Rejoignez-nous

Actualité

Photos 📸 La marche des fiertés sur Radio Lac

Publié

,

le

Retrouvez toutes nos images de la marche des fiertĂ©s qui se tenait ce samedi Ă  Genève. Plus de 35’000 personnes Ă©taient au rendez-vous pour cette première marche depuis 8 ans.

Pour aller plus loin, découvrez tous nos articles sur la Geneva Pride 2019.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Le Léman Express est opérationnel mais freiné par la grève

Publié

le

Le Léman Express va rassembler chaque jour des dizaines de milliers d'utilisateurs dans près de 250 trains. Six trajets par heure et par sens sont prévus en semaine pour le segment Cornavin/Eaux-Vives/Annemasse. (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Léman Express est désormais opérationnel pour les usagers. Ce « moment historique » dimanche, attendu depuis plus de 100 ans, a été un peu gâché par la grève en France, limitant les trains entre les deux pays à un quart. Les perturbations vont se poursuivre lundi.

« Tous les trains étaient remplis à plus de 80%. Nous avons eu une grosse affluence », a indiqué dimanche en début de soirée à Keystone-ATS un porte-parole des CFF. A 05h03, plusieurs dizaines de personnes, surtout des officiels et des journalistes, étaient parties de Coppet (VD) dans le premier de ces véhicules.

Avant de retrouver Ă  Cornavin celles du premier train venu d’Annemasse, premier Ă  « gommer l’effet frontière » entre les deux pays, dans lequel avait pris place le conseiller d’Etat Serge Dal Busco. « C’est un moment historique », ont expliquĂ© aussi bien des usagers que le patron des CFF Andreas Meyer. Un homme Ă©tait accompagnĂ© de son fils de deux ans qui restera comme le plus jeune passager du tout premier train.

Pour autant, symboliquement, le lien facilitĂ© pour les transports entre les deux pays aura Ă©tĂ© un peu Ă©gratignĂ© dès ce premier vĂ©hicule du plus grand rĂ©seau rĂ©gional ferroviaire transfrontalier d’Europe. AnnoncĂ© jusqu’Ă  Annemasse, celui-ci sera contraint de s’arrĂŞter Ă  la dernière gare suisse. MalgrĂ© tout, le premier mĂ©canicien qui a conduit le train faisait alors part de sa « fierté ».

Soutien de Pagani

La grève nationale en France, Ă  laquelle s’ajoute un mouvement social local des cheminots, n’aura permis que de garantir une liaison sur trois entre Genève et Annemasse, en ajoutant l’effet sur deux RegioExpress par heure. Pas de quoi entamer la satisfaction de responsables politiques comme RĂ©my Pagani.

Le conseiller administratif de Genève soutient les revendications des employés côté français qui demandent une adaptation de leurs conditions aux coûts élevés par rapport au reste de leur pays. Et il souhaite déjà une extension du réseau.

Dimanche en dĂ©but de soirĂ©e, LĂ©manis, la sociĂ©tĂ© qui exploite le rĂ©seau, annonçait le mĂŞme dispositif rĂ©duit pour la journĂ©e de lundi oĂą le LĂ©man Express sera pour la première fois utilisĂ© largement par les frontaliers. Dans le dĂ©tail, tous les trains circulent normalement jusqu’Ă  la dernière gare suisse.

En revanche, seule une liaison toutes les demi-heures rejoint Annemasse entre 06h00 et 22h00. En dĂ©ors de cette pĂ©riode, des bus de remplacement sont prĂ©vus pour garantir les trajets. Autre effet, les trains RegioExpress, prĂ©vus deux fois par heure et par sens pour une halte seulement dans les gares principales du rĂ©seau, s’arrĂŞteront Ă  Cornavin.

Dizaines de milliers d’utilisateurs

Malgré tout, enthousiasme et soulagement étaient largement partagés. Arrivé début janvier, le directeur général de Lémanis Mario Werren admettait que la grève altérait un peu cette situation tout en ajoutant que le Léman Express ne serait pas toujours confronté à une telle période de perturbations.

Le LĂ©man Express va rassembler chaque jour des dizaines de milliers d’utilisateurs dans près de 250 trains. Six trajets par heure et par sens sont prĂ©vus en semaine pour le segment du CEVA (Cornavin/Eaux-Vives/Annemasse). Sur cette partie, la durĂ©e du trajet doit ĂŞtre divisĂ©e de plus de moitiĂ©, insiste LĂ©manis. En revanche, samedi, la nouvelle ligne du tram 17 entre Genève et Annemasse a elle Ă©tĂ© lancĂ©e samedi sans perturbation.

