Rejoignez-nous

Culture

Bouchons toujours plus coûteux

Publié

,

le

Les embouteillages ne sont pas seulement une perte de temps, mais aussi d’argent. Leurs coûts s’élevaient à 1,9 milliard de francs en 2015, soit une augmentation de 7% par rapport à 2010.

Dans le détail, les coûts liés au temps perdu par les automobilistes à l’arrêt étaient de 1,2 milliard de francs en 2015, ce qui représente une part de 70% de l’enveloppe totale, indique mercredi l’Office fédéral du développement territorial (ARE). Un chiffre en hausse de 14% depuis 2010 et qui continue son ascension. En 2016 (+4%), tout comme en 2017 (+5%), il a de nouveau augmenté par rapport à l’année précédente.

Les coûts du temps perdu sont calculés pour l’ensemble du trafic routier motorisé, puis séparément pour le trafic lourd. Ces derniers sont passés de 378 à 444 millions de francs entre 2010 et 2015. Une augmentation qui s’est poursuivie en 2016 (+5%) et en 2017 (+6%).

Ce chiffre a toute son importance, car il est pris en compte dans le calcul de la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP). Celle-ci permet actuellement de reporter sur le trafic lourd une partie des coûts qu’il occasionne.

Coûts liés au climat en hausse

Les coûts liés au climat (+12%) et à l’environnement (+3%) ont eux aussi affiché une hausse entre 2010 et 2015, alors que ceux liés à l’énergie (-6%) et aux accidents (-8%) ont suivi une courbe inverse. Cette dernière catégorie représente toutefois près d’un quart des coûts, soit environ 450 millions de francs.

L’ARE calcule régulièrement les coûts des embouteillages. Outre l’aménagement des infrastructures, leur utilisation plus efficace peut contribuer à réduire ces coûts considérables qui pèsent sur l’ensemble de l’économie, notamment à l’aide de diverses mesures visant à restreindre les pics d’affluence.

Réguler la vitesse

Pour l’Association transports et environnement (ATE), une mesure efficace est la régulation de la vitesse. Et l’ATE de donner en exemple un test réalisé sur l’autoroute A6 entre Thoune et Berne par l’Office fédéral des routes (OFROU).

« Dans les trois catégories (trafic lent, stagnant et congestion), une diminution du nombre d’embouteillages est constatée. (…) En conséquence, la durée des trajets a été globalement réduite », indique l’antenne de Thoune de l’OFROU, citée dans un communiqué de l’ATE publié mercredi.

L’harmonisation de vitesse dépend du trafic. En cas de forte affluence, la vitesse est graduellement réduite à 100 ou 80 km/h. La capacité de la route en question est accrue et la sécurité améliorée, souligne l’ATE.

Source : ATS

Photo: (©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Fabrice Eboué n’a plus rien à perdre

Publié

le

C’est le titre du nouveau spectacle de l’humoriste français, qui voit sa calvitie progresser et qui donc…n’a plus rien à perdre.

Tout le monde y prend pour son grade : les véganes, les complotistes, ou son couple mixte, Fabrice Eboué ne s’épargne pas.
Il présente son One Man show au Théâtre du Léman à Genève le 28 mars 2019.

Et non, ce n’est pas une blague, Fabrice Eboué était dans les studios de Radio Lac pour répondre aux questions de Benjamin Smadja :

Continuer la lecture

Actualité

Richard Berry présente sa « Nouvelle » comédie

Publié

le

Il revient au Théâtre du Léman à Genève les 19 et 20 mars 2019 avec une comédie : La Nouvelle.

Le pitch est simple et efficace : Simon a invité à déjeuner ses deux fils afin de leur présenter Mado, sa nouvelle compagne de 20 ans sa cadette. Évidemment, tout ne va pas se passer comme prévu. La pièce, écrite par Eric Assous, est mise en scène par Richard Berry, qui joue aussi le rôle du père. Dans la peau de la nouvelle petite-amie, vous retrouverez la talentueuse Mathilde Seigner.

Et pour nous l’introduire, Richard Berry était au micro de Radio Lac :

Richard Berry La Nouvelle

La bande-annonce de la pièce :

Continuer la lecture

Actualité

Les Innocents dévoilent un nouvel album et demi

Publié

le

Jean-Philippe Nataf et Jean-Christophe Urbain fondaient leur groupe en 1982 à Paris.

