Rejoignez-nous

Culture

Une clinique genevoise suspendue pour trois mois

Publié

,

le

Le canton de Genève a retiré pour trois mois l’autorisation d’exploiter à la Clinique Corela SA, récemment renommée MedLex SA. Cette suspension confirmée par le Tribunal fédéral sanctionne d’importants manquements.

« Le Tribunal fédéral estime que cette sanction de trois mois est proportionnelle à la gravité des faits », relève samedi le chef du département de la santé (DEAS) Mauro Poggia dans la Tribune de Genève. Ceux-ci représentent « une violation gravissime de l’éthique », ajoute-t-il.

Le conseiller d’Etat annonce également qu’il vient de « procéder à une dénonciation pénale auprès du procureur général concernant le médecin responsable ». Selon lui, « il n’est pas exclu que l’on soit en présence d’une infraction à l’article 252 du Code pénal, pour faux et usage de faux ».

Des rapports d’expertise modifiés et des médecins employés sans autorisation de pratiquer sont en cause. La Commission de surveillance des professions de la santé a instruit ce dossier pendant quatre ans. Tous les faits étaient contestés et les avocats ont demandé tous les délais possibles et imaginables, a précisé M.Poggia.

Des expertises

L’arrêté relatif a la suspension d’exercer a été publié mercredi dans la Feuille d’avis officielle (FAO), révèle samedi Le Temps. L’institution n’a pas le droit d’exploiter dès le 1er mars pour une durée de trois mois. Cette interdiction concerne les départements de psychiatrie et d’expertise, précise l’arrêté.

A noter que la clinique n’accueillait pas de patients, mais procédait à des expertises pour les assurances. Ce qui fait dire à M.Poggia qu' »ici le terme de clinique est utilisé de manière abusive au vu de ses activités ».

La Clinique Corela SA a changé de raison sociale au début février. Désormais dénommée MedLex SA, cette société a pour but de fournir des prestations de services et de gestion spécialisée pour centres médicaux pluridisciplinaires.

Motif de révision

Cette suspension a fait réagir par le biais d’un communiqué commun l’Association pour la permanence de défense des patients et des assurés, PROCAP Suisse, Pro Mente Sana ainsi que des avocats. Ils dénoncent des graves manquements dans la réalisation de dizaines d’expertises.

Selon eux, « les agissements répréhensibles de cette clinique peuvent éventuellement conduire à un motif de révision de décisions de refus, dans la mesure où celles-ci auraient été fondées sur les dizaines d’expertises illégalement modifiées ». Ils encouragent les assurés concernés « d’approcher leur conseil juridique à cet effet ».

Publication retardée

Des mesures superprovisionnelles ont dans un premier temps empêché Tamedia, l’éditeur de La Tribune de Genève, de publier l’enquête. Dans son éditorial de samedi, le rédacteur en chef annonce avoir finalement obtenu gain de cause auprès de la justice pour lever ces mesures et publier son enquête. Un reportage de la RTS sur le sujet fait aussi l’objet de mesures superprovisionnelles.

(Source ATS)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Festivals

Record de fréquentation pour Antigel

Publié

le

En dix ans, le festival Antigel est devenu un événement majeur de la scène culturelle genevoise. Samedi, les organisateurs de la dixième édition de la manifestation affichaient un grand sourire. Le public n’a jamais été aussi nombreux.

Aux quatre coins du canton, sur l’ensemble du festival, 99% des billets ont été vendus à 55’000 spectateurs. La fréquentation a augmenté de 10% par rapport à 2019. Tous les « pass festivaliers » ont trouvé preneur, ce qui montre, selon les organisateurs, la volonté du public de s’intéresser à d’autres types de spectacles.

Les gens se sont rués sur les 7 événements maison « Made in Antigel » qui ont tous affiché complet très rapidement après la mise sur le marché des billets. L’un de ces spectacles se déroulait à Balexert. L’immense centre commercial a été envahi de zombies, avides de trouver d’éventuels survivants dans un décor de fin du monde.

Accordéoniste virtuose

Dans le domaine de la musique, le festival a voulu toucher un vaste public. A l’Alhambra, centre névralgique de la programmation, plusieurs concerts ont rencontré un énorme succès. La pionnière de la musique électronique Suzanne Ciani a enchanté les spectateurs. L’accordéoniste Mario Batkovic a conquis le public par sa virtuosité.

Antigel se caractérise par l’occupation d’endroits insolites. Cette année, c’est la vieille caserne des Vernets qui a été transformée en espace de clubbing et de fête. Les événements proposés sur le site ont fait le plein. Plus de 20’000 personnes ont visité le bâtiment, appelé à disparaître, que la troupe a déjà abandonné.

