Rejoignez-nous

Sport

Curling mixte: la Suisse en finale

Publié

,

le

La Suisse tient sa première médaille aux JO de Pyeongchang.

En curling mixte, la Seelandaise Jenny Perret et le Glaronais Martin Rios ont battu la sélection des athlètes olympiques de Russie (Anastasia Bryzgalova/Aleksandr Krushelnicki) 7-5 en demi-finale, à l’issue d’un lancer complètement raté de leurs adversaires dans le dernier end.

Les Suisses joueront donc la finale contre le Canada mardi à 12h05 heure suisse face au Canada. Ils sont assurés de gagner au moins la médaille d’argent. C’est le sixième podium pour le curling suisse aux JO.

Or donc, l’histoire se répète: les Suisses tirent admirablement leur épingle du jeu à chaque fois (ou presque) qu’une discipline fait son entrée au programme olympique. Le curling mixte, qui se joue à deux contre quatre contre pour le curling traditionnel, sur un format réduit (8 ends) et sur une heure et demie environ seulement, n’existe que depuis dix ans et figure pour la première fois aux Jeux, réunissant huit équipes, pour un plateau équilibré.

Perret/Rios avaient déjà battu cette même équipe des athlètes olympiques de Russie dans leur dernier match du tour préliminaire, d’extrême justesse (9-8), après avoir été menés 7-2. Une chose est certaine: le duo alémanique a les nerfs solides! Rios ne cesse de haranguer sa partenaire – par ailleurs son ex-compagne – sur la glace, Perret se montrant volontiers assez exubérante elle aussi. Ce duo plutôt expressif n’en perd pas pour autant sa concentration, au contraire: il puise dans la difficulté des ressources cachées.

Une fois encore, et c’est devenu une habitude dans ce tournoi, Perret/Rios ont senti passer le vent du boulet avant de finir fort. Ils étaient menés 5-4 après la sixième reprise, et n’ont pas abordé non plus l’ultime end dans les meilleures conditions. Mais dans son dernier envoi, Krushelnicki, pourtant très précis jusque-là, leur a ouvert la voie en jouant trop long.

« C’est incroyable, je peine à réaliser », fut la première réaction de Jenny Perret. « J’espère pouvoir réussir à bien dormir après ça et à rester concentrée pour la finale. »

Source : ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Masters: Federer relance ses actions

Publié

le

Federer a retrouvé des couleurs à Londres (©KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

Vainqueur 6-2 6-3 de Dominic Thiem (ATP 5) mardi soir, Roger Federer (ATP 3) peut toujours espérer atteindre le dernier carré du Masters de Londres.

Auteur d’une performance décevante voire inquiétante dimanche face à Kei Nishikori (ATP 9), le Bâlois parfaitement rectifié le tir 48 heures plus tard dans l’O2 Arena. Le sextuple vainqueur du tournoi vise pour mémoire une 15e participation aux demi-finales dans un Masters, en 16 participations. Son prochain adversaire Kevin Anderson (ATP 6) a quant à lui fait un grand pas vers les demi-finales en écrasant Kei Nishikori 6-0 6-1.

L’homme aux 20 titres du Grand Chelem, qui aurait été éliminé en cas de défaite mardi, a mis 67′ pour préserver son invincibilité dans la deuxième journée de la phase de poules. Bien plus « saignant » que dans son premier match, il a rapidement rassuré ses supporters en signant le break dès le troisième jeu. Il avait déjà manqué une opportunité de s’emparer du service adverse dans le premier jeu du match.

Roger Federer a même survolé les débats dans cette partie face à un Dominic Thiem bien trop impatient à l’échange. Le Bâlois s’est emparé à quatre reprises du service adverse, et il n’a pas dû faire face à la moindre balle de break. Il n’a même perdu que 6 points sur son engagement, dont un seul dans la deuxième manche! « Je suis très heureux d’avoir montré une telle réaction après mon premier match. C’était un sacré défi, et je l’ai relevé. Face à Kei, je voyais tout de manière négative », a-t-il souligné.

Le plus dur reste cependant à faire pour Roger Federer: pour s’extirper de ce groupe Lleyton Hewitt, il devra vraisemblablement vaincre jeudi un Kevin Anderson impressionnant jusqu’ici. Il reste sur un échec mortifiant devant le géant sud-africain (2m03), qui avait écarté une balle de match en quart de finale à Wimbledon avant de s’imposer 13-11 au cinquième set. Kei Nishikori et Dominic Thiem, qui seront opposés jeudi, peuvent par ailleurs également toujours croire en leurs chances.

Source ATS

Continuer la lecture

Sport

Hockey: Toujours quatre étrangers en 2019/2020

Publié

le

Le CP Berne de Marc Lüthi n'a pas été suivi sur la question des renforts étrangers (©KEYSTONE/LUKAS LEHMANN)

Réunis en Assemblée générale, les clubs de National League ont opté pour le statu quo concernant le nombre de joueurs étrangers.

Les équipes de l’élite pourront donc toujours aligner au maximum quatre renforts ne possédant pas de licence suisse la saison prochaine. Les douze clubs de National League ont refusé nettement (par neuf voix contre trois) les motions déposées par le CP Berne et par Genève-Servette, qui souhaitaient faire passer le nombre de renforts étrangers pouvant figurer sur une feuille de match à six. Seuls Davos et Lausanne semblaient susceptibles d’approuver également une réforme. L’été dernier, un vote consultatif n’avait déjà pas obtenu de majorité.

