Rejoignez-nous

Genève

People: pourquoi Anthony Delon débarque à Genève

Publié

,

le

L'acteur et créateur Anthony Delon au Swiss Gun Center Geneve, le 21 novembre 2019

Une motivation professionnelle avant tout.

L’acteur et businessman Anthony Delon, âgé de 55 ans, a décidé de renouer avec l’une des premières activités: la création et la vente de blousons de cuir. Il y a quelques mois, Michel Bonhomme, le manager du Swiss Gun Center Genève et le créateur se sont rencontrés à Paris lors d’un dîner. L’idée d’une collection limitée à l’effigie du club de tir genevois en est née. Plusieurs modèles griffés, arborant l’écusson, sont désormais en vente à partir de 1300 francs. En marge de cette collaboration, Anthony Delon envisage de commercialiser ses blousons dans un autre point de vente suisse.

Genève ne représente rien de particulier.

Alors que son père, l’acteur Alain Delon entretient un lien étroit avec Genève et la Suisse, Anthony Delon ne voit aucune raison personnelle liée à sa présence au bout du lac. Il s’agit uniquement d’un projet professionnel. « Cela aurait pu être à Paris ou à Munich, cela aurait la même chose pour moi » affirme-il sans faire référence à ses liens familiaux. Déjà présente dans un grand magasin parisien, sa collection devrait prochainement être disponible à Los Angeles et à Hong Kong. Genève n’est donc qu’une étape pour capter la clientèle de luxe visée.

Anthony Delon et Michel Bonhomme, patron du Swiss Gun Center

Un attachement profond pour les héros d’action.

Il s’agit de sa première collaboration avec un stand de tir qui se limitera à la partie vestimentaire. Pas question de s’orienter vers l’univers de l’armement au delà de cette opportunité. Anthony Delon reconnait être toujours aujourd’hui passionné de cinéma et de formule 1. Le blouson de cuir est liée à ces icônes du cinéma et de la compétition, aux héros de films d’action qu’ils soient flics ou gangsters.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Gare des Eaux-Vives: entre soulagement et espérance

Publié

le

Ils ont duré longtemps et ont parfois été très gênants pour les habitants du quartier et pour les commerçants. Plusieurs années de chantier aux abords de la gare des Eaux-Vives pour faire émerger l’édifice, inauguré aujourd’hui. Ce côté du quartier accueillera des restaurants, des commerces, un théâtre et même une piscine, pour devenir une véritable ville dans la ville. 

Le chantier est encore en cours en ce jour d’inauguration. De nombreux ouvriers continuent de s’affairer, dans et autour de la gare des Eaux-Vives. Le bâtiment, lui, est pratiquement terminé. Comme dans les autres gares du Léman Express, la structure est essentiellement réalisée en verre, ainsi la lumière pénètre allègrement dans la station.

Autour de la gare, de nombreux immeubles ont été construits. Aussi, c’est la morphologie de l’endroit qui a véritablement changé. La petite gare abandonnée d’avant et la butte avec sa rampe de Skateboard ont disparu. Désormais, trône cette nouvelle gare flambant neuve qui, à terme, devrait voir transiter jusqu’à 50’000 voyageurs et pendulaires par jours d’après les estimations.

Commerçants positifs

Parmi ceux qui ont été les plus touchés par ces travaux, les commerçants directement à proximité de la gare. C’est le cas du Café-restaurant des Voyageurs, dont la terrasse a longtemps été entourée par des grillages de chantier. C’est une période difficile qui se termine, la fréquentation du restaurant a globalement été plus basse qu’à l’accoutumée pendant cette période. En cause également, les bruits des machines et la poussière. C’est ce qu’explique Camille, serveuse, qui n’en reste pas moins optimiste.

Camille  Serveuse au Café des voyageurs

Pour elle, la gare est réussie, même si elle « cache la vue ». Seul point négatif: le manque de verdure.

Camille  Serveuse au Café des voyageurs

Avec l’arrivée de nouveaux restaurants, c’est la concurrence qui s’accroit dans le quartier. Mais une nouvelle gare est surtout synonyme d’une augmentation des passages. Et le restaurant a confiance dans la cuisine de son chef.

Camille  Serveuse au Café des voyageurs

« Bien sympathique »

Du côté des habitants du quartier, la plupart se réjouit de la mise en service du Léman Express dimanche. Pour Philippe, un retraité qui habite aux Eaux-Vives et qui est venu faire un tour de cette nouvelle gare et de ses alentours, l’ensemble est plutôt joli. Pourtant, il regrette tout de même qu’il n’y ait pas davantage de couleurs.

Philippe  Habitant du quartier à la retraite

« Plutôt deux fois qu’une ». C’est comme ça que Philippe répond lorsqu’on lui demande s’il empruntera le CEVA. Pour lui, le train urbain est bien conçu. Il rappelle que pour aller encourager le Servette FC, le stade de Genève ne sera plus qu’à sept minutes de la gare des Eaux-Vives.

