Choisissez votre radio
Connect with us

Les communes genevoises ne veulent pas financer une passerelle

Publicité

Politique

Les communes genevoises ne veulent pas financer une passerelle

La future passerelle sur le Rhône entre Vernier et Onex n’aura pas le soutien des communes genevoises.

La passerelle de mobilité douce qui va relier la presqu’ile d’Aïre au parc des Evaux n’obtiendra pas le soutien de l’Association des communes genevoises. Co-financée par Onex, Vernier et les SIG, elle aurait dû recevoir 330’000 francs du Fonds intercommunal. L’assemblée générale de l’Association des communes genevoises avait pourtant accepté ce crédit en septembre. Mais il devait encore obtenir l’aval des conseils communaux des 45 Municipalités. La Ville de Genève et d’autres Communes ont mis leur véto. Pourtant le projet est bien intercommunal, selon la Conseillère administrative en charge des infrastructures publiques à Onex, Ruth Baenziger :

Ruth Baenziger Conseillère administrative en charge des infrastructures publiques à Onex

A l’origine, la passerelle ne devait servir qu’aux Services industriels genevois pour tirer des canalisations. Onex et Vernier en ont profité pour rajouter un passage pour les vélos et les piétons. Coût total du projet : 12 millions, dont 3,8 millions pris en charge rien que par les SIG pour les conduites. Un montant justifié, selon Ruth Baenziger.

Ruth Baenziger Conseillère administrative en charge des infrastructures publiques à Onex

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Politique

Retrouvez Radio Lac sur tous les supports

To Top