Rejoignez-nous

Genève

Le 144 sous la loupe de la Cour des comptes une nouvelle fois

Publié

,

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

A Genève, la centrale du 144 répond bien aux appels d’urgence et assure la prise en charge des personnes, mais plusieurs points restent à améliorer selon la Cour des comptes qui a mené un audit pour la deuxième fois.

La Cour des comptes s’est à nouveau penchée sur le 144. Le numéro d’urgence genevois avait déjà fait l’objet d’un audit en 2012 mais certaines recommandations n’étaient toujours pas suivies. La Cour des comptes a donc procédé à une nouvelle évaluation. Elle a présenté ses conclusions ce jeudi. Si la prise en charge des personnes, via le 144, est bien assurée, d’autres points sont à améliorer, notamment dans la gouvernance du numéro d’urgence. La centrale dépend des HUG mais elle est pilotée par la Direction générale de la santé. A cela s'ajoute plusieurs compagnies d’ambulances privées et publiques, d’où l’importance d’une bonne coordination. Les explications de Sophie Forster Carbonnier, Magistrate à la cour des comptes.

Sophie Forster CarbonnierMagistrate à la Cour des comptes

Le 144 emploie 23 régulateurs et superviseurs qui sont, soit des infirmiers, soit d’anciens ambulanciers. L’an dernier plus de 33'000 ambulances ont été envoyées sur le terrain.

Géolocalisation tardive

La géolocalisation a été installée cet été seulement. Trop tardivement vu son utilité, selon Sophie Forster Carbonnier.

Sophie Forster CarbonnierMagistrate à la Cour des comptes

Les 23 professionnels de la centrale répartissent les patients entre les cinq compagnies d’ambulance privées, celle de la ville de Genève et celle de l’aéroport rattachée au canton, selon leur localisation. Elle trie les appels via ses régulateurs qui sont chargés d’évaluer le degré d’urgence des appels et coordonne les secours, à savoir l’envoi d’une ambulance et même parfois d’un hélicoptère.

Absence de statistiques

La Cour des comptes relève également l’absence de statistiques, qui empêche toute planification.

Sophie Forster CarbonnierMagistrate à la Cour des comptes

Une convention lie les Hôpitaux Universitaires de Genève et la Direction générale de la santé. Des clarifications doivent être apportées sur les compétences de chacun.

Sophie Forster CarbonnierMagistrate à la Cour des comptes

Au niveau de la direction du 144, certaines modifications doivent être apportées, selon la Cour

Sophie Forster CarbonnierMagistrate à la Cour des comptes

La Cour des comptes a émis 12 recommandations à la DGS et aux HUG qui ont été toutes acceptées. Elles seront mises en place d’ici 2022.

Notez qu’un plan de continuité a édicté avec l’OCSIN, en cas de panne de Swisscom.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Plus de 25 événements à Evaux en fêtes

Publié

le

Plus de 25 événements figurent au programme de la 3e édition d'Evaux en fêtes, de mai à octobre. Découvertes de la nature, spectacles et courses pédestres prendront place dans le parc genevois de 50 hectares (illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Plus de 25 événements figurent au programme de la 3e édition d'Evaux en fêtes, de mai à octobre. Découvertes de la nature, spectacles et courses pédestres prendront place dans le parc de 50 hectares, à cheval sur les communes genevoises d'Onex, de Confignon et de Bernex.

La programmation propose aux enfants - dès 2 ans, selon l'événement - de participer à des jeux de piste en nature, de découvrir les habitants de l'étang ou encore de visiter le potager. Le volet environnemental offre aussi la possibilité de faire analyser le sol de son jardin.

De son côté, le volet culturel comprend un concert à l'étang dans le cadre du festival Les Nuits baroques d'Onex et un spectacle de cirque contemporain programmé par La Bâtie-Festival de Genève. Pour ce qui est du sport, plusieurs courses à pied sont à l'affiche d'Evaux en fêtes, ainsi que des cours sur la méthode Feldenkrais.

www.evaux.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le site militaire et civil d'Epeisses ouvre ses portes samedi

Publié

le

Le site de formation et d'instruction militaires et civils dans le domaine du sauvetage d'Epeisses ouvre ses portes samedi. La population pourra observer des opérations de cette place d'exercices, où s'entraînent notamment les chiens de recherche et de sauvetage (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le site de formation et d'instruction militaires et civils dans le domaine du sauvetage d'Epeisses ouvre ses portes samedi. La population pourra observer quasiment la totalité des opérations et des prestations de cette place d'exercices.

Inaugurée en 2023, la caserne accueille le centre d'instruction des troupes de sauvetage (CITS 76), qui est le pôle de compétences pour des opérations militaires d'envergure lors de sinistres graves ou de catastrophes. Elle abrite aussi le centre d'instruction feu et protection civile. L'utilisation commune des infrastructures par des formations militaires et civiles est unique en Suisse.