Philippe  Habitant du quartier à la retraite

Devant les craintes de certains genevois, notamment concernant l’insécurité, Philippe se veut rassurant. Lui n’a pas peur et il estime que nous appartenons tous au Grand Genève, suisses et français:

Philippe  Habitant du quartier à la retraite

 

Plus d’informations sur le site internet du Léman Express.

 

Continuer la lecture

Actualité

Le Salon du livre change de date et de directrice

Publié

le

Le Salon du livre de Genève dont les dates ont été décalées en automne a nommé une nouvelle directrice à sa tête, Natacha Bayard (photo prétexte). (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Pour la première fois, le Salon du livre de Genève aura lieu du 28 octobre au 1er novembre 2020 à Palexpo. Une nouvelle directrice a été nommée, Natacha Bayard. Elle en prendra la tête à fin janvier 2020.

La nouvelle directrice succédera à Laurence Brenner. Diplômée de l’Ecole Hôtelière de Lausanne, Natacha Bayard a une expérience significative en marketing dans le domaine des salons et des congrès, expliquent les organisateurs jeudi dans un communiqué.

Pour la première fois en 2020, le salon du livre de Genève se tiendra en automne, rappellent-ils. La manifestation présentera ses nouveautés dans une période qui concentre un grand nombre de parutions de nouveaux livres, tous genres confondus.

Ce changement de calendrier a été rendu possible grâce à une demande de remaniement de dates de la Fondation de la Haute Horlogerie. Elle organise l’événement Watches & Wonders – ex Salon International de la Haute Horlogerie – fin avril.

Source: KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture

Actualité

Météo à Genève: attention aux fortes rafales demain

Publié

le

PV

Après une matinée densément nuageuse, le soleil fera progressivement son apparition. Ce soir, la pluie sera mêlée à quelques flocons alors soyez prudents à l’approche des giboulées ! Les maximales atteindront les 6°.

Demain: soyez vigilants car des vents violents pouvant atteindre les 70 km/h sont attendus. La pluie sera au programme tout le reste de la journée. Les maximales seront de 7°. 

Samedi: la pluie sera d’actualité du matin jusqu’au soir. Il fera 8°.

Dimanche: le ciel sera couvert et le temps sera sec. Les maximales seront de 10°.

Lundi: des nuages et 9°.

Mardi: encore des nuages tout au long de la journée et 10° au thermomètre.

La différence entre giboulée et averse hivernale

Il existe effectivment une différence entre ces deux termes et elle est plutôt complexe.

Mais pour ne plus vous tromper, voici des explications ! Pour débuter, les giboulées ne se produisent pas qu’en mars, histoire de déconstruire les idées reçues. Une giboulée est en fait une grosse averse de pluie parfois accompagnée de grêle ou encore de neige.

Une averse hivernale, quant à elle, est une averse composée de particules de glace mais qui n’a pas vraiment d’origine bien définie. On parle souvent de l’averse hivernale sous le titre d’averse de grésil, d’averse de neige ou encore d’averse de neige roulée.

Continuer la lecture

Actualité

Un RER qui doit transformer une région

Publié

le

Le Léman Express est inauguré jeudi lors de trois cérémonies à Coppet (VD), la Roche-sur-Foron (F) et Genève-Eaux-Vives. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

C’est le grand jour pour le Léman Express. Le plus vaste réseau transfrontalier d’Europe est officiellement inauguré jeudi, trois jours avant son ouverture au public.

Trois cérémonies sont programmées jeudi, les premières dès 11h00 sur sol vaudois à Coppet et français à La Roche-Sur-Foron. Les invités et autorités se retrouveront ensuite à 14h00 à la gare de Genève-Eaux-Vives. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, la conseillère d’Etat vaudoise Nuria Gorrite et son homologue genevois Serge Dal Busco participeront notamment aux festivités.

Côté français, plusieurs personnalités politiques sont également attendues, mais pas la ministre des transports Elisabeth Borne. Celle-ci a annulé son déplacement alors que la France se trouve en plein conflit social.

Ces grèves pourraient d’ailleurs occasionner des accrocs pour le lancement du réseau sur la partie française, mais pas du côté suisse. « Les grèves ne menacent pas la mise en service du Léman Express », avait assuré en début de semaine son directeur Mario Werren, dans une interview à la RTS.

Chantier du siècle

Attendu de longue date, le Léman Express devra maintenant tenir les immenses promesses placées en lui, à savoir de révolutionner la mobilité de la région.

La mise en place du réseau franco-valdo-genevois n’a été rendue possible que grâce à la construction du CEVA, un tronçon ferroviaire d’une longueur de 16 kilomètres, qui permet de relier les deux rives du canton de Genève en connectant la gare d’Annemasse (F) à celle de Cornavin. Cette ligne est la colonne vertébrale du RER ouest lémanique.

