Rejoignez-nous

Genève

Météo à Genève : semaine pluvieuse

Publié

,

le

Inondation de soleil sur le Lac Léman aujourd’hui

Beau ciel bleu, grand soleil et 18° pour les maximales aujourd’hui. La dernière journée de beau temps de la semaine.

Demain : retour des nuages et même de la pluie en début de soirée. Il fera 18° au plus fort de la journée.

Vendredi : de la pluie et une légère baisse des températures. Il fera 17° à la mi-journée.

Samedi : même ciel gris et des températures qui baissent encore. Il fera 16°.

Dimanche : 14° pour les maximales et de la pluie, encore de la pluie.

D’où vient le mot automne ? 

Troisième saison de l’année l’automne a, tout comme l’hiver le printemps ou encore l’été, une étymologique. Lorsqu’il débute avec l’équinoxe d’automne et se termine avec le solstice d’hiver, l’automne est astronomique. On parle d’automne météorologique pour expliquer qu’il naît le 1er septembre et se termine le 1er décembre. Ce sont alors les statistiques climatiques qui rentrent en jeu. Enfin l’automne peut être calendaire. Ses dates varient selon les pays.

Le mot automne tiendrait son origine d’un emprunt au latin datant du XIIIème siècle. Il s’agirait du mot « automnus » ou « auctumnus » qui viendrait d’  « augeo, augere » signifiant « augmenter ». Le mot automne a également la même racine que « auctor », soit « auteur ». L’automne est donc la saison « enrichie » selon son étymologie.

À l’époque en France, on préférait au terme « automne » le mot « gain ». Cette période était celle des récoltes et donc de la richesse pour les agriculteurs.

Actualité

Employé de l’IMAD infecté par le Coronavirus: l’institution rassure

Publié

le

L’informaticien infecté par le Coronavirus – qui était en voyage à Milan – travaillait pour l’institution d’aide et de soins à domicile. Pourtant, l’IMAD se veut rassurante. 

Il s’est rendu en Italie pour assister à la Fashion Week. Agé de 28 ans, celui que l’on appelle désormais le patient zéro a été diagnostiqué positif au covid-19. Malgré le fait qu’il se porte bien, il a été hospitalisé et une enquête d’entourage a été menée.

Une vingtaine de personnes qui l’ont côtoyé – sur les plans privés et professionnels – ont ainsi été placés en quarantaine. Il s’agit de ceux qui ont été en contact avec l’homme infecté les deux derniers jours avant que les symptômes n’apparaissent. Cette quarantaine étant préventive, les personnes concernées doivent rester à leur domicile pendant quatorze jours.

Rassurer 

Du coté de l’IMAD, on se veut rassurant. Plusieurs courriers ont été envoyés aux employés. Sophie Bernard est directrice de la communication à l’IMAD.

Sophie Bernard  Directrice de la communication à l'IMAD

Elle rappelle également les bons gestes à adopter, pour éviter d’être contaminé.

Sophie Bernard  Directrice de la communication à l'IMAD

Continuer la lecture

Actualité

Le téléjournal de la RTS quittera Genève

Publié

le

La RTS a tranché: son téléjournal se fera sur le site de l'EPFL dès 2025 et non plus dans la tour genevoise (archives). (©Keystone/LAURENT GILLIERON)

Une page va se tourner à la RTS. Le téléjournal ne se fera plus dans la tour RTS à Genève. Le « 19h30 » va être transféré à Ecublens (VD) sur le site de l’EPFL en 2025, a indiqué jeudi dans un communiqué la Radio-Télévision Suisse.

Le conseil d’administration de la SSR avait validé mi-décembre le crédit pour la construction d’un nouveau centre « transmédia » sur le site de l’EPFL, d’un montant de 120 millions de francs. Cette construction est nécessaire en raison du vieillissement des bâtiments de La Sallaz pour la radio à Lausanne, de Meyrin (GE) ainsi que du studio TV du quai Ansermet à Genève. Le transfert du secteur Actualité n’avait, lui, pas encore été tranché.

« La RTS ouvrira en 2025 son nouveau centre de production lausannois sur le campus de l’EPFL, dans lequel seront regroupées des activités radio-TV-digitales, dont les rédactions de l’actualité et le téléjournal. La décision de regrouper les ‘news’ s’inscrit dans le processus de convergence des médias initiée il y a dix ans avec la création de la RTS, annonce le communiqué.

Cette évolution confirme la présence de la RTS dans toute la Suisse romande, avec deux sites principaux. Elle « répond à la nécessité de produire toujours plus de contenus digitaux, de manière complémentaire à la radio et à la TV, ce qui nécessite d’organiser les activités éditoriales par domaines de programme produisant pour l’ensemble des vecteurs (radio-TV-digital) », explique la RTS.

