Rejoignez-nous

Actualité

Genève: Trois-quarts des réfugiés ne trouvent pas de travail

Publié

,

le

À Genève, la Cour des comptes rendait ce mardi matin les conclusions de son audit mené auprès du Bureau de l’Intégration des Etrangers (BIE). Les résultats de cette investigation de performance sont globalement satisfaisantes. Le BIE remplit sa mission, estime la Cour des comptes. Mais l’absence de politique cantonale fixant des lignes directrices empêche de mesurer l’efficacité de ses actions. Le bureau pourrait aussi être plus performant, selon un audit.

Voilà 19 ans que le Bureau de l’intégration des Etrangers existe et cet « audit de performance » – comme aime l’appeler la Présidente de la Cour des comptes Isabelle Terrier – est une grande première. Résultat, au moment des conclusions, les humeurs sont partagées. Oui car une partie des enseignements à tirer son entachés d’un « mais…. ».

Il faut reconnaitre que les enjeux sont importants. Le canton comptant 200 000 étrangers, soit 40% de la population résidente totale. En outre, sur un budget annuel de 12 millions de francs, 9 millions proviennent de la Confédération. Enfin, le domaine comporte une forte dimension transversale, a indiqué mardi devant les médias Isabelle Terrier, présidente de la Cour des comptes.

Premier constat: le canton ne dispose pas d’une politique d’intégration fixant des lignes directrices. Créé en 2002, le BIE est responsable de la mise en œuvre de la loi sur l’intégration des étrangers, mais il ne peut pas s’appuyer des objectifs ou des priorités définis par le Conseil d’Etat pour mesurer son efficacité. C’est d’ailleurs la recommandation phare formulée par la Présidente de la Cour des comptes Isabelle Terrier:

Isabelle Terrier
Présidente de la Cour des comptes
Isabelle TerrierPrésidente de la Cour des comptes

 

Si les projets menés par le BIE sont pertinents et répondent aux besoins des populations cibles identifiées, les outils informatiques manquent pour un suivi fiable de ses activités, selon la Cour des comptes. Les données sont notamment lacunaires quant à la mise en œuvre de l’agenda intégration suisse (AIS), un programme national destiné à améliorer l’intégration sociale et professionnelle des réfugiés. Un programme jugé prometteur qui permet également à chaque bénéficiaire de recevoir un forfait d’intégration équivalent à la somme de 18 mille francs. Ils sont aujourd’hui 1000 à en bénéficier alors qu’ils étaient 670 il y a un an. Une insertion nécessaire selon Nicolas Roguet, délégué à l’intégration à Genève:

Nicolas Roguet
Délégué à l'intégration
Nicolas RoguetDélégué à l'intégration

 

A Genève, les réfugiés peinent cependant à s’intégrer socialement et à trouver un emploi. Le taux d’activité des personnes admises à titre provisoire est passé de 15% en 2016 à 25,6% en 2020, alors qu’il s’élève à 46% en moyenne suisse. Autrement dit, 3 réfugiés sur 4 ne trouvent pas de travail à Genève quand cette proportion baisse à 1 sur 2 au niveau national. Une différence que la Présidente de la Cour des comptes a du mal à expliquer:

Isabelle Terrier
Présidente de la Cour des comptes
Isabelle TerrierPrésidente de la Cour des comptes

 

Dix recommandations

L’absence de politique cantonale empêche aussi d’évaluer les financements nécessaires. Une subvention de 6,2 millions a été distribuée entre près de 130 entités en 2019, dans les huit domaines du programme d’intégration cantonal. La Cour des comptes estime que des appels d’offres permettraient de faire des économies. Elle recommande aussi de revoir la stratégie de contrôle des subventions.

Sur les dix recommandations émises par la Cour des comptes et toutes acceptées par le BIE et son département de tutelle, certaines portent sur l’organisation du travail. Outre le développement d’outils informatiques, une stratégie doit être définie en matière de ressources humaines. Le fonctionnement du BIE repose trop sur certains de ses collaborateurs, note l’audit.

ATS KESTONE/TOM MONACI

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Semaine du goût: une édition 2021 aux saveurs genevoises

Publié

le

La Semaine du goût aura bel et bien lieu du 16 au 26 septembre prochain.

Son parrain sera le chef genevois étoilé Philippe Chevrier et Genève sera la Ville suisse du Goût 2021. L'ambition de Philippe Chevrier (19 points au GaultMillau et 2 étoiles au Michelin) en tant qu’ambassadeur de cette 21e édition est de partager la richesse du terroir genevois au-delà des frontières de la République du bout du lac, relèvent les organisateurs mardi dans un communiqué.

Le choix de la Ville de Genève comme Ville suisse du goût vient récompenser un engagement de longue date en matière de promotion d’une alimentation durable, de proximité et de qualité. Un agenda complet regroupera tous les événements et activités qui auront lieu autour du "bien manger" en ville et dans le canton.

La Municipalité et ses partenaires souhaitent particulièrement mettre en lumière les filières de proximité. Le slogan "Territoire du Goût, Goût du Terroir" servira de fil rouge thématique tout au long de l'année.

