Rejoignez-nous

Faits divers

Les alevins d’anguilles saisis à Genève ont été relâchés dans le lac de Morat

Publié

,

le

Nathalie Rochat, la porte-parole de l'OSAV, pendant la conférence de presse à Morat (FR). (©KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ)

Les alevins d’anguilles saisis en janvier à l’aéroport de Genève par l’Administration fédérale des douanes (AFD) ont été relâchés en partie vendredi dans le lac de Morat. L’opération a concerné quelque 30’000 des 130’000 alevins concernés.

« La réintroduction s’est révélée délicate », a expliqué sur place Nathalie Rochat, porte-parole de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). D’abord parce que la température de l’eau du lac n’excédait pas 3,5 degrés et que les alevins se trouvaient dans des bidons avec une eau à 10 degrés.

« Il a fallu procéder par étapes afin d’agir de manière équilibrée », a précisé Nathalie Rochat. Le premier lâcher s’est effectué près du port de Morat (FR), dans des roches. Un autre est intervenu à proximité du lac, dans la Broye, histoire de répartir au mieux les effectifs.

Rejoindre la mer du Nord

Le lac de Morat a été choisi parce qu’il correspondait bien à l’habitat naturel des anguilles. Ses eaux rejoignent ensuite les lacs de Neuchâtel et de Bienne, via respectivement la Broye et la Thielle, afin de rejoindre le Rhin et la mer du Nord, non sans avoir emprunté l’Aar.

Un parcours qui permettra aux alevins de pouvoir rejoindre la mer des Sargasses, dans l’Atlantique Nord, là où ils sont nés. La saisie à l’aéroport de Genève, le 19 janvier, avait été précédée d’une autre à l’aéroport de Zurich, le 11 janvier. Dans ce cas, les 110’000 alevins ont été réintroduits dans le Rhin directement.

Il s’agit pour eux de terminer leur migration. « Tout en sachant qu’il y a beaucoup d’obstacles naturelles et articielles à franchir », a ajouté Nathalie Rochat. Les alevins relâchés du côté de Morat ont séjourné auparavant auprès de l’aquarium Aquatis, à Lausanne, qui offre des conditions idéales d’hébergement.

Maturité sexuelle

Les alevins d’anguilles, appelés aussi civelles, qui sont âgés d’environ trois ans, ont migré en se laissant porter par le courant du Gulf Stream jusqu’aux côtes atlantiques de l’Afrique du Nord et européennes où ils ont rejoint les bassins fluviaux d’eau douce.

En principe, c’est là que les alevins d’anguilles vivent jusqu’à leur maturité sexuelle, avant de migrer à nouveau vers la mer des Sargasses, luttant cette fois contre le Gulf Stream, afin de se reproduire.

Les alevins subissent toutefois une pêche intensive aux embouchures des fleuves africains et européens. Ils sont alors, soit engraissés dans des fermes piscicoles avant d’être vendus, soit exportés illégalement au stade de larves pour être consommés comme mets délicats en Asie.

Danger d’extinction

Environ 90% des populations d’anguilles européennes ont disparu ces 30 dernières années. C’est pourquoi l’espèce est inscrite dans la liste rouge des espèces « en danger critique d’extinction » et figure dans l’annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).

L’importation et l’exportation en sont strictement interdites dans l’Union européenne. Pour rappel, la saisie à l’aéroport de Genève s’est accompagnée de l’interpellation de sept hommes. Une enquête doit déterminer l’ampleur du trafic. Les individus transportaient illégalement dans six valises quelque 130’000 alevins d’anguilles vivants.

Arrêtés dans le hall de l’aéroport, les sept hommes ont été ensuite incarcérés à la prison de Champ-Dollon. Révélée par la Tribune de Genève et 24 Heures, l’affaire s’est d’emblée révélée similaire à celle de Zurich, où deux individus ont été appréhendés. Certains experts parlent des alevins d’anguilles comme de l’ivoire européen.

source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Un trentenaire tué à l’arme blanche dans un parking d’Ouchy

Publié

le

Un trentenaire a été tué à l'arme blanche dimanche soir dans un parking d'Ouchy à Lausanne. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un homme d’une trentaine d’années est décédé d’une blessure à l’arme blanche suite à une altercation dimanche soir dans un parking souterrain d’Ouchy à Lausanne. Les circonstances du drame n’ont pas encore été établies.

Les faits se sont déroulés dans le troisième sous-sol du parking de la Navigation à Ouchy vers 21h30. La victime qui semble être d’origine gambienne a succombé à une blessure à l’arme blanche, a indiqué Antoine Golay, porte-parole de la police municipale à Keystone-ATS lundi, revenant sur une information de 20 minutes.