Renforcer les rédactions régionales

« Le regroupement de l’actualité sur un même site, un peu plus au cœur de la Suisse romande, permet de dégager des moyens pour produire davantage de contenus d’information et renforcer notre présence dans tous les cantons romands », affirme Pascal Crittin, directeur de la RTS, cité dans le communiqué.

En plus de l’actualité, le nouveau bâtiment sur le campus de l’EPFL abritera les activités actuellement localisées dans le bâtiment de La Sallaz (radio) et les cars de reportage. Les studios cantonaux seront pour leur part tous maintenus. Les synergies créées par le regroupement de l’actualité permettront de dégager des moyens pour renforcer les rédactions régionales, selon la RTS.

Toujours présente à Genève

Genève, avec le bâtiment emblématique de la Tour, restera un site de production important pour la RTS, assure-t-elle. La plupart des magazines d’informations resteront produits dans la cité de Calvin, en synergie avec les autres magazines de société.

Trois développements sont en cours de réalisation et garantiront une forte présence à Genève, annonce en outre la RTS. Un nouveau studio « info Genève » sera créé dans la tour et inauguré en octobre 2020. Il offrira des conditions d’accueil et de duplex aux personnalités présentes à Genève et permettra notamment une couverture renforcée de l’actualité genevoise.

Deux nouveaux pôles de production sont créés en parallèle. Pour le premier, il s’agit de « Genève Vision », le pôle médias sur la Genève internationale, dont les premières productions sont lancées actuellement.

Pour le second, il s’agit d’un pôle de création digitale que la RTS propose de développer en partenariat avec la branche, les milieux culturels, les hautes écoles, la Ville et le Canton de Genève. Plusieurs partenaires potentiels ont déjà manifesté leur intérêt. Ce pôle permettra de « positionner Genève dans le domaine de la création digitale », indique la RTS.

Eviter au maximum des licenciements

Ce vaste projet se développera en concertation avec les équipes professionnelles, d’ici à 2025. Des solutions sont et seront recherchées pour limiter au maximum la réduction de places de travail à Genève. La RTS répond ainsi aux inquiétudes des autorités genevoises, explique-t-elle.

Canton et ville ont d’ailleurs aussitôt réagi. Ils « prennent acte des engagements de la RTS et seront attentifs à ce que ces promesses se traduisent en actes concrets », écrivent-ils. La perspective du déménagement à Lausanne avait suscité une levée de boucliers dans le landerneau genevois l’an dernier.

Continuer la lecture

Genève

Premier cas de Covid-19 confirmé à Genève, Watches & Wonders Geneva reporté

Publié

le

Un deuxième cas de coronavirus a été confirmé en Suisse. Un informaticien de 28 ans de retour de Milan a été diagnostiqué positif à Covid-19 mercredi soir à Genève. Il a été hospitalisé aux HUG. Son entourage privé et professionnel a été mis en quarantaine à domicile.

L’homme, informaticien dans une institution du canton, est rentré il y a trois jours de Milan, a déclaré jeudi Laurent Paoliello, porte-parole du Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé (DSES). Suite à l’apparition de symptômes grippaux et conformément aux protocoles de sécurité mis en place, l’homme a contacté le médecin de son entreprise à son retour.

Suite à une anamnèse par téléphone, le médecin a décidé de pratiquer un test de dépistage. Il s’est déroulé dans des conditions de protection du personnel optimales. Les résultats positifs sont tombés mercredi soir. L’homme, qui présente des symptômes légers, a été hospitalisé préventivement aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Au vu de ce résultat, une enquête d’entourage a été effectuée. Le parcours du jeune homme a pu être reconstitué. Les personnes ayant été en contact avec lui les deux derniers jours avant l’apparition des symptômes, soit une quinzaine dans son entourage professionnel et privé, ont été confinées en quarantaine à leur domicile.

L’hospitalisation du patient et la mise en quarantaine des contacts rapprochés vise à garantir l’absence de propagation de la maladie. De leur côté, les HUG ont pris toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des autres patients et de leurs visiteurs, ainsi que des soignants, précise le DSES.

Le salon de l’horlogerie de Genève annulé

Le salon horloger Watches & Wonders Geneva (ex-SIHH) reporte son édition 2020, qui était prévue du 25 au 29 avril, en raison de la propagation du coronavirus, indique jeudi la Fondation de la haute horlogerie (FHH), organisatrice de la manifestation.

« Compte tenu des derniers développements concernant la propagation mondiale du Covid-19, il est de la responsabilité de la Fondation de la Haute Horlogerie d’anticiper les risques que des voyages et d’importants regroupements internationaux pourraient engendrer dans les semaines à venir », précise le communiqué. La protection des clients, médias, partenaires et équipes de la FHH justifie l’annulation du salon et des activités qui étaient prévues dans la ville de Genève.

