Choisissez votre radio
Connect with us

La guerre des gares CEVA: une Genferei de plus?

Publicité

Actualité

La guerre des gares CEVA: une Genferei de plus?

La guerre des gares CEVA: une Genferei de plus?

La guerre des noms à Genève continue de faire des remous…François Longchamp serait-il tatillon sur la nomenclature des lieux ?

Selon nos informations, l’avis du Président du Conseil d’Etat aurait été décisif dans le choix de porter l’affaire des gares CEVA au Conseil fédéral. Pour rappel, la décision du DETEC d’accorder à Lancy d’appeler ses gares Lancy-Pont-Rouge et Lancy-Bachet est contestée par le gouvernement genevois. Il souhaite qu’elles soient appelées Genève-Bachet et Genève Pont-Rouge. Il a demandé au Conseil fédéral de trancher en dernier recours. La bisbille bien genevoise fait plutôt sourire les passants que nous avons interrogés dans le quartier de Pont-Rouge…

micro pont rouge

François Longchamp serait particulièrement tatillon sur la nomenclature des lieux, qu’il s’agisse de gares ou de places. C’est en tout cas la conviction de l’association des habitants du centre et de la vieille-ville. Son comité a décidé d’attendre la fin du mandat de l’élu PLR pour modifier le nom de la Place de Neuve. Elle souhaite qu’elle soit appelée Place Neuve, sans le «de».

L’élu PLR serait fermé à tout dialogue selon les membres de l’association. Pourtant, affubler cette place d’un « de » ne se justifierait pas, même aux yeux de certains historiens genevois. S’il y avait bien une porte de Neuve à l’époque de l’Escalade, la place, communément appelée place Neuve par les Genevois, pourrait très bien se passer de sa particule. N’en déplaise au roi Longchamp.

Contacté à ce sujet, le président du Conseil d’Etat indique par mail que la décision de ne pas modifier le nom de la place émane du Conseil d’Etat in corpore. Cette dénomination rappellerait aux Genevois l’existence de la porte du même nom, édifiée pour protéger la ville des attaques surprises. C’est en baissant la herse de la porte de Neuve, qu’Isaac Mercier a sauvé Genève, la nuit de l’Escalade.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité

Retrouvez Radio Lac sur tous les supports

écrans
To Top