Rejoignez-nous

Actualité

La succession de Thierry Apothéloz à Vernier en question

Publié

,

le

L’élection du socialiste va entraîner des élections partielles ou complémentaires à Vernier. Qui va le remplacer au poste de Conseiller administratif chargé de la sécurité et du social ?

Nous avons appelé tous les partis présents au Conseil municipal verniolan qui compte 37 membres. Visiblement la question agite le landerneau politique depuis dimanche et de nombreuses assemblées générales, réunion de partis sont prévues.

A droite dans l’hémicycle, le Mouvement citoyens genevois indique par la voix de sa présidente Ana Roch que le MCG lancera quelqu’un pour sûr.  Avec ses 10 représentants, le parti se targue de 30% d’intention de vote à Vernier et sa présidente estime qu’il est légitimé à présenter un candidat. «Tout est ouvert confie l’élue». Mais de toute évidence, Ana Roch brigue le poste. Son atout : les gens la connaissent et sa fraîche élection au Grand Conseil devrait la porter. Concernant les alliances, le MCG n’en prévoit aucune, juste une simple consigne de vote, mais seulement s’il ne présentait pas de candidat.

Du côté de l’alliance PDC-PBD-VL, qui regroupe le parti démocrate-chrétien, le parti bourgeois démocratique et les verts libéraux, la question est nuancée.  

Ce parti ne compte que trois élus au Conseil municipal, mais Yves Magnin est bien décidé à jouer un rôle. La question sera débattue mercredi soir en caucus. La formation va décider si elle lance un candidat ou non. Avec seuls 10% d’électeurs, ses chances sont minces. Mais Yves Magnin assure «qu’il ne désespère pas de reconstruire l’entente avec le PLR», rappelant, avec une certaine amertume, l’alliance du libéral-radical Pierre Ronget avec les socialistes lors de la dernière élection du Conseil administratif en 2015.

Un parti libéral-radical, où Gilles-Olivier Bron indique qu’à priori aucun candidat ne sera présenté, vu la présence de Pierre Ronget à la culture. Ce sera lors de l’assemblée générale de la section PLR de Vernier du 4 juin que les éventuelles consignes de vote seront données, selon le Conseiller municipal

Plus à gauche dans l’hémicycle, les verts qui comptent quatre élus au municipal verniolan ainsi qu’un conseiller administratif en la personne d’Yvan Rochat. Olivier Perroux nous explique que le parti cantonal vient d’accepter le double mandat du Magistrat, fraîchement élu le 15 avril comme député au Grand Conseil. Une dérogation par rapport à la règle en vigueur chez les écologistes qui interdit, en principe, le cumul des mandats. Concernant l’élection intermédiaire, Olivier Perroux imagine plutôt une alliance avec les socialistes, vu la dominance de ces derniers à Vernier.

Les socialistes quant à eux, fort de leurs 14 élus ont donné jusqu’au 31 mai la possibilité aux éventuels candidats de se déclarer. Selon le chef de groupe Johan Martens, le choix se fera lors de l’assemblée générale de la section verniolane du parti, le 4 juin. Plusieurs sont «papables» même si l’avocat Martin Staub serait le favori, selon nos informations. Mais Denis Chiaradonna pourrait aussi être intéressé. L’homme a été président du Conseil municipal et il a longtemps siégé au bureau.

L’élection intermédiaire devrait avoir lieu début novembre avec une entrée en fonction en décembre. La date définitive sera fixée par le nouveau Conseil d’Etat qui prête serment le 31 mai.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Europa League : Succès poussif du FC Zurich

Publié

le

Kololli marque le penalty de la victoire (©KEYSTONE/EPA/KATIA CHRISTODOULOU)

Le FC Zurich a réussi son entrée dans le groupe A de l’Europa League, du moins sur le plan comptable. A Nicosie, il a battu l’AEK Larnaca 1-0 grâce à un penalty transformé par Kololli à la 61e.

