Rejoignez-nous

Actualité

Plainte pénale déposée contre Viagogo par la FRC

Publié

,

le

L’organisation de défense des consommateurs estime que la société de revente de billets en ligne, basée à Genève, enfreint la loi.

Viagogo dans le viseur de la FRC. La Fédération romande des consommateurs a déposé une plainte pénale devant le Ministère public genevois contre la société de revente de billets en ligne, basée à Genève. Elle lui reproche d’enfreindre la loi et l’accuse de concurrence déloyale. La FRC explique avoir reçu une centaine de dénonciations depuis le début de l’année. Valérie Muster, responsable du service juridique à la FRC.

Valérie Muster juriste à la Fédération romande des consommateurs

La FRC n’est pas la seule à réagir. Le Secrétariat d’Etat à l’économie annonce également mardi avoir engagé une action civile contre Viagogo, pour interdire certaines pratiques jugées déloyales. Une décision saluée par Valérie Muster.

Valérie Muster juriste à la Fédération romande des consommateurs

Elle a également actionné le levier politique pour mieux encadrer le marché de la revente de billets.

Valérie Muster  juriste à la FRC

A noter que la rédaction de Radiolac  a tenté de joindre la société, en vain.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Un audit vise une fondation romande pour les proches aidants

Publié

le

Basée principalement dans le canton de Vaud, La fondation romande Pro-XY qui soutient et relaie dans leur mission les proches aidants fait l’objet de sévères critiques. Des dysfonctionnements ont été dénoncés par quatre ex-collaborateurs. Leur courrier, daté du 25 janvier et adressé au conseiller d’Etat vaudois Pierre-Yves Maillard a été pris au sérieux. Vendredi, la Direction générale de la cohésion sociale a même ouvert une enquête administrative pour faire toute la lumière.

Marie Prieur

Pro-XY, c’est une fondation qui emploie pas moins de 200 équipiers. Ces salariés vont à domicile de jour ou de nuit et ils assurent la relève des proches aidants, en s’occupant à leur place des membres de la famille ou des proches qui sont malades ou dépendants. Une mission noble. Mais, quatre ex responsables dénoncent de graves dysfonctionnements.

Par exemple, les contrats de prestation prévoient que les équipiers peuvent administrer des médicaments ou encore donner de l’oxygène au malade. Et ce, alors que ce ne sont pas des professionnels et qu’ils ne sont ni formés, ni habilités. A une coordinatrice qui s’en étonnait, un responsable avait répondu: “On a toujours fait ça dans le Chablais et il n’y a jamais eu de mort.” Le témoignage d’un des lanceurs d’alerte, qui préfère garder l’anonymat:

Témoignage

A l’absence de formation, s’ajoutent des conditions de travail déplorables. Les équipiers doivent ainsi être disponible 7 jours sur 7, en étant mal payés. Les explications de l’un des auteurs du courrier:

Témoignage

Autant d’éléments dénoncés auprès du conseil de fondation dans un premier temps, puis, aux autorités cantonales. Car, le Canton a une convention de prestation avec Pro-XY. En échange de quelques 25 000 heures de prestation, la fondation touche une subvention de 800 000 francs.

Face à ce courrier alarmant, une enquête administrative a été ouverte. Elle est pilotée par l’unité interne de contrôle et d’audit de la direction générale de la cohésion sociale.

A noter, la fondation Pro-XY entend s’étendre notamment à Genève. Demain matin, Sophie Courvoisier, directrice de l’association Alzheimer Genève, sera l’invitée de la matinale pour réagir à ce dossier.

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Les gilets jaunes s’invitent à Genève

Publié

le

Les gilets jaunes débarquent dans la cité de Calvin. Un appel à manifester mercredi devant le siège des Nations Unies à Genève a été lancé. Cela fait désormais 3 mois que notre pays voisin, la France, est secouée par la mobilisation. Ce mouvement, qui s’est constitué sur les réseaux sociaux contre la hausse du prix de l’essence, est en perte de vitesse.

