Rejoignez-nous

Actualité

Affaire Semhar: le chauffeur de taxi écope de 20 ans

Publié

,

le

Affaire Semhar, l’heure du verdict à Genève. Le tribunal de première instance a retenu l’assassinat pour le meurtrier de la fillette, violée et étranglée chez elle à Carouge en 2012. Le chauffeur de taxi, d’origine éthiopienne, a été condamné à une peine privative de 20 ans de prison assortie d’un internement ordinaire. Ce qui signifie qu’il sera évalué sur sa dangerosité avant sa sortie de prison. 

Le tribunal criminel a estimé que le faisceau d’indices concernant la culpabilité du prévenu était suffisant. Au point d’exclure « tout doute raisonnable », un des arguments développés par la défense. Le chauffeur de taxi a été reconnu coupable de viol et d’assassinat sur la petite Semhar, 12 ans. Il l’aurait ensuite cachée sous le lit des parents en utilisant la poussette du petit frère comme levier pour soulever le lit. Pour le tribunal, l’ADN retrouvé à l’intérieur du slip de la fillette et sur son cou constitue une preuve suffisante. De même que l’ADN de l’accusé retrouvé sous les ongles de Semhar, signe d’un contact prolongé. Les explications fournies par l’accusé sur la présence de cet ADN n’ont aucunement convaincu le tribunal, a souligné la présidente.

L’instance judiciaire a pris le temps de bien détailler l’argumentaire de son jugement.

Avec des avocats de la défense très actifs dans cette procédure qui ont maintes fois dénoncé les zones d’ombre du dossier, le tribunal voulait certainement éviter toute faille dans le jugement. Concernant la faute, le tribunal l’a qualifiée d’extrêmement lourde, la collaboration de l’accusé à l’enquête a été nulle – il a menti sur des points importants et n’a manifesté aucune empathie. Son mobile était égoïste et il a cédé à une pulsion sexuelle sur une jeune enfant qui bénéficiait de sa confiance. Il l’a ensuite étranglée pour dissimuler son crime. Le tribunal a retenu une responsabilité pleine et entière et ne lui a accordé aucune circonstance atténuante. Verdict : 20 ans de prison assorti d’une mesure d’internement ordinaire. Ce qui veut dire qu’avant sa sortie de prison, sa dangerosité va être réévaluée. On rappelle que deux psychiatres ont qualifié l’homme de psychopathe.

L’annonce a été accueillie par des applaudissements dans la salle.

Une salle pleine à craquer. La communauté éthiopienne et les amis de Semhar, soit une cinquantaine de personnes, s’étaient rassemblés, tôt ce matin, devant le palais de justice. Vêtus de tee-shirt à l’effigie de la petite où l’on pouvait lire : Justice pour l’innocence. De nombreux sanglots ont d’ailleurs éclaté à la lecture du jugement. Lorsque le verdict est tombé, la communauté éthiopienne a crié au départ de l’accusé: « assassin »! On écoute un des membres de la communauté. Il nous dit les raisons de sa présence.

Ethiopien

Du côté de la famille de la victime, Maître Robert Assaël, se dit soulagé par ce verdict. Qui tombe enfin. Robert Assaël.

Robert Assaël Avocat de la famille de Semhar

La défense, quant à elle, clame l’innocence de son client.

Elle a d’ores et déjà annoncé qu’elle ferait appel de cette décision. Les avocats, deux ténors du barreau, avaient déjà annoncé la couleur en plaidant pendant plus de 9 heures lors du procès. Yael Hayat et Vincent Spira ont parlé ce matin de condamnation par défaut. Maître Spira.

Vincent Spira Avocat de la défense

Quant au Ministère public, qui avait requis la prison à vie, impliquant que l’accusé ne soit pas libéré avant 15 ans de prison, il n’a pas été suivi. Le procureur va analyser le jugement avant de se déterminer.

Notez encore que le tribunal a alloué 100’000 francs pour tort moral au père et à la mère de Semhar. Et 60’000 et 20’000 francs pour sa sœur et son frère. Il a également condamné l’accusé à payer les frais de procédure qui s’élèvent à 300’000 francs.

Le Tribunal a également reconnu coupable l’accusé de viols, de contraintes sexuelles et de séquestration sur une autre plaignante, qui était sa compagne au moment des faits.

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Pour la Nuit des musées, les visiteurs vont mener l’enquête

Publié

le

Classé Top secret! C’est le thème de la nouvelle édition de la Nuit des musées qui débute ce soir à 17h. Vingt-quatre institutions culturelles de la Ville de Genève se prêtent au jeu. Muni de son pass Nuit des musées – au prix de 10 francs pour un adulte- le visiteur peut à sa guise faire un tour au Mamco ou s’aventurer au musée Voltaire. Et cette année, c’est l’occasion de jouer les enquêteurs en parcourant la cité. Les explications du maire, Sami Kanaan, chargé de la culture:

Sami Kanaan Maire de la Ville de Genève

Le thème de cette année ajoute encore au mystère de cet événement déjà particulier car nocturne. Comme le souligne Sami Kanaan:

Sami Kanaan Maire de la Ville de Genève

Parmi les musée participants: le musée Ariana. Actuellement, ce musée spécialisé dans la céramique accueille l’exposition MUR | Murs. Les installations à base de briques de Jacques Kaufmann se déploient dans le parc.

