Rejoignez-nous

Sport

Records de la Patrouille pulvérisés

Publié

,

le

Les records, tant féminin que masculin, de la Patrouille des Glaciers ont été pulvérisés d’une quinzaine de minutes à l’arrivée samedi à Verbier (VS). Une patrouille italienne l’a emporté chez les hommes, une franco-suisse chez les femmes.

Le nouveau record de l’épreuve est de 5h35, 17 minutes de moins que la marque établie en 2010. Chez les femmes, la française Laetitia Roux est parvenue à battre son propre record en 7h15, 12 minutes de mieux que sa performance de 2014 réalisée avec d’autres partenaires.

Commandant de l’épreuve, Max Comtesse termine son mandat à la tête de l’épreuve sur une note radieuse. « La météo nous a aidés sur toute la ligne », a-t-il déclaré à la télévision régionale valaisanne Canal 9 à l’issue de l’épreuve.

Des moments de doute

La précédente édition il y a deux ans avait été synonyme de déception pour le commandant de la course. Il avait dû annuler la deuxième partie de l’épreuve, la plus prestigieuse qui voit les meilleurs spécialistes de ski alpinisme s’affronter.

Et cette année, il y a eu des moments de doute, a-t-il expliqué. La préparation du parcours a été perturbée par des épisodes de foehn assez violent dans les Alpes. « Il a fallu être extrêmement prudent lors de toute la préparation ».

La chaleur des derniers jours a aussi agi comme une épée de Damoclès, augmentant le risque d’avalanches. Les départs de vendredi ont d’ailleurs tous été donnés avec une heure d’avance sur le programme pour profiter des températures nocturnes.

Record dans l’air

Le record était dans l’air. Vendredi déjà, Florent Troillet, recordman de l’épreuve, avait estimé que les conditions étaient idéales pour fixer une nouvelle marque. Il ne s’est pas trompé puisque les deux records ont été battus. Chez les hommes, les trois premières patrouilles font mieux que le précédent record.

Chez les femmes, Laetitia Roux avait à coeur de rééditer son exploit de 2014. « Ce n’était pas l’objectif principal de ma saison, mais c’était un des objectifs », a-t-elle dit. Cette épreuve qui arrive en toute fin de saison occupe une place particulière dans le coeur de la sportive française. « C’est une course qui me fait vibrer ».

Nouveau commandant

La prochaine Patrouille des Glaciers doit se dérouler dans deux ans. Max Comtesse cède sa place au Fribourgeois Daniel Jolliet. Prévu de longue date, ce passage de témoin fait partie des réalités militaires, précise Max Comtesse qui peut quitter sa place avec le sourire.

Au total, près de 1600 patrouilles de trois coureurs ont participé à l’édition 2018. Une moitié des concurrents ont pris le départ dans la nuit de mardi à mercredi, l’autre moitié dans la nuit de vendredi à samedi. Ils ont effectué 53 kilomètres et 8000 mètres de dénivelé pour rallier Zermatt à Verbier sur le grand parcours, ou la moitié sur la petite épreuve entre Arolla et Verbier.

(Source ATS – Photo : ©KEYSTONE/EPA KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

1 commentaire

1 commentaire

  1. yumekajiya

    25 avril 2018 à 13 h 25 min

    Elle fait quoi, si son compagnon de patrouille mange chaque jour un sandwich au porc frais (à lail) ou au jambon, dans la voiture de patrouille ? Elle fait une plainte au syndicat ?, en déontologie, ? Elle demande dêtre accompagnée seulement par des policiers qui ne mangent jamais de porc ? Elle lui enseigne que ça déplaît à Allah ? Et sil veut arrêter manger au restaurant Ma BELLE TRUIE, elle reste dans la voiture ? cialis cheap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Europa League : Succès poussif du FC Zurich

Publié

le

Kololli marque le penalty de la victoire (©KEYSTONE/EPA/KATIA CHRISTODOULOU)

Le FC Zurich a réussi son entrée dans le groupe A de l’Europa League, du moins sur le plan comptable. A Nicosie, il a battu l’AEK Larnaca 1-0 grâce à un penalty transformé par Kololli à la 61e.

