Rejoignez-nous

Genève

People: pourquoi Anthony Delon débarque à Genève

Publié

,

le

L'acteur et créateur Anthony Delon au Swiss Gun Center Geneve, le 21 novembre 2019

Une motivation professionnelle avant tout.

L’acteur et businessman Anthony Delon, âgé de 55 ans, a décidé de renouer avec l’une des premières activités: la création et la vente de blousons de cuir. Il y a quelques mois, Michel Bonhomme, le manager du Swiss Gun Center Genève et le créateur se sont rencontrés à Paris lors d’un dîner. L’idée d’une collection limitée à l’effigie du club de tir genevois en est née. Plusieurs modèles griffés, arborant l’écusson, sont désormais en vente à partir de 1300 francs. En marge de cette collaboration, Anthony Delon envisage de commercialiser ses blousons dans un autre point de vente suisse.

Genève ne représente rien de particulier.

Alors que son père, l’acteur Alain Delon entretient un lien étroit avec Genève et la Suisse, Anthony Delon ne voit aucune raison personnelle liée à sa présence au bout du lac. Il s’agit uniquement d’un projet professionnel. « Cela aurait pu être à Paris ou à Munich, cela aurait la même chose pour moi » affirme-il sans faire référence à ses liens familiaux. Déjà présente dans un grand magasin parisien, sa collection devrait prochainement être disponible à Los Angeles et à Hong Kong. Genève n’est donc qu’une étape pour capter la clientèle de luxe visée.

Anthony Delon et Michel Bonhomme, patron du Swiss Gun Center

Un attachement profond pour les héros d’action.

Il s’agit de sa première collaboration avec un stand de tir qui se limitera à la partie vestimentaire. Pas question de s’orienter vers l’univers de l’armement au delà de cette opportunité. Anthony Delon reconnait être toujours aujourd’hui passionné de cinéma et de formule 1. Le blouson de cuir est liée à ces icônes du cinéma et de la compétition, aux héros de films d’action qu’ils soient flics ou gangsters.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Un jeune artiste genevois expose à la galerie Papiers Gras

Publié

le

Une centaine de dessins sont exposés à la galerie Papier Gras, sur la place de l’Ile à Genève. Leur auteur, le genevois hugo Baud, a remporté le Prix Töpffer de la jeune bande dessinée, et a été nominé pour le prix de la jeune bande dessinée de Genève en 2014 et 2015.

Un trait décidé et coloré. Les œuvres d’Hugo Baud sont exposées dans la galerie Papier Gras, sur la place de l’Ile, en pleine centre-ville. Ce haut lieu de la bande dessinée en Suisse est à l’origine d’un prix pour les nouvelles générations qui sortent des écoles d’art de Genève – le prix Prix Papiers Gras pour l’Ecole supérieure de bande dessinée et d’illustration (ESBDI).

Artiste genevois

Hugo Baud, qui réalise actuellement son master à la HEAD, appartient au courant de « la nouvelle bande dessinée genevoise ». Il a déjà publié plusieurs BD, et évolue entre l’art contemporain et la bande dessinée. Pour lui, c’était l’occasion de découvrir les défis du monde de l’exposition. A cette occasion, il a travaillé main dans la main avec Roland Margueron, responsable de la galerie.

Roland Margueron  Responsable de la galerie Papiers Gras

Roland Margueron  Responsable de la galerie Papiers Gras

Jeunes curieux 

Plusieurs curieux profitent de l’exposition pour découvrir l’endroit. C’est le cas de deux collégiens, étudiants en troisième année, croisés par hasard. Zakari et Gaëtan, respectivement 16 ans et 18 ans n’étaient jamais venus à la galerie. Pour eux, il s’agit d’une belle découverte.

Zakari et Gaëtan  Collégiens

Plus d’informations sur le site internet de la galerie.

Continuer la lecture

Actualité

La place du sport à l’école n’est encore pleinement reconnue

Publié

le

Ni l'Etat, ni la Confédération ne compte pas introduire plus que trois heures hebdomadaires d’éducation physique (©KEYSTONE/Gaetan Bally/archives).

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), chaque enfant devrait faire une heure de sport par jour. En Suisse, trois heures de cours d’éducation physique par semaine sont obligatoires. Le reste est laissé à l’initiative des parents. 

Une heure de sport par jour par élève. Voilà les recommandations de l’OMS. En Suisse, la loi ne prévoit que trois heures par semaine de cours de gymnastique. Un total insuffisant, selon les spécialistes de santé publiques, si on songe qu’il en faudrait cinq au moins, si on ne tient compte que des jours ouvrables.

A Genève, les trois heures hebdomadaires ne sont la règle qu’à l’école primaire. Au Cycle d’Orientation, il faudra patienter encore deux ans pour y arriver puisque c’est dans le cadre du plan CO’22 que la mesure effective.

Qu’en est-il alors des cinq heures par semaine? C’est « de la science-fiction » nous dit-on au Département de l’Instruction Publique. Entendez-par là, rien n’est possible sans l’aval du Grand Conseil et là, ça n’est pas, mais alors vraiment pas gagné.

Car la question est éminemment politique et, surtout, budgétaire. Par les temps qui courent, on traque les dépassements. Rien de nouveau sous le soleil.

Mais ce n’est pas tout. Avec un demi million d’habitants, Genève est un canton très peuplé. Sa surface est en revanche plutôt exiguë. Le manque de salles se fait donc cruellement sentir.

Pourtant, du côté de l’Etat, on ne semble guère s’émouvoir.  Les trois heures hebdomadaires correspondant à 60% des besoins de l’enfant en matière d’activité physique, on estime que le reste doit être pris en charge par les activités parascolaires ou la famille. « L’école n’a pas pour vocation d’éduquer les parents. C’est de la responsabilité des parents » voilà le credo de l’administration cantonale. En d’autres termes, vive l’initiative privée.