Face à cette formation chypriote n’alignant au coup d’envoi qu’un seul joueur né sur l’île, le FC Zurich n’a pas enthousiasmé, tant s’en faut. On retiendra donc principalement le résultat dans la colonne des impressions positives. Parce que pour le reste, cela a été laborieux…

Sous la houlette de Marchesano et Kololli essentiellement, les protégés de Ludovic Magnin ont réussi quelques actions prometteuses en première période, mais sans parvenir à trouver la faille. Le FCZ a souvent été pénalisé par un manque de précision dans la dernière passe, ou par des frappes manquant de puissance. Aligné en pointe, le jeune Odey a alterné le bon et le moins bon.

Les Zurichois ont par contre généralement bien contenu leurs adversaires. Ceux-ci ont peiné à se montrer dangereux même si Palsson a contré Giannou in extremis à la 23e. L’expérience des joueurs – sept trentenaires dans le onze de départ – n’a pas caché un certain déficit physique du côté de Larnaca.

Le FCZ a davantage été en difficulté après la pause, les Chypriotes mettant plus de conviction et de tranchant dans leurs actions. Brecher sauvait en sortant bien devant Trickovski (56e).

Le tournant de la partie arrivait à l’heure de jeu. Un centre de Marchesano était touché par le coude d’un défenseur, et l’arbitre désignait le point du penalty. Malgré la réaction des Chypriotes, le FCZ tenait bon jusqu’au coup de sifflet final, malgré l’expulsion de Pa Modou à la 84e.

Dans l’autre rencontre du groupe, le Bayer Leverkusen, pourtant mené 2-0 après une demi-heure, s’est imposé 3-2 en déplacement contre Ludogorets Razgrad. Havertz a marqué deux fois pour les Allemands.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Les députés lèvent l’immunité de Pierre Maudet

Publié

le

Pierre Maudet sera entendu par la justice. Le parlement genevois a accepté par 90 oui, 5 abstentions et 5 non sa levée d’immunité jeudi soir. Le Conseiller d’Etat dans la tourmente sera convoqué par le Ministère public au sujet de son voyage controversé à Abu Dhabi en novembre 2015. Après avoir menti pendant des mois, il a finalement avoué que la source de financement de ce voyage avec sa femme et ses enfants était officielle et non privé. Concrètement, ces prochains jours, il aura accès aux pièces du dossier en main de la justice. Selon un communiqué du Ministère public datant du 30 août, le magistrat PLR sera entendu en qualité de prévenu pour acceptation d’un avantage, un délit pénal.

Le parlement a également accepté jeudi la nouvelle répartition des départements. Pierre Maudet est ainsi privé de la présidence, du département de la sécurité et de l’Aéroport de Genève.

La réaction d’Alexandre de Senarclens, le président du PLR genevois :

Alexandre de Senarclens

Pierre Maudet, absent de la séance du Grand Conseil, était à Zoug, où sa fonction de président des directeurs cantonaux de justice et police pourrait lui être retirée vendredi. Une conférence de presse est prévue à 13h.

@GhufranBron

 

Continuer la lecture

Le Club Sport

Tennis: la Laver Cup réunit les stars ce week-end à Chicago

Publié

le

Roger Federer a délaissé la Coupe Davis pour la Laver Cup.

Inspirée de la Ryder Cup en golf, la Laver Cup rassemble les meilleures spécialistes de la petite balle jaune avec une opposition Europe – reste du Monde.

Spécialiste de tennis, le journaliste Arnaud Cerutti a livré son éclairage de cette compétition de gala dans le cadre du Club Sport de Radio Lac. Il était l’invité de Sébastien Telley jeudi soir.

Arnaud Cerutti Journaliste spécialiste de tennis

 

Continuer la lecture

Actualité

Le parlement genevois refuse de demander la démission de Pierre Maudet

Publié

le

Alors que le Grand Conseil débattra de l’immunité de Pierre Maudet, le projet de résolution qui demande la démission de l’ex-président du gouvernement n’a pas passé la rampe jeudi.