Face à cette formation chypriote n’alignant au coup d’envoi qu’un seul joueur né sur l’île, le FC Zurich n’a pas enthousiasmé, tant s’en faut. On retiendra donc principalement le résultat dans la colonne des impressions positives. Parce que pour le reste, cela a été laborieux…

Sous la houlette de Marchesano et Kololli essentiellement, les protégés de Ludovic Magnin ont réussi quelques actions prometteuses en première période, mais sans parvenir à trouver la faille. Le FCZ a souvent été pénalisé par un manque de précision dans la dernière passe, ou par des frappes manquant de puissance. Aligné en pointe, le jeune Odey a alterné le bon et le moins bon.

Les Zurichois ont par contre généralement bien contenu leurs adversaires. Ceux-ci ont peiné à se montrer dangereux même si Palsson a contré Giannou in extremis à la 23e. L’expérience des joueurs – sept trentenaires dans le onze de départ – n’a pas caché un certain déficit physique du côté de Larnaca.

Le FCZ a davantage été en difficulté après la pause, les Chypriotes mettant plus de conviction et de tranchant dans leurs actions. Brecher sauvait en sortant bien devant Trickovski (56e).

Le tournant de la partie arrivait à l’heure de jeu. Un centre de Marchesano était touché par le coude d’un défenseur, et l’arbitre désignait le point du penalty. Malgré la réaction des Chypriotes, le FCZ tenait bon jusqu’au coup de sifflet final, malgré l’expulsion de Pa Modou à la 84e.

Dans l’autre rencontre du groupe, le Bayer Leverkusen, pourtant mené 2-0 après une demi-heure, s’est imposé 3-2 en déplacement contre Ludogorets Razgrad. Havertz a marqué deux fois pour les Allemands.

Source ATS

Continuer la lecture

Le Club Sport

Tennis: la Laver Cup réunit les stars ce week-end à Chicago

Publié

le

Roger Federer a délaissé la Coupe Davis pour la Laver Cup.

Inspirée de la Ryder Cup en golf, la Laver Cup rassemble les meilleures spécialistes de la petite balle jaune avec une opposition Europe – reste du Monde.

Spécialiste de tennis, le journaliste Arnaud Cerutti a livré son éclairage de cette compétition de gala dans le cadre du Club Sport de Radio Lac. Il était l’invité de Sébastien Telley jeudi soir.

Arnaud Cerutti Journaliste spécialiste de tennis

 

Continuer la lecture

Actualité

Ligue des champions: Pas de miracle pour YB

Publié

le

Dur pour les Young Boys de Roger Assalé (©KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Les Young Boys se sont fait avoir comme les bleus qu’ils sont en Ligue des champions.

Les Bernois ont perdu 3-0 chez eux contre Manchester United lors de la 1re journée du groupe H, non sans avoir pourtant réalisé un match haut en couleur qui doit leur servir de leçon.

Les Young Boys ont été très entreprenants, faisant preuve de coeur à tel point qu’ils ont dominé les vingt premières minutes. A tel points qu’ils ont accumulé les occasions. Le Stade de Suisse a grondé, a poussé, a rabroué. Le Stade de Suisse a été à la hauteur de l’événement.

YB également, si ce n’est que le champion de Suisse s’est laissé prendre à l’un des plus vieux – mais toujours très actuel – pièges du football. Ce traquenard fatal à bien des nains dans l’histoire de ce jeu, quand lesdits nains, foutus pour foutus, foncent tête baissée dans le ventre du monstre, ont plusieurs ballons de but au bout du pied mais ne marquent pas. Alors que le monstre, lui…

Tout était parti d’une cavalcade folle de Kevin Mbabu à la 4e, quelques secondes après une autre de Loris Benito à gauche. Puis les opportunités se sont succédé, pour Hoarau (8e), Sanogo (12e), Camara (16e) ou Fassnacht (30e et 34e). Mais toujours pas de but. Jusqu’à un enchaînement droite-gauche de Paul Pogba, 1-0 pour Manchester United à la 35e, le scenario est trop connu.

Les Red Devils ont tué le match neuf minutes plus tard seulement, sur un penalty accordé sans doute trop facilement pour une main du malheureux Mbabu – dont la prestation mercredi est peut-être annonciatrice d’un futur transfert à 20 mio de francs. Paul Pogba encore, même si le portier David Von Ballmoos a effleuré le ballon.

