Rejoignez-nous

Actualité

L’actualité politique avec Vincent Maitre

Publié

,

le

Le député genevois PDC Vincent Maitre était l’invité de Guillaume Renevey ce 4 octobre.

Lutter contre le poids politique des assureurs maladie. C’est l’objectif d’une initiative qui vient d’être lancée. Vincent Maitre fait partie de ceux qui portent le texte à Genève. L’occasion pour le député démocrate chrétien de répondre aux auditrices et aux auditeurs de Radio LAC autour de cette thématique. L’intégralité de l’entretien est à retrouver ci-dessous:

Vincent Maitre Député PDC à Genève

L’Actualité politique tous les matins dès 7h37 sur Radio LAC.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Le vote de confiance à Pierre Maudet divise le PLR en deux

Publié

le

La mobilisation a été forte. Plus de 700 membres du PLR genevois étaient réunis hier soir pour débattre du sort de Pierre Maudet. A l’issue de cette soirée animée mais de bonne tenue, le conseiller d’Etat a décroché un vote de confiance et de soutien. Par 341 voix en sa faveur, 312 contre et 56 abstentions.

Cette Assemblée générale extraordinaire avait pour objectif de permettre à la base de se prononcer. Ce que Pierre Maudet avait lui même appelé « une prise de température ». Pour rappel, le conseiller d’État PLR est mis en prévention pour acceptation d’un avantage pour son voyage à Abu Dhabi, en novembre 2015. La réaction de Pierre Maudet à l’annonce de ce résultat:

Pierre Maudet Conseiller d'Etat PLR

De leurs cotés, les instances dirigeantes du PLR s’étaient prononcées en faveur d’une démission de Pierre Maudet. Et le président Alexandre de Senarclens avait annoncé sa démission en cas de victoire du oui. Le vote très serré ne modifie pas la donne, estime-t-il:

Alexandre de Senarclens Président du PLR genevois

Alexandre de Senarclens confirme donc sa démission, non sans un certain soulagement:

Alexandre de Senarclens Président du PLR genevois

Ce vote très serré souligne la profonde fracture au sein du parti.Que va-t-il se passer maintenant? Retour à la normale? La réponse de Pierre Maudet:

Pierre Maudet Conseiller d'Etat PLR

Selon Alexandre de Senarclens, les divisions ne sont pas insurmontables:

Alexandre de Senarclens Président du PLR genevois

Enfin, Pierre Maudet estime que ce vote est aussi un message adressé par le PLR genevois au PLR suisse et à sa présidente Petra Gössi:

Pierre Maudet Conseiller d'Etat PLR

Le chef de groupe PLR au Grand Conseil et membre de l’actuelle présidence, Cyril Aellen était l’invité de Raphaël Leroy à 7h20. Réécoutez l’interview en podcast.

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Pierre Maudet obtient la confiance des membres sur le fil

Publié

le

Le bulletin de vote

Le conseiller d’Etat PLR Pierre Maudet vient d’obtenir la confiance des membres de son parti à quelques voix près. La question se résumait en quelques mots: « Confiance et soutien à Pierre Maudet? » La réponse est donc oui par 341 voix contre 312 non et 56 abstentions. Cette assemblée générale extraordinaire du PLR genevois fait suite à l’affaire du voyage à Abu Dhabi du magistrat et de sa famille, en 2015.

Plus de 700 membres ont tenu à être présents. L’assemblée a commencé à 19h35 par une intervention du président du parti Alexandre de Senarclens. Pour rappel, ce dernier avait annoncé qu’il démissionnerait de la présidence en cas de vote favorable à Pierre Maudet. Extraits

Puis, Christian Lüscher, vice-président du PLR Suisse, a pris la parole. En résumé

C’est ensuite Pierre Maudet qui s’est exprimé. Morceaux choisis

Au cours de cette soirée animée, deux clans se sont dessinés. En faveur du maintien de Pierre Maudet ou pour sa démission. Les débats se sont clos à 21h50 pour faire place au vote. Le résultat est finalement tombé à 22h36. « Des divisions sont apparues », a réagi Alexandre de Senarclens, confirmant sa démission de la présidence.