Considéré par les autorités genevoises comme le chantier du siècle, le CEVA aura coûté environ 1,6 milliard de francs à la Suisse et plus de 230 millions d’euros à la France. Le premier coup de pioche a été donné en novembre 2011. Côté genevois, cinq stations nouvelles ou entièrement réhabilitées jalonnent la ligne.

Le chaînon manquant

Grâce au CEVA, chaînon ferroviaire manquant entre la Suisse et la France, un impressionnant réseau, composé de 230 kilomètres de lignes et 45 gares, peut être mis en service. Il permettra d’aller en train de Coppet (VD) à Annemasse, de Genève à Thonon-les-Bains (F), de Cluses (F) à Meyrin (GE).

Le RER couvre une région où habitent plus d’un million d’habitants. Ce mode de transport devrait notamment être utilisé par les nombreux pendulaires qui, côté français, sont souvent condamnés à prendre leur voiture, faute de solution alternative pour se rendre à leur travail. Les autorités espèrent ainsi un désengorgement des routes.

Une réduction de 12% du trafic automobile est attendue à l’heure du pointe du matin. Cinq des six lignes du Léman Express desserviront 30% des actifs qui résident hors du canton de Genève et qui y travaillent. L’offre de places P+R va s’étoffer pour atteindre 9’200 places, en 2023.

Transformations urbaines

Le Léman Express agit aussi comme un formidable moteur en matière d’urbanisation. Des quartiers sortent de terre autour des stations, des immenses périmètres sont réaménagés, des logements et des commerces voient le jour. La mutation est aussi en cours en France. A Annemasse, le périmètre de la gare se métamorphose.

Le matériel roulant du Léman Express est composé de rames Régiolis du constructeur français Alstom et de rames FLIRT du fabricant suisse Stadler. Au centre du réseau, entre Genève et Annemasse, six trains par heure et par sens circuleront. Le trajet entre Genève et Annemasse sera de 22 minutes.

 

Source / ATS

Continuer la lecture

Actualité

Leman Express: le plateau de Champel termine sa mue

Publié

le

J-4 avant la mise en service du Léman Express à Genève. Pourtant à Champel, les travaux se poursuivent aux abords de la nouvelle gare. Les commerçants attendent avec impatience.  

C’est la principale attraction du quartier. Les passants s’attardent pour observer cette nouvelle gare de Champel sortie de terre, essentiellement faite de « briques de verre », de sorte à laisser entrer la lumière dans l’édifice. L’endroit, sur lequel trônait une fontaine et quelques arbres, a cédé sa place à cette grande station, qui verra transiter environ 20’000 personnes selon les estimations. Autour de la gare, les ouvriers continuent de travailler et les camions de chantier se succèdent toujours. Il y a aussi des jardiniers, puisque 135 chênes ont été plantés. Le plateau de Champel, proche de l’hôpital, aura également un autre aménagement: un tunnel souterrain piéton, qui permettra de relier en quelque minutes cette gare aux HUG.

Commerçants impatients  

En attendant la fin des travaux, les barrières de chantier sont toujours déployées autour de la gare, à quelques mètres des commerçants. Ils sont aux premières loges et reconnaissent en avoir mare du bruit et de la poussière. C’est le cas de la boulangerie-pâtisserie Billaudel, où les engins de chantier passent directement devant la terrasse. C’est ce qu’explique Lorène, qui y travaille.

Lorène  Employée à la boulangerie-pâtisserie Billaudel

D’autant que le chantier a entraîné une baisse de fréquentation importante: près de 50% de clients en moins affirme Lorène.

Lorène  Employée à la boulangerie-pâtisserie Billaudel

Pourtant, elle constate tout de même l’avancée des travaux. Lorène reste positive pour la suite.

Lorène  Employée à la boulangerie-pâtisserie Billaudel

Curiosité 

Nombreux sont ceux qui s’attardent aux abords de la nouvelle gare, pour discuter, commenter et critiquer. Parmi eux Michel, la soixantaine. Il est venu spécialement pour voir le bâtiment et ses environs. S’il constate que le lieu est encore encombré par les travaux, il se réjouit de la prochaine inauguration de la gare.

Michel  Ancien habitant du quartier

Michel, sera d’ailleurs présent dimanche pour la mise en service du Léman Express. A cette occasion, il souhaite parcourir l’ensemble des nouvelles gares. Pour lui, il s’agit du premier grand bouleversement à Genève depuis la construction de l’autoroute de contournement.

Michel  Ancien habitant du quartier

Si le soixantenaire n’utilisera à priori par le Ceva au quotidien, il espère que la fréquentation de ce nouveau train sera au rendez-vous. Michel espère également que cela participera à dégorger la ville.

Michel  Ancien habitant du quartier

 

Plus d’informations sur le site internet du Léman Express 

 

 

Continuer la lecture