Tout au long du week-end, les Genevois ou les Français seront venus Ă  la rencontre de la nouvelle infrastructure du LĂ©man Express, assistant Ă  de nombreux concerts et animations ou Ă  l’inauguration de certaines gares. Au total, environ 20’000 personnes se sont rendues sur ces diffĂ©rents sites le long de la ligne, selon LĂ©manis.

Le Léman Express avait été officiellement inauguré jeudi par la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. Constitué de 230 km et de 45 gares au total, le projet a pu être établi grâce à une nouvelle ligne ferroviaire entre elles. Le segment du CEVA a demandé huit ans de travaux, avec un coût proche des deux milliards de francs.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Mondial dames de Unihockey: Les Suissesses en argent

Publié

le

La Suède a décroché à Neuchâtel son 7e titre mondial consécutif (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Vainqueur miraculeuse des Tchèques en demi-finale, l’Ă©quipe de Suisse dames n’est pas allĂ©e au bout de son rĂŞve dans « son » championnat du monde Ă  Neuchâtel.

Les protégées du coach Rolf Kern ont été battues 3-2 après prolongation par la Suède en finale.

Les 4250 spectateurs massĂ©s dans la Patinoire du Littoral ont pourtant pu croire en un nouvel exploit lorsque Corin RĂĽttimann a inscrit le 2-2 Ă … 8 secondes de la fin du temps rĂ©glementaire. Mais la Suède n’a pas doutant longtemps, Johanna Hultgren marquant le but du sacre après 61 » de jeu supplĂ©mentaire.

L’issue peut sembler cruelle pour les Suissesses, qui avaient ouvert la marque après seulement 72 » de jeu grâce Ă  Margrit Scheidegger. Meilleure gardienne du tournoi, Lena Haini (24 arrĂŞts dimanche) a longtemps retardĂ© l’Ă©chĂ©ance. Mais elle n’a rien Ă  se reprocher sur les trois buts suĂ©dois.

La Suède dĂ©croche ainsi son neuvième titre mondial, le septième consĂ©cutif. Pour la Suisse, sacrĂ©e une seule fois (en 2005), il s’agit de la neuvième mĂ©daille en douze Ă©ditions, la quatrième d’affilĂ©e. Les Suissesses s’Ă©taient parĂ©es de bronze lors des trois derniers Mondiaux.

Cette prĂ©sence en finale tenait dĂ©jĂ  du miracle. MenĂ©es 6-2 par la RĂ©publique tchèque Ă  moins de trois minutes de la fin de leur demi-finale samedi, les Suissesses avaient arrachĂ© la prolongation en marquant quatre buts en l’espace de… 79 secondes! Michelle Wicki a offert la victoire Ă  son Ă©quipe après 4’34 » en « overtime ».

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

CHI de Genève: Fuchs gagne le GP

Publié

le

Martin Fuchs a remporté dimanche le GP du CHI de Genève (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Martin Fuchs a foncé à toute vitesse vers la victoire dans le Grand Prix de Genève.

Le champion d’Europe s’est imposĂ© d’un souffle – 5 centièmes seulement – devant le Britannique Scott Brash. Steve Guerdat a pour sa part pris la cinquième place.

Rarement un barrage n’aura Ă©tĂ© aussi dense, avec cinq cavaliers dans (presque) la mĂŞme seconde, Guerdat et Bianca ayant terminĂ© Ă  1 »06 exactement de Fuchs et Clooney. Le Zurichois, no 2 mondial, a rĂ©alisĂ© une manche de folie et il le fallait bien, pour s’imposer Ă  pareil niveau.

Il n’a peut-ĂŞtre pas gagnĂ© mais, Ă  22 ans, Bryan Balsiger (6e, juste derrière Guerdat) a clairement marquĂ© les esprits en signant un Ă©poustouflant double sans faute. Sur Clouzot, le cheval qui lui a permis de remporter le 20 octobre sa première victoire en Coupe du monde (Ă  Oslo), le Neuchâtelois s’est inscrit dans les coeurs du public genevois.

Et, probablement, dans la tĂŞte du chef d’Ă©quipe Andy Kistler. MĂŞme s’il peut encore se passer bien des choses, le champion d’Europe des jeunes cavaliers 2017 a peut-ĂŞtre bien pris une option sur la troisième place aux JO l’Ă©tĂ© prochain, derrière Guerdat et Fuchs.