Retrouvez le déroulé de cette soirée sur notre fil twitter

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Danger d’avalanche réduit mais toujours fort

Publié

le

Le village de Realp (UR) est toujours coupé du monde en raison du danger d'avalanche (archives). (©KEYSTONE/URS FLUEELER)

La fin des chutes de neige dans les Alpes suisses, a fait redescendre mardi le danger d’avalanche du niveau 5 (très fort) au niveau 4 (fort). Les sports de neige restent toutefois dangereux au-dessus de 2000 m, en dehors des pistes sécurisées.

Les conditions pour faire du hors-piste sont « très critiques », indique mardi l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF). Même des personnes isolées risquent de déclencher de grosses avalanches.

Des avalanches peuvent aussi être déclenchées à distance ou se déclencher spontanément. Ce dernier risque a cependant nettement baissé suite à la fin des chutes de neige.

Trois avalanches sans gravité

En Valais, la police cantonale a lancé un appel à la prudence. Trois randonneurs hors-piste ont été emportés mardi au Col-de-Chassoure, en-dessus de Verbier. Au Mont-Rogneux, une avalanche a emporté une personne appartenant à un groupe de randonneurs pratiquant le hors-piste. Légèrement blessés, tous ont été héliportés à l’hôpital.

A la mi-journée, une avalanche a emporté trois skieurs qui se trouvaient en dehors des pistes du domaine skiable de Flumserberg (SG). Deux d’entre eux ont pu s’extraire de la neige par leurs propres moyens. Ils ont ensuite extrait leur camarade, une jeune femme de 22 ans, qui a été héliportée à l’hôpital avec des blessures légères.

Une avalanche volontaire, déclenchée elle de manière préventive, a failli tourner au drame en matinée au-dessus de Davos (GR) en empruntant une voie inattendue. Des soldats engagés sur l’héliport du WEF y ont échappé de justesse, selon des images vidéo diffusées sur le site en ligne du Blick.

Pas d’événement record sur 3 jours

Dans la nuit de lundi à mardi, 40 à 70 cm de neige fraîche se sont ajoutés entre les Alpes bernoises et grisonnes, selon l’institut SLF. Au-dessus de 2000 m, des couches de 2,5 à 3,5 mètres constituent la norme. Dans l’Oberland bernois, la région du Gothard et les Alpes glaronnaises, les couches atteignent 4 à 4,5 mètres, voire plus de 5 mètres.

Dans les montagnes de Suisse orientale et dans les Grisons, le niveau de la neige atteint plus du double de la norme à cette période de l’année. Selon MétéoSuisse toutefois, les quantités de neige tombées ces derniers jours ne figurent pas parmi les dix événements neigeux les plus intenses de l’histoire sur trois jours.

Deux mètres à Arosa (GR)

Les régions les plus touchées sont la Vallées de Conches (VS), les Alpes uranaises et glaronnaises, avec 1,6 mètre de neige fraîche en trois jours. Suivent la crête Nord des Alpes ainsi que le Nord des Grisons et la Basse-Engadine, avec 80 cm à 1,2 m, puis les Préalpes centrales et orientales, le Haut-Valais et le centre des Grisons avec 50 à 80 cm de neige en trois jours.

En Suisse romande, la neige fraîche atteint 30 à 50 cm dans les Alpes et 20 à 40 cm dans le Jura. Si les records sur trois jours ne sont pas battus, la station grisonne d’Arosa enregistre tout de même un niveau total de neige accumulée (2 mètres) jamais atteint depuis une septantaine d’années et l’introduction des mesures.

Realp (UR) toujours coupé du monde

La neige et le danger d’avalanche continuent de perturber le trafic routier et ferroviaire dans le canton d’Uri et dans la Vallée de Conches (VS). Si les trains de la Matterhorn Gotthard Bahn circulent à nouveau depuis mardi midi entre Niederwald (VS) et Oberwald (VS), ils ne poursuivent pas leur chemin en direction de Realp (UR). Le village uranais reste coupé du monde.