La règle des quatre étrangers est en vigueur en 1re division depuis 2007. Auparavant, les clubs de LNA avaient pu aligner cinq renforts pendant deux saisons successives, avec pour conséquence le manque d’impact offensif des Suisses: seuls deux joueurs à licence helvétique figuraient ainsi parmi les vingt meilleurs compteurs du championnat 2006/2007. Huit Suisses font partie du top 20 des compteurs de la saison 2018/2019.

Source ATS

Continuer la lecture

Le Club Sport

Boxe anglaise: Ornella Domini battue, mais avide de revanche

Publié

le

Battu par Ewa Piatkowska, la détentrice de la ceinture mondiale des superwelters (version WBC), la sociétaire du boxing club genevoise est de retour après un combat historique en Pologne. 

Le combat historique livré samedi à Gliwice restera gravé dans la mémoire d’Ornella Domini!  Un événement historique dans la mesure où jamais un/une représentant(e) helvétique n’avait combattu pour une ceinture planétaire auprès de la fédération WBC, l’une des plus anciennes et des plus prestigieuses du noble art. Malgré la défaite, aux points à l’unanimité des trois juges, la Genevoise est ravi d’avoir défié la championne du monde la Polonaise Ewa Piatkowska devant une dizaine de milliers de spectateurs acquis à sa cause.

Invitée du Club Sport, Ornella Domini était dans les studios de Radio Lac mardi soir. Elle avait encore des étoiles plein les yeux…

Ornella Domini Challenger pour le titre mondial WBC

 

Une revanche pour Ornella Domini?

Ornella Domini envisage déjà une revanche face à la même adversaire. Un combat qui pourrait se dérouler au Forum de Fribourg début février.

Ornella Domini Challenger pour le titre mondial WBC

 

Continuer la lecture

Actualité

Embolo se fracture le pied

Publié

le

Breel Embolo une nouvelle fois à terre (ici lors du match perdu contre Francfort dimanche) (©KEYSTONE/EPA/ARMANDO BABANI)

Nouveau coup dur pour Breel Embolo, qui s’est fracturé le pied et sera absent des terrains pendant au moins six semaines.

C’est le verdict de l’IRM passée lundi par l’attaquant de Schalke à Lugano, où s’est réunie l’équipe de Suisse en vue de l’amical contre le Qatar et du match de Ligue des Nations contre la Belgique.

La nature de la fracture est connue et se situe au niveau du deuxième métatarse du pied gauche. Le joueur aux origines camerounaises a pris un coup il y a quelques jours. L’IRM passée vendredi n’a rien décelé, au contraire de celle effectuée lundi. Le joueur n’aura pas à subir d’opération et son indisponibilité devrait être de six semaines maximum.

Longtemps miné par les blessures, notamment au genou, Embolo a dû faire preuve de beaucoup de patience pour réussir à s’imposer à Schalke. L’ancien attaquant du FC Bâle y était semble-t-il enfin parvenu cette saison, avec six titularisations et trois entrées en jeu en onze journées de Bundesliga depuis la reprise. Le Suisse a marqué trois buts lors de l’exercice en cours, deux en championnat et un en Ligue des champions contre Porto.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Masters: Federer, le couac

Publié

le

Roger Federer n'en croit pas ses yeux (©KEYSTONE/AP/TIM IRELAND)

Les premiers pas de Roger Federer dans son 16e Masters ont donné lieu à un gros et inquiétant couac.

A Londres, le no 3 mondial s’est incliné 7-6 (7/4) 6-3 face au Japonais Kei Nishikori (ATP 9) au terme d’un match qui a tout sauf été à la hauteur de l’événement.

Les deux joueurs se sont livrés à un festival de fautes directes et de choix douteux, rendant au final une copie bien loin des standards d’un Masters. Avec, en guise de conclusion pour Federer, une défaite alarmante et difficilement explicable.

Certes le Bâlois n’a jamais paru dans son assiette, avec une balle ne giclant désespérément pas de sa raquette. Un peu comme aux Swiss Indoors, que le Maître avait quand même fini par remporter malgré une impression générale mitigée. Il n’en demeure pas moins que le Suisse n’a pas non plus été vraiment inquiété par un Nishikori lui aussi très maladroit.

Serein sur son service, Federer a mené deux fois 0-30 dans la première manche sans pouvoir conclure, avant de connaître un trou d’air dans un tie-break, durant lequel il s’est retrouvé à 1-6.

Le niveau de jeu n’a pas été meilleur en deuxième manche et, là encore, Federer a perdu le fil malgré un break (enfin!) d’entrée. Sauf que le Bâlois a lui aussi cédé son service dans la foulée… Et qu’il a de nouveau été breaké plus tard (4-2), concédant à son adversaire – contre lequel il restait sur six victoires de rang (désormais 7-3 dans les confrontations) – un avantage décisif et définitif.

L’homme qui espère soulever dimanche prochain à Londres le 100e trophée de son inimaginable carrière devra impérativement retrouver ses sensations mardi contre l’Autrichien Dominic Thiem (ATP 8). Le Suisse est mené 2-1 par l’Autrichien, ayant perdu les deux derniers duels. Trois rencontres – dont une sur dur, celle gagnée par RF – qui remontent à 2016. Une défaite sonnerait le glas des ambitions du no 3 mondial qui n’a raté le rendez-vous des demi-finales du tournoi des maîtres qu’à une seule reprise (en 2008) en quinze participations.

Source ATS

Continuer la lecture