Avec dĂ©jĂ  trois barragistes, on aurait Ă©tĂ© bien gourmand d’attendre plus de l’imposante dĂ©lĂ©gation helvĂ©tique (sept partants sur les quarante au total). Ainsi, les quatre autres cavaliers Ă  croix blanche sont restĂ©s Ă  quai, regardant partir sans eux le train Ă  destination du showdown.

Pius Schwizer a fait deux fautes, dont la première, comme tant d’autres concurrents, Ă  la sortie de l’impressionnant triple, une palanque fragile dans le coin de la piste. Le mĂŞme obstacle qui a mis Werner Muff en mauvaise posture (13 points).

« Elle est dĂ©licate… », avait glissĂ©, sourire malicieux en coin, le constructeur de la piste GĂ©rard Lachat juste avant le dĂ©but du GP. Le Jurassien ne pensait peut-ĂŞtre pas qu’elle l’Ă©tait Ă  ce point, dĂ©licate. Elian Baumann en a lui aussi fait l’amère expĂ©rience (sa seule barre!).

La palme de la frustration revient nĂ©anmoins sans l’ombre d’un doute Ă  Beat Mändli: il a signĂ© sur Dsarie un sans faute, mais a pris un point de dĂ©passement de temps, franchissant la ligne 81 centièmes trop tard!

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Trump s’intĂ©resse aux avions de chasse suisses

Publié

le

La livraison des F-5 Tiger de l'armée suisse, vieux de 35 ans ou plus, est prévue dès janvier 2021. (©Keystone/MARTIN RUETSCHI)

Le prĂ©sident amĂ©ricain Donald Trump s’intĂ©resse aux anciens avions de combat de l’armĂ©e suisse. L’US Navy souhaite en effet racheter Ă  la ConfĂ©dĂ©ration 22 F-5 Tiger qui ne sont plus en service. Un accord est sur le point d’ĂŞtre conclu entre Berne et Washington.

Des discussions sur cette vente ont eu lieu au mois de juillet dernier entre l’US Navy et des reprĂ©sentants de l’Office fĂ©dĂ©ral de l’armement (armasuisse), a indiquĂ© dimanche Ă  Keystone-ATS un porte-parole de d’armasuisse, confirmant une information de la SonntagsZeitung.

Le contrat n’est toutefois par encore signĂ©. Il pourra ĂŞtre finalisĂ© une fois que le Congrès et le SĂ©nat amĂ©ricains auront approuvĂ© le budget de la dĂ©fense. Quelque 40 millions de dollars sont prĂ©vus Ă  cet effet dans le « Budget du PrĂ©sident » 2020 de Donald Trump. Cela Ă©quivaut Ă  environ 1,8 million par avion.

La livraison des F-5 Tiger, vieux de 35 ans ou plus, est prévue dès janvier 2021, selon le journal dominical alémanique. Le contrat comprend les 22 avions, y compris des pièces de rechange et du matériel au sol. Ils seront transportés en pièces détachées aux Etats-Unis où ils seront ensuite remontés.

Ce n’est pas la première fois que le Pentagone amĂ©ricain rachète des avions de combat « second hand » Ă  la Suisse, souvent d’ailleurs Ă  l’US Navy et Ă  des fins d’instructions. Ils sont notamment utilisĂ©s pour des simulations de combat. Une quarantaine de Tiger ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© vendus Ă  Washington depuis le dĂ©but des annĂ©es 2000.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Le Léman Express est désormais opérationnel

Publié

le

Le Léman Express avait été inauguré officiellement jeudi mais il est opérationnel depuis dimanche matin dans la région genevoise (archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

« Un moment historique » pour les usagers comme pour les officiels. Quelques secondes avant l’horaire prĂ©vu, le premier train du LĂ©man Express a quittĂ© Coppet (VD) dimanche Ă  05h03. Mais en raison de la grève en France, celui-lĂ  n’arrivera pas jusqu’à Annemasse.

Dans les rames, les vrais usagers ne sont qu’une poignĂ©e au milieu des dizaines de responsables ferroviaires, de politiques et de journalistes. « C’est un moment historique », dit Ă  Keystone-ATS l’un d’entre eux, venu expressĂ©ment avec son fils de deux ans, plus jeune passager du train. « Il est motivé », assure-t-il.

Une famille avec deux enfants en bas âge n’est pas très loin. En Ă©cho aux manifestations pour le climat, les autres clients sont souvent jeunes. « On l’attendait depuis longtemps. Je voulais le voir », glisse David qui relève l’importance du plus grand rĂ©seau rĂ©gional ferroviaire transfrontalier d’Europe pour toute la rĂ©gion.