Musée Ariana /Jacques Kaufmann. @nicolaslieber

Petite présentation de l’exposition, dont le vernissage a eu lieu jeudi, par la conservatrice du musée, Anne-Claire Schumacher:

Anne-Claire Schumacher Conservatrice du musée Ariana

Et, en raisons de la Nuit des musées, ce ne sera pas la seule chose à voir cette nuit à l’Ariana. Anne-Claire Schumacher nous en dit plus:

Anne-Claire Schumacher Conservatrice du musée Ariana

A noter, des navettes spéciales sont mises en place par les TPG pour aller d’un musée à l’autre. Ce transport est compris dans le pass.

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Journée contre l’homophobie: « Je voudrais que ma fille grandisse dans un monde tolérant »

Publié

le

Des roses en guise d’hommage. Aujourd’hui, à midi, les associations LGBT genevoises se sont réunies à Bel-Air pour une cérémonie. A l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, il s’agissait d’honorer la mémoire de Bartholomé Tecia. Ce collégien de 15 ans a été condamné en 1566 pour homosexualité puis exécuté par noyade dans le Rhône.

D’où les fleurs jetées dans le fleuve, « en souvenir de Bartholomé et de toutes les victimes d’hier et d’aujourd’hui », précisent les organisateurs.

Une personne trans nous explique les raisons de sa présence:

Une personne trans dans l'assistance

La conseillère d’Etat PLR Nathalie Fontanet était, elle aussi, présente pour rappeler notamment que ce combat est apolitique:

Nathalie Fontanet Conseillère d'Etat

Mais aussi pour souligner l’importance de l’éducation dans la lutte contre l’homophobie. Nathalie Fontanet:

Nathalie Fontanet Conseillère d'Etat

Un message qui a touché une maman dans l’assistance:

Une maman dans l'assistance

De son côté, Étienne Francey, de Network, a rappelé que l’homophobie esg encore une douloureuse réalité, notamment dans le monde du travail:

Etienne Francey  Network

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Votations du 19 mai: Comment sont comptées les voix?

Publié

le

Comment procède-t-on pour comptabiliser les voix lors d’une votation?

Le processus commence dans la nuit de samedi à dimanche. A minuit zéro une pour être précis. C’est au service des votations et élections, celui dont on a beaucoup parlé ces derniers jours, que le coup d’envoi est donné. Dès minuit une, dimanche donc, débute le dépouillement des votes par correspondance. Les machines à lecture optique, qui font tout le travail ou presque, ont fait leur apparition en 2001. Et elles sont capables, ces machines, de déchiffrer des milliers de bulletins à l’heure.

Pour comprendre le processus de dépouillement en moins de 3 minutes:

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Un nouvel outil pour favoriser l’égalité hommes-femmes au travail

Publié

le

Dans le monde du travail, l’égalité homme-femme est encore loin d’être atteinte. C’est en partant de ce constat que l’université de Genève et le Canton ont élaboré une plateforme de bonnes pratiques. Cet outil baptisé « Egalité: au travail! » a été lancé hier. Cette plateforme consultable via internet regroupe des données de base illustrant le problème.

On y apprend, par exemple, qu’il y a encore 14% de différence salariale entre homme et femme en Suisse ou encore que des licenciements au retour de congé maternité sont encore prononcés. Comme l’explique Colette Fry , Directrice du Bureau genevois de la promotion de l’égalité entre femmes et hommes et de prévention des violences domestiques:

Colette Fry Directrice du Bureau genevois de la promotion de l'égalité entre femmes et hommes et de prévention des violences domestiques

Mais le but de la plateforme, c’est surtout de mettre en avant des solutions. Il est ainsi possible de découvrir les pratiques mises en place à la RTS, aux CFF ou chez Nestlé. Plus de détails avec Colette Fry:

Colette Fry Directrice du Bureau genevois de la promotion de l'égalité entre femmes et hommes et de prévention des violences domestiques

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Les jeunes déposent une pétition pour l’urgence climatique

Publié

le

Les jeunes qui manifestent pour le climat ont déposé ce vendredi une longue banderole jaune munie de plus d’un millier de signatures pour que l’Etat de Genève déclare l’urgence climatique. Avec une action concrète, ils veulent que la CPEG  investisse de manière plus durable.

Les signatures ont été recueillies lors de la dernière manifestation pour le climat le 6 avril dernier. La pétition réclame du Canton de Genève des mesures concrètes. Avec comme première action, des investissements plus responsables de la part de la caisse de pension des fonctionnaires, la CPEG, qui détient plus de 13 milliards de cotisations de ses membres.

Les signataires de la pétition veulent que la CPEG se désinvestisse des énergies fossiles et qu’elle applique une charte éthique rédigée par les syndicats genevois. Elle s’adresse aux délégués syndicaux qui siègent au côté de l’employeur, l’Etat.  Les explications de Umberto Bandiera, secrétaire syndical à la CGAS, la Communauté genevoise d’action syndicale.

Umberto Bandiera secrétaire syndical - CGAS

Les nouvelles sur le climat sont anxiogènes pour les jeunes, comme l’explique Mathilda, étudiante à l’Université de Genève.

Mathilda  Mouvement des jeunes pour le climat

La Ville de Genève a adopté hier soir une résolution qui décrète l’urgence climatique, mais les jeunes veulent aller plus loin, comme l’explique Alice, collégienne à Calvin.

Alice Mouvement des jeunes pour le climat

La prochaine grève pour le climat aura lieu vendredi prochain, le 24 mai. A midi pour que les personnes qui travaillent puissent se joindre à la manifestation.

 

 

Continuer la lecture