La Fondation travaille déjà à la préparation de l’édition de 2021. Ce salon regroupe une trentaine de marques horlogères, dont celles du groupe Richemont comme Cartier, IWC et Vacheron Constantin mais aussi quelques maisons indépendantes.

Quant à la foire horlogère et joaillière Baselworld, elle s’en tient actuellement à sa décision de maintenir la manifestation planifiée du 30 avril au 5 mai à Bâle, comme annoncé la semaine dernière.

Deux cas dans les Grisons

Deux cas de coronavirus ont été détectés et confirmés dans les Grisons. Les personnes concernées en présentent les symptômes. Elles se trouvent toutefois en bonne santé et ont été prises en charge à l’hôpital, indiquent jeudi les autorités cantonales.

Le canton des Grisons collabore étroitement avec l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Cela porte à 4 cas confirmés en Suisse au total précise, l’OFSP.

Continuer la lecture

Actualité

Le salon de l’Auto construit son circuit éphémère

Publié

le

Un circuit de 450 mètres en intérieur pour s’essayer aux véhicules à propulsions alternatives. C’est ce que construit actuellement le Geneva International Motor Show (GIMS) à Palexpo. 

« GIMS Discovery ». C’est le nom qui a été donné à cette grande nouveauté cette année au salon de l’auto, une piste pour permettre aux visiteurs de prendre le volant et de découvrir les véhicules de demain.

Propulsions alternatives 

Il s’agit d’un véritable circuit, avec des barrières de sécurité et un emplacement VIP : l’endroit évoque un Grand Prix d’automobile. Le concept doit permettre aux curieux de découvrir des véhicules électriques mais pas seulement, puisque les propulsions alternatives sont nombreuses. Comme l’explique Nourhouda El’Mghari, qui supervise ce projet.

Nourhouda El'Mghari Project Supervisor

Une quinzaine de marques pourront être essayées et environ quarante véhicules seront disponibles. Sur le circuit, de véritables mises en situation sont prévues, avec feux rouges et passages piétons. Il pourrait même y avoir un radar.

Nourhouda El'Mghari Project Supervisor

Projet onéreux 

Si cette piste est conçue pour être éphémère et sera démontée à l’issue du Salon, la somme déboursée pour sa construction est conséquente: entre 1 et 2 millions de francs suisses. Le directeur du GIMS, Olivier Rihs, reconnaît une dépense importante.

Olivier Rihs  Directeur du GIMS

Pour les organisateurs, il s’agit également de répondre à une demande.

Olivier Rihs  Directeur du GIMS

Tirage au sort 

Pour pouvoir essayer ce « GIMS Discovery », il faudra avoir de la chance. Un sytème de tirage au sort a été mis en place. Pour cela, il faudra télécharger l’application du Salon de l’auto et faire ses choix.

Olivier Rihs  Directeur du GIMS

Mesures face au Coronavirus 

Après un premier cas de Coronavirus découvert ce mardi en Suisse et son développement en Europe, les autorités genevoises prennent aujourd’hui des mesures, dont certaines concernent le GIMS. Ainsi, lors de son point presse, le Conseil d’Etat informe que du matériel de désinfection et des informations seront disponibles à Palexpo. Si le dispositif OCRA, (Organisation des secours en cas de Catastrophe) est activé partiellement, le Canton considère toutefois qu’il n’y a pas de raison d’annuler le Salon de l’auto.

Pour plus d’informations sur ces craintes face au Coronavirus:  » Coronavirus: le public, principale préoccupation du GIMS.  »

 

 

 

Continuer la lecture

Genève

Météo: giboulées de neige à Genève aujourd’hui

Publié

le

Source: Keystone ATS

Le temps sera mitigé aujourd’hui. Alternant entre pluie, giboulées de neige, éclaircies et grisaille. Côté températures elles ne dépasseront pas les 5° cet après-midi.

Demain: le ciel sera couvert, le temps sec, avant le passage d’averses en seconde partie de journée. Il fera au maximum 6°.

Vendredi: les éclaircies seront couvertes mais tout de même présentes tout au long de la matinée avant l’arrivée de denses bancs nuageux durant l’après-midi. Il fera 8° au maximum.

Les tempêtes hivernales arrivent en Suisse

Entre ce soir et jeudi soir la Suisse sera balayée par plusieurs perturbations accompagnées de forts vents et de fréquentes chutes de neige, selon MétéoSuisse. 

Dans les prochaines 48 heures il pourrait tomber 20 à 30 cm de neige sur le Jura, 35 à 60 cm sur le relief alpin. La neige sera de passage en plaine sur une majeure partie de la journée aujourd’hui.

 

Continuer la lecture