Pour la prochaine décennie, le festival s’est fixé comme but de fidéliser et de diversifier encore plus son public, en offrant une programmation de qualité, avec des propositions artistiques sortant des sentiers battus. Un dernier spectacle est programmé le 19 mai. Un concert de Kraftwerk-3D dans l’amortisseur de bruit de l’aéroport

Continuer la lecture

Culture

« Parasite » sacré meilleur film de l’année

Publié

le

Le film "Parasite" de Bong Joon Ho a été sacré meilleur film (©KEYSTONE/AP/Chris Pizzello)

Le film « Parasite » du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho est entré dimanche dans la légende des Oscars. Il est devenu le premier long-métrage en langue étrangère à obtenir le prix du « meilleur film », récompense phare d’Hollywood.

« On dirait qu’un moment très important dans l’histoire est en train de se jouer », s’est exclamée sur scène la productrice du film, Kwak Sin-ae, applaudie par le gratin de l’industrie du cinéma.

« Parasite » a déjoué de façon fracassante les pronostics qui voyaient un couronnement pour « 1917 », du Britannique Sam Mendes. Signe de l’engouement des professionnels, le film a aussi reçu l’Oscar du meilleur scénario original, tandis que Bong Joon-ho a été sacré « meilleur réalisateur ».

Mélange de thriller, de comédie familiale déjantée et de satire sur les inégalités sociales, il a également été primé dans la catégorie du « meilleur film international », auparavant baptisée « meilleur film en langue étrangère ».

Déjà primé à Cannes

« Je suis très heureux d’être le premier lauréat sous cette nouvelle appellation. J’applaudis et je soutiens la nouvelle orientation que ce changement de nom symbolise », a déclaré le réalisateur, qui s’exprimait en coréen via une interprète.

En recevant son Golden Globe le mois dernier, Bong Joon-ho avait lancé avec humour aux professionnels réunis pour l’occasion: « Quand vous aurez surmonté la barrière des deux centimètres de sous-titres, vous découvrirez des films étonnants ».

L’Académie des Oscars, vivement critiquée pour le manque de diversité dans ses choix, a manifestement entendu le réalisateur sud-coréen, qui avait déjà reçu la Palme d’or au festival de Cannes l’an dernier.

Pas de grand soir pour « 1917 »

Donné comme le grand favori de cette 92e édition, « 1917 », film sur l’équipée de deux jeunes soldats dans les tranchées de la Première Guerre mondiale, construit comme un plan séquence long de deux heures, doit se contenter de trois prix: l’Oscar de la meilleure photographie pour Roger Deakins, et deux autres dans des catégories techniques (son et effets spéciaux).

Vive déception également pour le très respecté Martin Scorsese dont le thriller politico-mafieux produit par Netflix, « The Irishman », repart bredouille malgré dix nominations, parmi lesquelles Al Pacino et Joe Pesci, sans oublier le réalisateur lui-même. Martin Scorsese a tout de même reçu un hommage appuyé et émouvant de Bong Joon-ho, rappelant comment il avait « étudié ses films à l’école ».

Maigre moisson enfin pour Quentin Tarantino, qui jouait pourtant à domicile avec « Once Upon a Time… in Hollywood », ode à son enfance à Los Angeles et au cinéma. Le film repart avec seulement deux Oscars au total, dont un à Brad Pitt en tant que second rôle aux côtés de Leonardi DiCaprio.

Phoenix et Zellweger

Si « Parasite » a créé la surprise, l’Académie a privilégié les grands favoris du côté des comédiens. C’est Joaquin Phoenix qui a été désigné meilleur acteur pour son rôle choc de « Joker » sombrant dans la folie et le meurtre, tandis que Renée Zellweger a reçu comme prévu la statuette dorée dans la catégorie meilleure actrice pour son incarnation de Judy Garland dans « Judy ».

Très ému, Joaquin Phoenix, végétarien et militant écologiste de longue date, a une nouvelle fois consacré une partie de son discours à regretter une « vision du monde égocentrique » qui aboutit à la destruction de l’environnement.

Plus prosaïque mais tout aussi larmoyante, Renée Zellweger a quant à elle dédié sa statuette à Judy Garland qui « n’a jamais reçu cet honneur de son vivant ».

L’Américaine Laura Dern a enfin été primée pour son rôle d’avocate impitoyable dans le divorce tumultueux mis en scène par « Marriage Story », le cadeau rêvé à la veille de son 53e anniversaire.

La diversité en question

Le triomphe de « Parasite » fera peut-être oublier les vives critiques adressées à l’Académie des Oscars pour le manque de diversité ethnique et culturelle dans sa sélection, un reproche récurrent.

