Rigot a été construit entièrement en bois de la région. Pour la fondation Lignum, le futur PAV devrait s’en inspirer. Elle préconise également une meilleure formation des corps de métier.

Claude Haegi Président de la Fondation Lignum

 

Continuer la lecture

Actualité

Tempête de foehn en Suisse

Publié

le

La tempête de foehn a largement brassé le lac des Quatre cantons, comme ici à Brunnen (SZ) (archives). (©KEYSTONE/URS FLUEELER)

Une violente tempête de foehn a balayé la Suisse dans la nuit de vendredi à samedi. Des rafales ont dépassé les 100 km/h non seulement en montagne mais aussi dans les vallées.

A Gütsch ob Andermatt (UR), le vent a atteint 147 km/h, rapporte samedi matin SRF Meteo. Au Diablerets (VD), il soufflait à 134 km/h et à 126 km/h à Meiringen (BE). Des vents violents de plus de 130 km/h sont encore attendus dans la journée dans l’Oberland bernois et dans la vallée de la Reuss.

En raison des chutes de neige abondantes et du vent, le danger d’avalanche est élevé dans le sud des Alpes et dans la région du Gothard. Selon le portail des dangers naturels de la Confédération, il atteint le niveau 4 à 5, soit fort à très fort, le maximum de l’échelle.

Sous l’effet du foehn, les températures dans les vallées alpines ont été exceptionnellement douces. Il faisait 17 degrés dans le canton de Glaris peu après 4h, environ 10 sur l’Uetliberg (ZH). Selon les météorologues, il s’agit d’un phénomène d’inversion des températures, lorsque l’air est plus doux en montagne qu’en plaine.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Extinction Rebellion contre les jets privés à Genève

Publié

le

Une centaine d'activistes d'Extinction Rebellion ont bloqué le terminal des jets privés de l'aéroport de Genève durant deux heures et demie. (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Des militants d’Extinction Rebellion ont bloqué pacifiquement samedi le terminal des jets privés de l’aéroport de Genève durant deux heures et demie. Ils ont accepté de quitter les lieux par eux-mêmes.

La centaine d’activistes présents ont bloqué les trois accès du terminal. Une trentaine d’entre eux se sont tenus fermement durant deux heures et demie pour empêcher toute entrée et sortie. Les autres sont restés debout, chantant, applaudissant, tenant des pancartes de nuages blancs ou agitant des drapeaux à l’effigie de leur mouvement.

« Participez à la solution et pas à la pollution », affichait la pancarte de l’une des manifestantes. Les jeunes représentaient la majorité des activistes présents à cette action non violente, qui s’est déroulée dans une ambiance bon enfant. Plusieurs participants ont joué de la musique et un filin a même été tiré entre deux arbres pour des exercices d’équilibrisme.

« Nous voulons dénoncer ce moyen de transport complètement absurde puisqu’un jet privé émet vingt fois plus de CO2 par passager qu’un avion classique », explique l’un des porte-parole du collectif, Micaël Metry. Après plus de deux heures d’occupation, le groupe a finalement décidé d’accepter la suggestion de la police cantonale de Genève d’évacuer les lieux.

Eventuelles conséquences

Les activistes, qui n’avaient pas fait de demande officielle avant cette manifestation, ont obtenu l’autorisation de quitter les lieux par petits groupes. Leur identité a été prise par la police cantonale. « Aucune décision n’a encore été prise quant à d’éventuelles conséquences suite à cette action », a précisé son porte-parole, Silvain Guillaume-Gentil.

Extinction Rebellion entend alerter la population sur l’urgence climatique. Ces derniers mois, la branche genevoise de cette organisation a notamment détourné des affiches publicitaires et organisé un « die-in », soit une manifestation consistant à s’allonger par terre.

Source: ATS

Continuer la lecture