Choisissez votre radio
Connect with us

Une formation pour les proches d’enfants dyslexiques

Publicité

Actualité

Une formation pour les proches d’enfants dyslexiques

Une formation pour les proches d’enfants dyslexiques

Comment fonctionne le cerveau d’un enfant dyslexique ? C’est le thème d’une formation qui aura lieu samedi à Genève

Cette formation est organisée par la Croix-Rouge. Elle s’adresse aux proches d’enfants dits « dys », donc souvent les parents. Il s’agit de leur donner des pistes, des outils pour aider leurs enfants au quotidien. Quand on parle d’enfants « dys », ce sont donc des enfants qui souffrent de dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie et dysphasie. Des enfants qui souffrent donc de troubles de l’apprentissage scolaire. On estime que 10% de la population est touchée, ce qui veut dire plus d’un enfant par classe. Concrètement ça se traduit par des difficultés par rapport à l’écrit, notamment. On confond les lettres « m  » et  » n « , on met deux « s » au lieu d’un « s  » parce que le son était mal perçu. Et pour  les devoirs à la maison, c’est difficile aussi.  Ce sont des personnes qui ont besoin de plus de temps pour apprendre les choses. Laurence Corpataux est responsable des formations à la Croix-rouge genevoise.

Laurence Corpataux  responsable des formations à la Croix-Rouge genevoise

Cette formation a donc pour but de donner des pistes aux parents pour qu’ils puissent aider au mieux leurs enfants au quotidien.   Nous aurons des spécialistes, une logopédiste, une ergothérapeute. Elles vont montrer aux parents comment le cerveau de leur enfant fonctionne. D’autres choses aussi, connaître le réseau en lien avec cette problématique-là, les critères pour recevoir des financements, pour avoir des professionnels qui aident. C’est notamment pour mettre en place un programme d’aide aux devoirs. Un programme de ce type a d’ailleurs été mis au place par la Croix-Rouge,  pour aider les petits hors de l’école. Les choses sont en train de changer avec l’école inclusive, à Genève, projet qui vise à intégrer les enfants à besoins spécifiques dans des classes de l’école ordinaire. Mais ce n’est pas toujours suffisant, les élèves ont besoin d’être soutenus en-dehors de l’école. Laurence Corpataux, qui est responsable des formations à la Croix-rouge genevoise, est elle-même dyslexique et elle témoigne des difficultés au quotidien.

Laurence Corpataux  responsable des formations à la Croix-Rouge genevoise

Les enfants dyslexiques sont souvent créatifs et visuels. Ils amènent d’autres points de vue et ont une très grande capacité de travail.  Cette formation sur les enfants « dys » c’est donc samedi 29 septembre, de 08h45 à 12h45 dans les locaux de la Croix-Rouge aux Acacias.

Il reste encore quelques places et la formation coûte 50 francs. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.croix-rouge-ge.ch

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité

Retrouvez Radio Lac sur tous les supports

écrans
To Top