Les Verts et les socialistes, pourtant signataires d’un premier texte qui n’a pas été plus loin que le stade du projet, n’ont pas suivi Ensemble à Gauche sur cette résolution. Depuis les caucus des partis lundi soir, des tractations ont circulé dans toute les formations politique. Les Verts et les socialistes, convaincus de l’absence de majorité sur cette demande de démission de Pierre Maudet, ont opté pour le non.

Le MCG, divisé, a finalement préféré, à l’unanimité, laisser faire les institutions et la justice pour régler le cas de Pierre Maudet. L’ex-président du gouvernement, visé par la justice après son voyage controversé à Abu Dhabi en novembre 2015.

Le débat à huis clos sur la levée d’immunité de Pierre Maudet se déroulera à 22h. Les députés que nous avons interrogé se sont montré plutôt sereins. Les visages n’étaient pas fermés. Comme lors d’une séance ordinaire alors que le cas de Pierre Maudet est qualifié d’inédit dans le Canton.

@GhufranBron

Continuer la lecture

Actualité

Vers un congé paternité de deux semaines

Publié

le

L'idée d'instaurer un congé paternité en Suisse fait son chemin. Le Parlement va élaborer un projet prévoyant deux semaines de congé (archives). (©KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le Parlement est tenté par un congé paternité, mais seulement de deux semaines. Grâce au feu vert donné jeudi par une commission du National, un projet concret sera élaboré. Il doit contrer l’initiative populaire exigeant quatre semaines de congé.

La proposition se limitant à deux semaines a été faite en août par la commission compétente du Conseil des Etats qui estimait l’initiative trop audacieuse. Le congé serait à prendre dans les six mois suivant la naissance de l’enfant, soit en bloc, soit sous forme de journées isolées. Sur le modèle de l’assurance maternité, il serait financé via les allocations pour perte de gain (APG).

Ce serait un contre-projet indirect à l’initiative « Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille » qui exige un congé paternité de 20 jours pouvant être pris de manière flexible dans l’année qui suit la naissance de l’enfant.

Initiative maintenue

Jeudi, la commission de l’éducation du Conseil national a soutenu par 15 voix contre 9 l’initiative de la commission du Conseil des Etats. « Beaucoup auraient aimé avoir un congé de quatre semaines, mais il faut être réaliste, deux semaines constituent un compromis helvétique », a commenté sa présidente Christine Bulliard (PDC/FR).

D’autres alternatives ont été étudiées en commission, notamment l’introduction d’un congé parental avec une hausse des déductions fiscales pour la garde d’enfants, a-t-elle précisé. Toutes les variantes ont été rejetées, principalement afin que le dossier puisse avancer, selon la présidente.

Un projet devrait être mis en consultation en janvier et les Chambres pouvoir le traiter à l’automne 2019 pour le Conseil des Etats puis en hiver par le National.

Le Parlement a finalement reconnu la nécessité du congé paternité, se sont félicités les initiants. Pas question pour autant d’abandonner l’initiative. L’exigence des quatre semaines de congé est déjà un compromis tout à fait réalisable, écrit l’Association « le congé paternité maintenant » dans un communiqué.

Suisse mauvaise élève

La Suisse ne fait pas figure de bonne élève en matière de congé parental. La Commission fédérale de coordination pour les questions familiales a publié en août une analyse prônant un congé de 38 semaines. Selon ce modèle, le père devrait profiter de minimum huit semaines avec son enfant, et la mère de quatorze. Les semaines restantes pourraient être réparties selon les besoins des parents.

La commission avait déjà proposé ce modèle en 2010. Elle souhaite ainsi promouvoir l’engagement des pères dans les tâches parentales et domestiques.

Source ATS

Continuer la lecture