Samedi dernier, ils étaient environ 40 000 manifestants dans le pays, contre 50 000 le week-end précédent. Le bilan est lourd: depuis le 17 novembre, date de la première manifestation des gilets jaunes, on déplore 11 morts. Mais également 1700 personnes blessées chez les manifestants et environ 1000 du coté des policiers.

Des dérives se sont à nouveau produites ce week-end, notamment des violences contre les forces de l’ordre. Samedi, des insultes ont également été proférées contre le philosophe Alain Finkielkraut. La réaction du professeur Olivier Filleule, sociologue à l’Université de Lausanne :

Olivier Filleule Sociologue

Plus largement, comment comprendre ces violences ? Ecoutez l’analyse d’Olivier Filleule :

Olivier Filleule Sociologue

Tadeusz Roth

Continuer la lecture

Actualité

2000 porcelets castrés sans anesthésie adéquate

Publié

le

Un éleveur thurgovien sera sanctionné pour avoir castré près de 2000 porcelets sans anesthésie suffisante (archives). (©KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI)

Le Tribunal fédéral a rejeté la plainte d’un éleveur de porcs thurgovien qui n’avait pas suffisamment endormi ses porcelets avant de les castrer. Le canton prendra des sanctions pénales.

En janvier 2016, lors d’un contrôle non annoncé dans l’élevage, l’office vétérinaire thurgovien avait constaté de graves infractions à la loi sur la protection des animaux, écrit le Tribunal fédéral dans un arrêt publié lundi.

Le vétérinaire avait conclu qu’entre 2014 et 2016, près de 2000 porcelets sur 2600 avaient subi une castration sans anesthésie suffisante. De plus, l’intervention avait été effectuée par une personne non habilitée.

L’office vétérinaire a déclaré sur place à l’éleveur que ses manquements n’auraient pas de conséquences. Les autorités ne se sont aperçues que plus tard que des infractions similaires avaient été constatées lors de contrôles précédents, pas sanctionnées non plus. L’office s’est donc ravisé et a annoncé des suites pénales et administratives.

Dans une ordonnance d’avril 2016, l’office a répertorié les manquements de l’éleveur, le sommant d’effectuer lui-même à l’avenir les castrations ou de mandater une personne habilitée à les faire. L’homme a fait recours, mais le canton de Thurgovie l’a débouté.

L’ensemble des griefs rejeté

L’éleveur de porcs n’a pas eu plus de succès devant le Tribunal administratif cantonal et au Tribunal fédéral. Les juges de Lausanne ont rejeté l’ensemble de ses objections. Ils ont notamment retenu que les instances précédentes n’ont pas constaté les faits de manière arbitraire.

Pour établir le nombre de porcelets castrés sans être suffisamment endormis, les instances précédentes se sont basées sur un compteur monté sur l’appareil d’anesthésie. Selon le Tribunal fédéral, cette manière de procéder est admissible. Le compteur affichait moins d’un quart des castrations effectivement entreprises.

De plus, l’appareil d’anesthésie était si encrassé que l’écran a dû être nettoyé pour être lisible. Enfin, les boîtes où étaient placés les porcelets avant et après la castration renfermaient des bouts de carton et une souris morte desséchée. (Verdict 2C_307/2018 du 29.01.2019)

source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Soleil et douceur: des conditions météo rares mais pas inédites

Publié

le

Les conditions météo de février sont rares sans pour autant constituer un record. (©KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La période de beau temps qui règne depuis une semaine est rare mais pas inédite, selon MétéoSuisse. Quelques stations de montagne ont toutefois enregistré des records de température pour février. Et le soleil devrait briller encore jusqu’à la fin du mois.

Le temps est actuellement influencé par une situation météorologique dite oméga, a indiqué lundi à Keystone-ATS MétéoSuisse. Un anticyclone puissant règne sur une grande partie de l’Europe alors qu’une faible pression est située à l’est et l’ouest. Cette constellation est très stable et connue pour rester en place longtemps.

Cette période de beau temps ne constitue cependant pas un record, relève le météorologue Daniel Gerstgrasser de MétéoSuisse. En hiver, il n’est pas rare que le temps soit dominé par des hautes pressions prolongées.