Voilà qui n’a finalement fait que renforcer l’amertume de Bernois ayant, malgré tout, livré la copie que l’on pouvait espérer. Une copie décomplexée et enthousiasmante, pétrie d’engagement et de qualité technique. Mais une copie, aussi, vorace en énergie, ce dont a notamment profité Anthony Martial pour inscrire le 3-0 (66e). La question est désormais de savoir si l’équipe de Gerardo Seoane parviendra à se relever le 2 octobre chez la Juventus, où elle ne croisera par Cristiano Ronaldo.

Parce que le Portugais a attendu son premier match de Ligue des champions avec la Vieille Dame pour récolter son… premier carton rouge en 154 matches dans la compétition ! Une expulsion un brin sévère pour un accrochage avec Jeison Murillo mais qui n’a pas empêché les Turinois de s’imposer 2-0 à Valence, grâce à deux penalties transformés par Miralem Pjanic.

Source ATS

Continuer la lecture

Le Club Sport

Course à pied: à travers Carouge entre fête et compétition

Publié

le

Pour la première fois, la Colour Carouge se courra en nocturne.

La quinzième édition de « Run to Run » promet d’enflammer la Cité sarde samedi avec autant de participants pour le 10 km qu’à la Colour Carouge course festive, désormais nocturne.

Course populaire par excellence, à travers Carouge a gagné ses lettres de noblesse aussi bien avec une épreuve Elite reconnue par Swiss Athletics que par les courses accessible au plus grand nombre. Patricia Bongini était l’invitée de Sébastien Telley dans le Club Sport de Radio Lac mercredi entre 19h et 19h30.

Patricia Bongini Présidente du comité d'organisation de Run to Run/à travers Carouge

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Coupe de Suisse: ça passe pour le GSHC et le LS

Publié

le

Torrey Mitchell et Christoph Bertschy après le 1-0 des Vaudois (©KEYSTONE/BIST/ROGER MEIER)

Les seizièmes de finale de la Coupe de Suisse n’ont pas accouché de surprises. Les sept clubs de National League, dont Genève et Lausanne, ont passé l’épaule, parfois dans la douleur.

Genève s’est amusé à se faire peur, mais l’a finalement emporté 4-2. Les Aigles ont attendu le troisième tiers avant de prendre la mesure de Viège. Un penalty de Kissel à la 5e puis un but de Valenza à la 15e ont rendu les Haut-Valaisans euphoriques. Si Wick avait réduit le score trente secondes après le 2-0, il a fallu attendre la 44e pour voir les Grenat égaliser. Et en jeu de puissance, c’est Almond qui a pu déjouer le gardien Lory et valider la qualification des hommes de McSorley. Le coach servettien avait pourtant mis en garde ses troupes avant le match et avait clairement dit que le GSHC s’exposerait à une déconvenue en cas de non respect des consignes. Gageons que les murs ont dû trembler lors de la deuxième pause.

Face à Ajoie, Lausanne a plié l’affaire en moins de quatre minutes en début de partie pour un succès final 7-2. Bertschy en power-play, Jeffrey en infériorité numérique et Vermin ont battu le portier Nyffeler avant la 8e minute. Les Jurassiens ont bien tenté de se rebeller au cours du tiers médian mais le LHC a répondu au 1-3 de Hazen à la 23e avec le 1-4 21 secondes plus tard. Les situations spéciales ont plutôt bien fonctionné avec trois buts en avantage numérique et deux réussites à 4 contre 5. A noter également le triplé de Christoph Bertschy.

Les autres clubs de l’élite n’ont pas connu de soucis. Davos a ridiculisé les GCK Lions 7-1, Berne a balayé Wiki-Münsingen 6-0, même score pour Langnau à Bâle. Ambri s’est imposé 5-0 à Thurgovie et Zoug s’est débarrassé de Winterthour 4-1. La Chaux-de-Fonds est de son côté venu à bout de Guin 3-0.

En plaçant la Coupe de Suisse avant le début de championnat de National League, la Fédération a en quelque sorte aidé les clubs de l’élite qui se sont souvent présentés avec leur équipe au complet.

Source ATS

Continuer la lecture