Le procureur de service a ouvert une enquête. La police, elle, a lancé un appel à témoins.

Continuer la lecture

Actualité

97 morts dans l’Airbus qui est tombé sur un quartier de Karachi

Publié

le

Des pompiers tentaient d'éteindre les débris de bâtiments d'un quartier résidentiel à Karachi au Pakistan où un avion de ligne s'est écrasé. (©KEYSTONE/AP/Fareed Khan)

Au moins 97 personnes ont péri dans le crash vendredi d’un avion de ligne Airbus A320 sur un quartier résidentiel de Karachi, au sud du Pakistan. Deux survivants ont été retrouvés. Un problème technique serait à l’origine de la catastrophe.

L’avion de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA) s’est écrasé sur un groupe de maisons alors qu’il approchait de l’aéroport de Karachi. Le dernier bilan, diffusé samedi et faisant état de 97 morts et deux survivants, inclut tous les occupants de l’appareil, ont indiqué les services sanitaires de la province du Sindh, dont Karachi est la capitale. Un hôpital local a par ailleurs fait état de plusieurs personnes tuées au sol.

L’appareil en provenance de Lahore, dans le nord du pays, transportait 98 personnes, selon PIA. Parmi les deux miraculés du crash figure le président de la Bank of Punjab, une des plus importantes banques du Pakistan, a précisé PIA.

Fin des opérations de sauvetage

Les opérations de sauvetage ont pris fin samedi à l’aube, selon les autorités. Durant toute la journée de vendredi, secouristes et habitants avaient fouillé les décombres à la recherche des corps. Un journaliste de l’AFP avait vu plusieurs cadavres calcinés chargés à bord d’une ambulance.

« Il y avait 91 passagers et 7 membres d’équipage » à bord du vol PK8303 « qui a perdu le contact avec le contrôle aérien à 14h37 » (11h37 en Suisse), a déclaré le porte-parole de PIA. D’après le directeur de la compagnie, l’Airbus A320 se trouvait « en approche finale » de l’aéroport de Karachi quand un incident est survenu.

L’appareil, mis en service en 2004, n’opérait sous les couleurs de PIA que depuis 2014, d’après un communiqué d’Airbus.

« La dernière fois que nous avons eu des nouvelles du pilote, il a indiqué qu’il avait un problème technique », a raconté le directeur dans une vidéo mise en ligne sur Twitter. « On lui a dit […] que deux pistes étaient prêtes pour l’atterrissage, mais il a décidé de remettre les gaz. »

D’après le ministre de l’intérieur, Ijaz Ahmad Shah, le pilote avait indiqué avoir « perdu un moteur » puis lancé « un appel de détresse ».

« Il était en vie »

« J’ai vu un passager hors de l’avion […] Il était en vie. Il parlait. Il m’a demandé de le sauver, mais ses jambes étaient coincées dans la sortie de secours », a raconté un témoin qui avait auparavant vu un cadavre « tomber sur sa voiture ». Il a ajouté n’avoir entendu « aucun cri » d’autres passagers, alors que l’avion s’embrasait.

Le premier ministre Imran Khan s’est dit « choqué et attristé » par la catastrophe, adressant sur Twitter ses « prières et condoléances aux familles et aux disparus ».

Selon le ministre des affaires étrangères, Shah Mahmood Qureshi, l’avion avait à son bord « beaucoup de gens rentrant chez eux pour l’Aïd » el-Fitr, la célébration de la fin du ramadan, la fête la plus importante pour les musulmans.

L’accident survient quelques jours seulement après que le pays a autorisé la reprise des vols commerciaux intérieurs, suspendus pendant plus d’un mois pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. De très rares vols internationaux avaient été maintenus.

Réputation ternie

De fréquents crashs d’avions et d’hélicoptères civils et militaires se sont produits au Pakistan au fil des ans. Le dernier accident aérien d’ampleur dans le pays remonte à décembre 2016. Un avion de la PIA effectuant un vol intérieur s’était écrasé dans le nord montagneux du pays, tuant 47 personnes.

PIA était l’une des grandes compagnies aériennes mondiales jusqu’aux années 1970. Mais des années de pertes financières, de mauvaise gestion et de retards ont terni sa réputation.

La compagnie a été impliquée dans de nombreuses controverses, dont l’incarcération d’un pilote ivre en Grande-Bretagne en 2013. Elle a également eu des problèmes pour obtenir les certifications de sécurité de l’Union européenne pour ses vols cargo.

Entre mars et novembre 2007, toute la flotte de PIA, sauf huit avions, avait été placée sur la liste noire de l’Union européenne.