 

 

Continuer la lecture

Genève

Météo à Genève: la semaine s’annonce pluvieuse

Publié

le

Google Images

Les éclaircies passagères seront rapidement remplacées par les nuages aujourd’hui.  La pluie sera, elle, de retour dans la soirée. Les maximales seront de 7°.

Demain: en matinée la pluie sera battante, la journée sera nuageuse et en cours d’après-midi la neige se mêlera aux averses. Les températures seront en hausse: il fera 10°.

Mercredi: la pluie se fera plus rare mais sera encore au programme tout au long de la journée. Il fera 8° au maximum.

Le Brésil sous la pluie depuis jeudi

Une violente tempête s’abat dans le sud-est du Brésil depuis quelques jours. 171,8 mm  de pluie sont tombés à Belo Horizonte en l’espace d’une journée. Ce qui équivaut, à l’échelle de la Suisse, à près de deux mois de précipitations lorsqu’elles sont à leur intensité la plus élevée.

Selon l’Institut national de météorologie, c’est un record depuis le début des mesures il y a 110 ans.

 

 

Continuer la lecture

Genève

Météo à Genève: des nuages avant le retour de la pluie

Publié

le

BR

Le ciel est densément couvert et le sera visiblement tout au long de la journée à Genève. Les températures atteindront au maximum 4°.

Demain: le week-end débutera sous les nuages mais avec tout de même quelques éclaircies passagères. Les maximales seront de 6°.

Dimanche: pas de pluie finalement mais des nuages denses du matin jusqu’au soir. 7° seront attendus au plus fort de la journée.

Lundi: couvert et pluvieux. 10° au maximum.

Mardi: même profil pluvieux et nuageux que la veille. Il fera 11° au meilleur de la journée.

Le brouillard stagne sur la région, pourquoi ?

La région genevoise est une cuvette fermée. Entourée sur les côtés par le Jura, les Voirons, le Salève ou encore le Vuache. En hiver et donc quand les températures sont au plus bas, celle du lac devient plus élevée que celle de l’air et génère de la vapeur d’eau.

Cette vapeur se refroidit en s’élevant, se condense en une multitude de gouttelettes formant le brouillard. Par conséquent, il faut qu’il y ait suffisamment de vent pour que le brouillard puisse s’échapper des bords de la cuvette. Sans la bise, le brouillard ne quittera pas le ciel genevois. Il faudra vous armer de patience.

Continuer la lecture

Genève

Votre week-end à Genève

Publié

le

(KEYSTONE / Martial Trezzini)

Sorties entre amis, festivals, concerts ou expositions, retrouvez notre sélection des événements du week-end.

Geneva Lux festival débute le 24 janvier.

26 œuvres lumineuses seront à observer dans tous les quartiers de la ville. Le festival fête ses six ans d’existence à Genève et accueillera à cette occasion 26 œuvres lumineuses lors d’un parcours dans tous les quartiers les plus visités de Genève. Véritable attraction touristique appréciée non seulement des visiteurs mais aussi des genevois, le Geneva Lux nous fait rêver et accueille la lumière dans une période ou l’on voit encore peu le jour. L’occasion de se promener en soirée, entre amis ou en famille, au fil des différentes installations. Devant chacune, un panneau indique l’auteur de l’oeuvre et des explications sur cette dernière.

En collaboration étroite avec la ville de Lyon, Genève aura cette année l’occasion d’accueillir une oeuvre de l’artiste Jérome Donna et de la ville de Lyon intitulé Laniakea, dans le parc des bastions. De nombreuses autres nouveautés accompagneront cette année le Geneva Lux, avec notamment les Anoukis, ces personnages inspirés des inuits, farceurs et joueurs, qui se sont invités depuis quelques jours déjà sur les bâtiments de la ville.

Informations pratiques: Gratuit pour tous, visites guidées possible 15.-

A découvrir sur le site Site du Geneva Lux Festival et dans toute la ville jusqu’au 2 février, à la tombée de la nuit.

Photo MC

Ballade en famille de l’orchestre de chambre de Genève

Un peu de musique pour adoucir les mœurs, et cette fois-ci nous vous proposons cette sortie en famille. L’orchestre de chambre de Genève, sous la direction d’Arie Van Beek, interprète Frank Martin, compositeur suisse du 20ème siècle. Pendant ce temps, la famille Jacot présentera des numéros de cirque sur ces mélodies. Une double animation attend donc le public pour cette jolie pause dans l’après-midi, ouverte aux enfants dès 5 ans. C’est le premier volet du Quatre heures d’Arie de cette saison 2020.

Informations pratiques: Gratuit pour les moins de 12 ans, entre 5 et 20.- pour les autres tarifs. Au studio Ernest-Ansermet, Passage de la Radio 2, Genève. Samedi 25 janvier à 16h00.

Soirée disco à la patinoire des Vernets

Dans le cadre du festival Antigel, la patinoire ouvre ses portes pour une soirée très festive sous le signe du disco. Avec des animations et un DJ, des jeux de lumières et des paillettes, on vous invite à mettre un peu d’ambiance sur la glace. Les déguisements sont bienvenus et conseillés, puisque les boules à facettes et tubes entraînants seront aussi de la partie. Enfin, venez vous restaurer auprès des stands de nourritures et confiseries, pour terminer la soirée en beauté.

 

Informations pratiques: Entrée entre 3 et 6.-, location de patins 2.- . Samedi 25 janvier dès 18h30 à la patinoire des Vernets, Rue Hans Wilsdorf 4, 1227 Genève.

Très bon week-end à toutes et tous !

Continuer la lecture