Aucun train ne circule, par ailleurs, entre Andermatt et les Grisons: le tronçon entre la station uranaise et Dieni (GR) est fermé en raison du danger d’avalanche. En revanche, Andermatt est désormais de nouveau accessible par la route depuis Göschenen (UR).

Dans les Grisons, la situation était fortement perturbée mardi sur le réseau des Chemins de fer rhétiques (RhB): aucun train ne circulait avant midi entre Klosters et Davos en raison de la chute d’arbres, ainsi qu’avant le milieu de l’après-midi entre Davos et Filisur à cause du danger d’avalanche.

Un service de bus a été mis en place durant ces périodes de fermeture, précisent les RhB. Tel a aussi été le cas en Basse-Engadine (GR), où deux tronçons ferroviaires sont restés fermés jusqu’en fin d’après-midi.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

403’000 visiteurs au Château de Chillon en 2018

Publié

le

Le Château de Chillon a accueilli près de 403'000 visiteurs en 2018 (archives). (©KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le Château de Chillon a franchi pour la seconde fois en 2018 le cap des plus de 400’000 visiteurs. Ils ont été près de 403’000 à franchir les murs de la forteresse de Veytaux (VD), un chiffre légèrement inférieur au record de 405’000 enregistré en 2017.

La Fondation du Château de Chillon (FCC) a su tirer son épingle du jeu une année de Coupe du monde et de chantier historique, en adaptant au mieux son agenda culturel et événementiel, relève-t-elle mardi dans un communiqué. Et de citer en exemple l’exposition médiévale « Factory » et celle en cours jusqu’au 28 avril « L’eau à la Bouche-Boire et manger au Moyen Age ».

Suisses en tête

Question provenance, les principaux intéressés sont toujours les Suisses avec plus de 22% des entrées. Viennent ensuite les Chinois (15,2%), suivis des Américains (12%). La France prend la quatrième position (6%). La Corée (4,4%) ferme la marche de ce top 5.

A noter que les Etats du Golfe ont fait de la forteresse une destination culturelle et touristique. En 2018, la FCC a édité une nouvelle notice explicative en arabe, parmi un total de quinze langues disponibles.

Travaux en cours

Des travaux extérieurs ont débuté mi-janvier 2018 dans le cadre du projet Jardin anglais qui prévoit un réaménagement paysager et la construction d’un pavillon-cafétéria. La première pierre de ce dernier a été posée début décembre 2018. Il prévoit 80 places assises, dont 60 à l’intérieur et une vingtaine sur la terrasse.

Sauf imprévu, l’inauguration du site est fixée à Pâques 2020 avec une journée portes ouvertes au public. Entretemps, une visite du chantier sera offerte courant 2019 à toutes personnes intéressées.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Salaire en euros: le TF admet le recours de plusieurs sociétés

Publié

le

Le Tribunal fédéral a admis les recours des entreprises vonRoll et Marquardt condamnées pour avoir versé des salaires en euros à leurs travailleurs frontaliers dès 2012 (archives). (©KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Le Tribunal fédéral a admis les recours des sociétés Marquardt et vonRoll qui ont payé leurs employés frontaliers en euros dès 2012. Il a estimé que les employés avaient commis un abus de droit en réclamant des indemnités plusieurs années plus tard.

La majorité des juges de la 2e Cour de droit civil ne s’est pas prononcée sur la validité d’une telle mesure par rapport à l’Accord sur la libre circulation des personnes (ALCP). Ce dernier interdit en effet toute discrimination des travailleurs au sein de l’Union européenne.

Par trois voix contre deux, les magistrates ont estimé que les deux travailleurs qui avaient obtenu des indemnités pour la perte de salaire subie ont commis un abus de droit. Ils n’auraient pas dû attendre d’avoir quitté leur entreprise plusieurs années plus tard pour faire valoir ces prétentions.

Les deux minoritaires ont défendu le point de vue que le paiement des salaires en euros constituait une discrimination interdite par l’ACLP. Elles ont également jugé que les plaintes déposées par les employés n’étaient pas abusives. En effet, l’abus de droit n’est sanctionné en droit du travail que dans des conditions exceptionnelles qui ne sont pas réalisées en l’espèce, selon elles.

Source ATS

Continuer la lecture