Avec ATS Keystone.

Continuer la lecture

Actualité

La vaccination des enfants contre le Covid discutée à Genève

Publié

le

“Faudra-t-il vacciner les enfants contre le Covid?” Difficile de répondre à cette question mais c’est le thème de la conférence qui sera donnée ce mardi 2 mars à 18h30. Cette conférence en ligne est organisée par les HUG et la Fondation Prim'enfance. Sa présidente, la Professeure Constance BARAZZONE, et sa vice-présidente Sidonie MORVAN sont revenues sur cette conférence mais aussi les buts de la fondation avec Benjamin Smadja et Laurie Selli.

Cette conférence sera aussi l'occasion d'entendre le Docteur Alessandro Diana, pédiatre, et expert à infovac. Il expliquera notamment ce qu’il répond aux nombreux parents qui lui demandent s' il faut vacciner leurs enfants contre le Covid.

Alessandro Diana
Pédiatre et expert à infovac
Alessandro Diana Pédiatre et expert à infovac

La conférence doit durer une heure. Pour la suivre, rendez-vous sur hug.plus/primenfance2021.

 

Continuer la lecture

Actualité

Salon de l’auto de Genève: Vers une 91ème édition plus courte à Palexpo, fin février 2022

Publié

le

Sandro Mesquita, directeur Général du Geneva International Motor Show

Le salon international de l'automobile de Genève prépare son grand retour! 

Après les annulations en 2020 et 2021, pour cause de pandémie, le GIMS, Geneva International Motor Show, prépare son grand retour pour 2022. Toujours à Palexpo mais avec un calendrier un peu modifié.

Les explications de Benoît Rouchaleau.

Sandro Mesquita
Directeur général du Geneva International Motor Show
Sandro MesquitaDirecteur général du Geneva International Motor Show

En attendant, l’élection de la Voiture de l’année a livré son verdict lundi à Genève. C'est le constructeur japonais Toyota qui a remporté le millésime 2021 avec sa Yaris de 4ème génération.

Continuer la lecture

Actualité

Distribution gratuite de gel hydroalcoolique dans les TPG

Publié

le

«On voyage ensemble, on agit ensemble», c’est le slogan de la campagne de prévention lancée ce 1er mars dans les Transports publics genevois. Du gel hydroalcoolique sera distribué aux usagers durant deux semaines.

Se désinfecter les mains dans les bus et dans les trams pour stopper le Covid. C’est le but de la campagne lancée ce matin à Genève à l’arrêt Bel air des Transports Publics Genevois. Durant les deux prochaines semaines, du gel hydroalcoolique sera distribué gratuitement aux voyageurs. Le professeur Didier Pittet, le médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève a rappelé que les mains sont les grands vecteurs des maladies. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

La campagne est organisée par STOP COVID, la Task force des HUG. Les gels hydroalcooliques sont offerts par l’entreprise genevoise Givaudan. Pas moins de 25’000 flacons vont être distribués en dix jours ouvrables. L’idée est de se désinfecter aussi souvent que nécessaire. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

Pour maintenir l’assouplissement

Cette distribution va de pair avec l’assouplissement progressif des mesures et qui débute aujourd’hui avec l’ouverture des magasins et des musées. Le Conseiller d’Etat chargé des infrastructures, Serge Dal Busco.

Serge Dal Busco
Conseiller d'Etat chargé des infrastructures
Serge Dal BuscoConseiller d'Etat chargé des infrastructures

L’idée est de responsabiliser les Genevois pour pouvoir maintenir l’assouplissement programmé. Même si tout le monde en a assez du Covid. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

La campagne va se poursuivre ailleurs ensuite, mais les transports publics sont un bon moyen de toucher tout le monde. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

Transports publics peu vecteur

Selon plusieurs études les Transports publics ne sont pas des vecteurs de la maladie si l’on respecte les gestes barrières et la désinfection des mains. Les TPG doivent rester le moteur de l'activité économique. Serge Dal Busco.

Serge Dal Busco
Conseiller d'Etat chargé des infrastructures
Serge Dal BuscoConseiller d'Etat chargé des infrastructures

Une centaine d'ambassadeurs et d'ambassadrices se sont associés à la campagne de prévention. Comme l'athlète Céline Van Till, spécialiste de la course à pied.

Céline Van Till
Athlète
Céline Van TillAthlète

Deux visuels de la campagne STOP COVID seront diffusés sur les 1500 écrans embarqués des véhicules des TPG. Ce qui permettra au message de prévention d’être diffusé en moyenne 34'000 fois par jour sur l’ensemble du réseau.

 

Continuer la lecture

Actualité

Les commerçants se réjouissent de pouvoir ouvrir leur porte ce lundi

Publié

le

Lundi les commerces dits non-essentiels vont pouvoir rouvrir leurs portes. C’est le cas du magasin de chaussures Benjie à Genève. Judith Monfrini a rencontré son propriétaire.

Les musées et les zoo seront aussi ouverts dès ce lundi. A Genève, seul le Musée d'histoire des sciences ne fait pas relâche ce lundi.

 

Continuer la lecture