Choisissez votre radio
Connect with us

Quand le bruit nocturne nuit à notre santé

Publicité

Actualité

Quand le bruit nocturne nuit à notre santé

Quand le bruit nocturne nuit à notre santé

Des chercheurs de l’EPFL, du CHUV et des HUG ont étudié les plaintes de somnolence de plus de 3600 Lausannois. Et somnolence diurne et bruit nocturne sont clairement associés.

Des zones rouges où l’on dort mal et des zones bleues apparaissent sur la carte de Lausanne. Il y a plus de 5 décibels la nuit entre les zones rouges et bleues, ce qui est énorme puisque le volume sonore double à chaque palier de 3 décibels.

Des perturbations du sommeil qui ont un réel impact négatif sur la santé.

Le manque de sommeil augmente le stress et les maladies psychiques comme la dépression, les maladies cardio-vasculaires mais également un risque accru d’obésité. Le sommeil est aussi très important car c’est le moment où l’on récupère certaines fonctions dont ce n’est pas à négliger mais le sommeil tend à se réduire actuellement car la durée de veille augmente. Après le bruit la nuit n’est pas nouveau. Mais dans le temps les personnes arrivaient à récupérer en faisant la sieste la journée, ce qui n’est plus vraiment possible aujourd’hui ou cela ne se fait plus.

Les gens vont consulter dès qu’ils vont avoir des problèmes de somnolence durant la journée, une irritabilité etc. Il faut savoir que nous ne sommes pas tous égaux face au bruit, certaines personnes sont plus sensibles que d’autres. Et une fois réveillées elles vont mettre plus de temps ensuite à se rendormir.

Si vous avez passé une mauvaise nuit ce n’est pas grave mais si vous n’arrivez pas à récupérer les nuits qui suivent c’est plus embêtant. Et donc cette fragmentation du sommeil qui a toujours un peu existé est plus problématique aujourd’hui car on ne peut pas récupérer comme avant.

Alors pour diminuer les nuisances nocturnes cette étude avance certaines piste, comme la pose de revêtement silencieux, ou faire ralentir les véhicules, mais côté médical est-ce que l’on peut faire quelque chose ?

Il y a quelques astuces mais encore faut-il les supporter. On a par exemple les bouchons d’oreilles mais que l’on ne supporte pas toujours car on entend sa pulsation cardiaque, et cela peut gêner. Il y a aussi des machines qui génèrent des bruits blancs, des petits clapotis agréables à entendre. D’autres vont mettre le bruit de la télé pour masquer le bruit dehors mais ce n’est pas forcément mieux.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez Radio Lac sur tous les supports

écrans
To Top