La cérémonie s’était ainsi ouverte avec un numéro mené par la chanteuse noire Janelle Monae, iconoclaste assumée qui a souligné les absences criantes du millésime 2020: hormis la Britannique Cynthia Erivo (« Harriet »), tous les acteurs et actrices en lice cette année étaient blancs et aucune femme n’a été retenue chez les réalisateurs.

Pour protester à sa manière, la star oscarisée Natalie Portman avait fait broder sur sa cape le nom d’une demi-douzaine de réalisatrices qui ont selon elle été injustement snobées cette année.

Dans la catégorie du meilleur film d’animation, c’est le quatrième et dernier épisode de « Toy Story », favori des pronostics, qui l’a emporté, s’imposant notamment face au candidat français « J’ai perdu mon corps ».

La cérémonie des Oscars a aussi été l’occasion pour le gratin d’Hollywood l’occasion de saluer la mémoire de Kirk Douglas, un des derniers monstres sacrés de l’âge d’or du cinéma, décédé mercredi à l’âge de 103 ans, et la légende du basket Kobe Bryant, décédée fin janvier avec sa fille et sept autres personnes dans un accident d’hélicoptère près de Los Angeles.

Source: ATS

Continuer la lecture

Culture

La porcelaine, star du Musée Ariana

Publié

le

Le Musée Ariana propose de découvrir les trésors de la porcelaine européenne dès jeudi et jusqu'au 6 septembre.

Le Musée Ariana à Genève accueille jusqu’au 6 septembre la nouvelle exposition temporaire « Meissen – Folies de porcelaine ». La présentation propose une plongée dans la grande aventure que fut la découverte en Europe de la porcelaine, mille ans après la Chine.

Le premier objet créé dans ce matériau précieux voit le jour, à Meissen en Allemagne, au début du 18e siècle. Cela au gré de multiples aventures, rocambolesques parfois, et certainement romanesques, écrit le Musée Ariana dans son communiqué.

Les pièces exceptionnelles exposées proviennent de huit collections privées suisses. L’enjeu du projet est de révéler la richesse d’un patrimoine privé, souvent conservé à l’abri des regards. Un ensemble de gravures provenant du Cabinet des arts graphiques de Genève vient enrichir le propos.

Par la mise en lumière de ces pièces d’exception, c’est toute l’histoire de la porcelaine des débuts de la manufacture de Meissen qui est ici révélée au public. Les visiteurs apprendront comment par passion, convoitise ou opportunisme, des hommes se sont lancés dans la quête d’un graal, la découverte de la porcelaine, véritable or blanc, au risque d’y perdre leur fortune et parfois même leur raison.

Continuer la lecture

Festivals

Kiss au Paléo: on a un gros indice!

Publié

le

Par KissBoy25 — Travail personnel

Les rumeurs vont bon train sur la venue du groupe américain Kiss au Paléo cet été. L’annonce devrait être officialisée le 24 mars prochain par les organisateurs. Mais un indice de taille laisse présager la venue du mythique groupe de rock à Nyon, le 21 juillet prochain.

Sur le site officiel du groupe, la date du concert ne figure pas sur la liste des prochains évenements. Cependant dans la boutique officielle, il est possible d’acheter en ligne le T-shirt de la tournée mondiale «End of the Road» qui confirme la rumeur. Au dos du T-shirt, la présence du groupe au festival nyonnais est confirmée en attendant la version officielle de l’organisation du festival.

 

Continuer la lecture

Expositions

Artgenève: fréquentation en hausse

Publié

le

(KEYSTONE/Martial Trezzini)

La 9e édition d’artgenève a été couronnée de succès avec une affluence en augmentation. Au total, 25’000 personnes se sont rendues au salon pendant quatre jours, ont indiqué dimanche soir les organisateurs.

Les professionnels et amateurs d’art ont notamment salué la qualité muséale des expositions de Mario Merz, de la Royal Academy de Londres ou encore de la collection Ringier. Collectionneurs et spécialistes internationaux de l’art sont toujours plus nombreux.

Parmi les dizaines d’exposants, Lévy Gorvy, Applicat Prazan, von Bartha, Loevenbruck et Urs Meile étaient nouveaux cette année. La plupart se disent très satisfaits de leur première participation et des ventes réalisées.

Le salon a été enrichi d’une nouvelle offre dans l’art vidéo. Celle-ci a attiré un nombre important de personnalités internationales du monde institutionnel. Plusieurs conférences ont également été couronnées de succès.

Pour les 10 ans du salon en 2021, artgenève offrira à nouveau une collaboration avec un salon spécialisé dans une offre complémentaire à son répertoire d’art contemporain et moderne. Celle-ci sera dévoilée plus tard, ont précisé les organisateurs.

Continuer la lecture