Continuer la lecture

Actualité

Décès de Kobe Bryant: Le pilote n’était pas drogué

Publié

le

Le pilote de l'hélicoptère transportant Kobe Bryant n'avait pas consommé de drogue (©KEYSTONE/AP/Ringo H.W. Chiu)

Le pilote de l’hélicoptère qui s’est écrasé le 26 janvier avec à son bord l’ex-star de la NBA Kobe Bryant et sa fille Gianna n’avait pas consommé d’alcool ni de drogue.

Les résultats de l’autopsie pratiquée par des légistes de Los Angeles ont été publiés vendredi.

Ara Zobayan, 50 ans, était le pilote de l’appareil qui transportait les Bryant à un tournoi de basket lorsque l’hélicoptère s’est écrasé contre une colline de Los Angeles, tuant toutes les neuf personnes à bord. « Les tests toxicologiques n’ont détecté aucune présence d’alcool ou de drogue. Les substances testées incluent: benzodiazépine, cocaïne, fentanyl, héroïne, marijuana, opioïdes, phéncyclidine et amphétamine », précise le rapport.

Le rapport souligne que la cause du décès des passagers de l’hélicoptère est accidentelle. Selon l’enquête, l’hélicoptère se déplaçait à une vitesse de 296 km/h par un temps brumeux lorsqu’il s’est écrasé contre une colline au nord-ouest de Los Angeles. Concernant Kobe Bryant, le rapport affirme qu’il est décédé sur le coup des suites de blessures sur l’ensemble de son corps.

Continuer la lecture

Actualité

Une grenade de la Première guerre mondiale retrouvée à Bâle

Publié

le

La grenade mesure environ 65 centimètres de long et a un diamètre de 18 centimètres. (©Police cantonale BS)

Des ouvriers effecutant des travaux de dragage au bord du Rhin à Bâle ont découvert une grenade vendredi vers 18h. Les rues alentours ont été fermées jusque vers minuit, indique la police dans un communiqué.

La munition a été découverte au niveau de la promenade Grenzacher. Les spécialistes du commandement DEMUNEX – l’unité spécialisée de l’armée suisse pour la neutralisation des explosifs et le déminage – supposent qu’il s’agit d’un projectile explosif de fabrication allemande datant de la Première Guerre mondiale, d’une longueur d’environ 65 centimètres et d’un diamètre de 18 centimètres, précise la police cantonale de Bâle-Ville.

Les spécialistes de l’armée récupèreront et évacueront l’engin samedi matin. Les alentours seront à nouveau fermés durant ces travaux. Les riverains seront au préalable priés de laisser leurs fenêtres ouvertes.

Continuer la lecture

Actualité

Les paroles de « Hey Jude » vendues 910 000 dollars aux enchères

Publié

le

Les paroles manuscrites de la chanson "Hey Jude" ont été adjugées 910'000 dollars (880'000 francs) aux enchères. C'est plus de cinq fois le montant estimé en amont de la vente organisée en ligne, coronavirus oblige (image symbolique). (©KEYSTONE/EPA/MARTIN DIVISEK)

Une feuille de papier sur laquelle Paul McCartney a noirci à la main les paroles de la célèbre chanson « Hey Jude » a été adjugée 910’000 dollars (880’000 francs) lors d’enchères marquant vendredi le 50e anniversaire de la séparation des Beatles.

C’est plus de cinq fois le montant estimé en amont de la vente organisée en ligne, coronavirus oblige, par la maison californienne Julien’s Auctions.

Guitares, vinyles rares, objets dédicacés… Quelque 250 lots liés au mythique groupe britannique étaient proposés aux fans et collectionneurs du monde entier, 50 ans jour pour jour après sa séparation.

Paul McCartney avait écrit « Hey Jude » après une autre rupture: celle de son acolyte John Lennon avec sa première femme Cynthia, à la suite de ses infidélités avec l’artiste japonaise Yoko Ono. La chanson, destinée à réconforter le fils de John Lennon, Julian, pendant le divorce de ses parents, avait initialement pour titre « Hey Jules ».

Le cendrier de Ringo

Parmi les autres grosses ventes de la journée: la peau d’une grosse caisse de batterie portant le logo des Beatles, et utilisée lors de la première tournée américaine du groupe en 1964, adjugée à 200’000 dollars.

Une page manuscrite du scénario du clip de la chanson « Hello, Goodbye » (1967) est elle partie pour 83’200 dollars, et un cendrier utilisé par Ringo Starr aux studios Abbey Road dans les années 1960 pour 32’500 dollars.

Continuer la lecture