Un avis partagĂ© par quelques jeunes socialistes qui ont prolongĂ© leur retour de fĂŞte pour utiliser la nouvelle infrastructure. « C’est une première Ă©tape vers le transfert modal », avance l’un d’eux.

De leur cĂ´tĂ©, les responsables ferroviaires tanguent entre enthousiasme et soulagement après l’opĂ©rationnalisation d’un rĂ©seau attendu depuis plus de cent ans. Depuis son arrivĂ©e en janvier, le patron de LĂ©manis, sociĂ©tĂ© qui exploite le rĂ©seau, entame chaque jour « en se demandant quel sera le problème ».

Rame taguée

« Aujourd’hui, c’est la grève », admet Mario Werren en reconnaissant qu’il aurait souhaitĂ© que tous les trains puissent atteindre Annemasse. Dimanche, seul un quart d’entre eux rejoindront la ville française.

MalgrĂ© tout, la journĂ©e est « historique », insiste le patron des CFF Andreas Meyer. « C’est la mise en service la plus complexe que j’aie eu Ă  faire », dit-il, tout en se fĂ©licitant d’avoir pu mener le projet de bout en bout, assez rare pour un directeur sur un dispositif de cette taille. RĂ©gulations, composantes techniques ou chantiers, il a fallu de nombreux interlocuteurs suisses et français et huit ans de travaux sur le segment du CEVA (Cornavin/Eaux-Vives/Annemasse) pour le LĂ©man Express.

Pour ces dirigeants, les rĂ©glages auront Ă©tĂ© calĂ©s jusqu’Ă  la dernière minute. L’une des rames est taguĂ©e, oeuvre qui a provoquĂ© une polĂ©mique entre politiques genevois sur les rĂ©seaux sociaux.

Dizaines de milliers d’utilisateurs

Avec six trajets par heure et par sens en semaine, le LĂ©man Express va s’accompagner aussi de dĂ©fis pour la sĂ©curitĂ© avec des dizaines de milliers d’usagers, relève le chef adjoint de la police ferroviaire qui a fait le dĂ©placement.

Avant le dĂ©part, le chef des mĂ©caniciens a donnĂ© les dernières consignes. « Tu entreras dans Genève Ă  vitesse rĂ©duite », glisse-t-il Ă  distance au conducteur. Parce qu’Ă  Cornavin, des centaines de personnes attendent sur le quai, dont le conseiller d’Etat Serge Dal Busco. Beaucoup sont arrivĂ©es depuis Annemasse avec le train parti une minute après celui de Coppet, mais le premier Ă  avoir « gommĂ© l’effet frontière » entre les deux pays.

Les passagers sont accueillis par les grenadiers de la Compagnie de 1602. « Je n’ai pas demandĂ© d’autorisation. Vous ne m’enverrez pas d’amende », lance M. Werren au conseiller administratif RĂ©my Pagani. Qui acquiesce avec un sourire. Il ne s’en formalise pas et, en homme de gauche habituĂ© des manifestations, soutient aussi les revendications des cheminots français qui perturbent cette première journĂ©e.

ArrĂŞt Ă  une gare suisse

Il insiste plutĂ´t sur les amĂ©liorations pour Genève et veut dĂ©jĂ  voir plus loin, l’extension du rĂ©seau. En attendant, une fois le train arrivĂ© Ă  Cornavin, les officiels descendent. Certains, qui ont travaillĂ© depuis plus de dix ans pour le LĂ©man Express, se donnent l’accolade. M. Meyer, qui quitte ses fonctions dans quelques mois, est attendu au Tessin pour une inauguration liĂ©e Ă  l’ouverture du tunnel de base du Ceneri dans un an.

Seules quelques personnes poursuivent le trajet dans ce premier train qui est attendu jusqu’à Annemasse. Mais Ă  la dernière gare suisse, l’annonce tombe. Le premier train du LĂ©man Express ne franchira pas la frontière.

Le conducteur fait part « de sa fierté », mĂŞme s’il aurait prĂ©fĂ©rĂ© pouvoir emmener les passagers jusqu’Ă  la ville française. La grève n’aura pas entamĂ© l’enthousiasme des Genevois. « Beaucoup d’Ă©motion », dit de son cĂ´tĂ© M. Dal Busco plus tard Ă  Genève avant de rejoindre un train.

Source: ATS

Continuer la lecture