Depuis, un long chemin a été parcouru : une séparation, quatre récompenses aux Victoires de la musique et une reformation en 2013… Ils sortent cette année leur sixième album, justement intitulé « 6 ½ ».

Il en émane un sentiment de lâcher prise et un équilibre porté par leur histoire.

J.P.Nataf et J.C. Urbain étaient à l’antenne de Radio Lac en compagnie de Benjamin Smadja pour nous en raconter la genèse:

Continuer la lecture

Actualité

Baisse de fréquentation au Salon de l’auto

Publié

le

Les aficionados de la voiture étaient moins nombreux en 2019 à se rendre au Salon de Genève par rapport à 2018. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le 89e Salon de l’auto de Genève s’est terminé dimanche sur une baisse de fréquentation de 9% par rapport à 2018. Avec 602’000 entrées enregistrées en onze jours, l’objectif initial des organisateurs de 650’000 à 700’000 visiteurs n’est pas atteint.

Le bilan est malgré tout positif. En effet, les exposants ont senti un vif intérêt de la part des visiteurs cette année, indiquent les organisateurs dans un communiqué. Ils estiment que « leur présence sur le salon a été plus que payante ».

Les visiteurs ont particulièrement apprécié les stands offrant une expérience spéciale, dont une course sur des simulateurs. « Nous sommes convaincus de pouvoir attirer ainsi un public encore plus large à l’avenir en exposant d’autres aspects de la mobilité », a déclaré Maurice Turrettini, président du Geneva International Motor Show, cité dans le communiqué.

Sur les résaux sociaux

Si la fréquentation des visiteurs est en baisse, l’écho de la manifestation ne l’est pas. Près de 10’000 représentants des médias du monde entier ont couvert plus de 151 premières mondiales et européennes.

Cette couverture médiatique a notamment suscité un vif intérêt sur les réseaux sociaux. Le salon a enregistré près de 5,8 millions de consultations sur Instagram, 154’000 fans sur Facebook, 345’000 interactions sur Twitter et près de 1,5 million de visiteurs sur le nouveau site internet.

« Nous sommes ravis que le salon fasse l’objet d’une telle attention au niveau mondial. Cela prouve que notre stratégie de communication numérique a porté ses fruits. « Aujourd’hui, le public visite le salon non seulement physiquement, mais aussi virtuellement », se réjouit André Hefti, directeur général du Geneva International Motor Show.

Prochaine édition

La 90e édition se déroulera 5 au 15 mars 2020. Olivier Rihs qui succédera à M.Hefti, avait évoqué dans un interview le projet d’aménager à l’avenir un circuit près des halles d’exposition pour permettre aux visiteurs d’essayer les modèles. Le Salon de Genève ambitionne de devenir à terme le seul grand rendez-vous du genre en Europe.

 

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Les quartiers genevois contre le racisme

Publié

le

La semaine contre le racisme en Ville de Genève, qui se tient du 16 au 24 mars, a commencé samedi. En début d’après-midi, par un temps radieux, adultes et plus jeunes se sont réunis autour d’animations et de stands devant le centre paroissial protestant de Servette-Vieusseux. C’est le premier des sept jours de présentations, de rencontres, d’ateliers ou encore de débats organisés dans plusieurs quartiers de la ville.

Des enfants qui jouent, des curieux qui s’informent et plusieurs associations. Parmi elles, la Fondation Maria Luisa de Moreno: 

Fondation Maria Luisa de Moreno

Autre association rencontrée sur place, le Groupe sida Genève:

Groupe sida Genève

C’est l’esprit de l’endroit. Les gens viennent, s’attardent, découvrent. Comme nous l’explique Sylvain Thévoz, il est conseiller en action communautaire à l’antenne sociale de proximité en Ville de Genève:

Sylvain Thévoz, conseiller en action communautaire

Dans la cour intérieure, deux graffeurs peignent. Un travail engagé:

Graffeuse

Egalement présent, Christian Allemann, de la bibliothèque municipale de la Servette:

Christian Allemann Bibliothèque municipale de la Servette

Le programme complet est à retrouver sur www.ville-ge.ch/sacr/

Tadeusz Roth

Continuer la lecture