Située sur une ancienne gravière entre les villages de Chancy et Avully, la place d'Epeisses se déploie sur 17 hectares. Ses installations modulaires s'adaptent aux exigences des exercices, avec un village constitué de décombres réalistes. Un simulateur pour les grands feux permet différents scénarios de lutte contre les feux urbains et industriels.

Samedi, entre 09h00 et 17h00, l'armée, la police cantonale, les sapeurs-pompiers, l'office cantonal de la protection de la population et des affaires militaires ou encore l'association de chiens de recherche et de sauvetage REDOG tiendront des stands. Des animations et démonstrations expliqueront leurs interventions en cas de catastrophe.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Des films sur l'au-delà au festival "il est une foi"

Publié

le

Le festival "Il est une foi", qui aura lieu à Genève de 1er au 5 mai propose une sélection de films sur l'au-delà (image d'illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La 9e édition du festival "Il est une foi", qui aura lieu à Genève du 1er au 5 mai, s'intéressera à la thématique de l'au-delà. Au programme de ce rendez-vous cinéma de l'Eglise catholique romaine (ECR) ouvert à tous: 22 films et dix débats.

Où allons-nous quand nous mourons? Y a-t-il une vie après la mort? Et si c'est le cas, à quoi ressemble-t-elle? Ces quelques questions fondamentales sous-tendent la programmation du festival. Les films et les conférences vont explorer les dimensions multiples de l'invisible en variant les visions de l'au-delà au cinéma.

La question des revenants et des fantômes occupera une place importante dans la sélection, avec des films comme "The Others" d'Alejandro Amenabar. La réincarnation trouvera aussi un large écho avec notamment "Oncle Boonmee" d'Apichatpong Weerasethakul.

Les expériences de mort imminente, intrigantes et mystérieuses, ont été largement exploitées au cinéma. Le festival propose de redécouvrir "Au-delà" de Clint Eastwood et "Et Après" de Gilles Bourdos avec Romain Duris et John Malkovich.

Parmi les intervenants qui s'exprimeront après les projections, le psychiatre Jacques Besson, l'anthropologe Aurélie Netz ou encore le Père Patrice Gourrier qui a vécu une expérience de mort imminente qui a influencé en profondeur sa vocation. Le festival, qui se veut un lieu de rencontre ouvert à tous, catholiques ou pas, croyants ou non-croyants, investira les cinémas du Grütli.

Accueil

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le feu ravage un appartement dans le quartier des Pâquis

Publié

le

Le Service d'incendie et de secours (SIS) est intervenu avec 10 véhicules pour maîtriser ce feu d'appartement aux Pâquis (image d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un incendie s'est déclaré vendredi, en fin d'après-midi, dans un appartement du quartier des Pâquis, à Genève. Le feu s'est propagé aux combles de l'immeuble. Les trois occupants du logement, incommodés par les fumées, ont été emmenés à l'hôpital.

Les locataires de l'appartement en feu, deux adultes et un enfant, se sont réfugiés sur le toit de l'immeuble. Ils ont été secourus et évacués grâce à une grande échelle, a indiqué le porte-parole du Service incendie et secours (SIS) de Genève, le lieutenant Nicolas Millot, confirmant une information de la Tribune de Genève.

Les pompiers sont intervenus avec 10 véhicules et 40 hommes. Outre les 3 occupants de l'appartement détruit par les flammes, les secours ont pris soin de 7 personnes, qui ont été contrôlées au nid de blessés qui avait été aménagé par le SIS. Une enquête de police a été ouverte pour déterminer les causes de l'incendie.

En début de soirée, vendredi, l'incendie était sous contrôle. Les pompiers ont démonté le toit du bâtiment pour dénicher d'éventuels foyers cachés qui auraient permis au feu de redémarrer.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Un feu impressionnant dans un immeuble aux Pâquis

Publié

le

Un important feu d'appartement s'est déclaré ce vendredi après-midi aux Pâquis. 

Un feu d’appartement à Genève.

Les flammes sont parties au 4e étage d’un immeuble aux Pâquis, rue du Docteur Alfred Vincent, 21. L’alerte a été donnée vers 16h. Les pompiers ont été confrontés à un important dégagement de fumée à leur arrivée. Sept personnes ont été impliquées, trois qui se trouvaient sur le toit ont été évacuées par les soldats du feu. Il s’agit de deux adultes et d’un enfant. Ils ont été transportés aux HUG, aucun pronostic vital n’est engagé. 

Trois ambulances, 40 pompiers, 10 véhicules et deux lances incendies sont mobilisés. Le feu n’est toujours pas maîtrisé.

Développement suit.

Continuer la lecture