Au-dessus de la moyenne

Il en va de même pour les températures. Sur le mois, on ne peut pas parler de records, mais ces derniers jours, des valeurs ponctuelles ont été clairement dépassées. La température moyenne quotidienne dans les stations de montagne a été supérieure de 9 à 12 degrés à la moyenne à long terme.

Pour l’heure, un seul record pour un mois de février a été établi. Le 15 février, il a fait jusqu’à 13,5 degrés au Chasseral, à 1599 mètres. Le précédent record avait été de 12,3 degrés le 17 février 2007, selon le blog de MétéoSuisse.

Selon MétéoSuisse, la particularité du moment est qu’il n’y a pratiquement pas eu de brouillard en plaine durant cette période de haute pression. La masse d’air apportée était si sèche que même au Pied sud du Jura, seuls quelques champs de brouillard se formaient le matin.

Selon les météorologues, ce temps ensoleillé et doux devrait se prolonger au moins jusqu’à la fin du mois, peut-être même jusqu’au début de mars. L’anticyclone s’affaiblira temporairement mardi laissant passer quelques nuages. Mais une nouvelle haute pression devrait prendre le relais.

source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Les opposants aux « Réverbères de la mémoire » ont été déboutés

Publié

le

Le chanteur français d'origine arménienne Charles Aznavour était venu inaugurer "Les Réverbères de la mémoire" (archives). (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Tribunal fédéral (TF) a débouté des habitants qui s’étaient opposés à l’installation d’un monument commémoratif du génocide des Arméniens à côté de chez eux, dans le parc Trembley, à Genève. Il a estimé qu’ils ne pouvaient recourir contre cette construction.

Cet arrêt du TF, publié lundi, met un terme définitif à une histoire qui aura duré plus de 10 ans. « Les Réverbères de la mémoire » ont été inaugurés en avril 2018. L’idée d’ériger un tel monument se référant au massacre du peuple arménien lors de la Première Guerre mondiale avait été approuvée par la Ville de Genève en 2008.

Le mémorial est longtemps resté dans les tiroirs. Il a été difficile de lui trouver un emplacement. A un moment, la municipalité a voulu l’installer dans le parc du Musée Ariana, près de l’ONU. Ce choix a dû être abandonné à cause des protestations diplomatiques de la Turquie. La Confédération était même intervenue dans les débats.

La Ville de Genève s’est finalement rabattue sur le parc Trembley. C’est à cet endroit que désormais se dressent neuf réverbères en bronze de près de dix mètres de hauteur. Les pièces se terminent toutes, à leur bout, par une ampoule en forme de larme. Le mémorial est l’oeuvre de l’artiste français Mélik Ohanian.

Crainte de troubles

Des voisins s’étaient opposés à la construction du monument. Ils estimaient que le parc Trembley pouvait devenir un lieu de manifestations, avivant les tensions entre la communauté arménienne et les associations turques de Suisse. La justice genevoise leur a toutefois refusé la qualité de recourir.

Saisi de l’affaire, le Tribunal fédéral est également allé dans ce sens. Dans son arrêt, le TF rappelle que « les voisins sont admis à recourir lorsqu’ils sont touchés de manière certaine ou du moins avec une probabilité suffisante par la gêne qu’une décision peut occasionner ».

En l’espèce, cette condition n’est pas remplie. « Les recourants n’exposent pas clairement en quoi consistent les troubles dont ils craignent la survenance, ni en quoi ils seraient touchés de manière particulière et plus intense que le reste des administrés », souligne le TF dans son arrêt.

Selon les juges de Mon Repos, dans ces circonstances, les tribunaux genevois n’ont pas dénié de façon arbitraire la qualité de recourir aux recourants. Le TF rejette donc leur recours et met les frais de justice de 3000 francs à leur charge. Les recourants devront aussi indemniser la Ville de Genève à hauteur de 3000 francs. (arrêt 1C_91/2018 du 29.01.2019)

source ATS

Les explications de l’avocat des riverains, Me Yves Nidegger:

Yves Nidegger Avocat des riverains

La réaction de Stefan Kristensen, coordinateur du projet des Réverbères de la mémoire:

Stefan Kristensen Coordinateur du projet des Réverbères de la mémoire

@marie_prieur

Continuer la lecture