Rejoignez-nous

Culture

Tariq Ramadan échappe à une 3ème inculpation

Publié

,

le

L’islamologue suisse Tariq Ramadan a pour la première fois reconnu des relations sexuelles « consenties » avec la troisième femme qui l’accuse de viol. Les juges parisiens qui l’ont interrogé dans la journée ont décidé de ne pas le mettre en examen dans ce volet.

« Les magistrats ont considéré, à la suite des explications de M. Ramadan et des documents qui ont pu être fournis, qu’il n’y avait pas lieu de le mettre en examen concernant Mounia », a déclaré son avocat Me Emmanuel Marsigny devant la presse. « C’est un tournant dans cette affaire », s’est-il félicité , à l’issue de l’audition, débutée en milieu de matinée et achevée vers 21h00 au tribunal de Paris.

Devant les juges, Tariq Ramadan a maintenu qu’il n’avait jamais eu le moindre rapport sexuel avec les deux premières plaignantes. Âgé de 55 ans, il a été écroué le 2 février. Il est actuellement détenu à l’hôpital pénitentiaire de Fresnes, dans la banlieue parisienne, en raison de sa sclérose en plaques. Il a déjà été mis en examen (inculpé) pour deux viols, dont l’un sur personne vulnérable, qu’il nie catégoriquement avoir commis.

L’enquête a démarré en octobre. Elle reposait initialement sur les accusations d’anciennes admiratrices du prédicateur – la militante laïque et ancienne salafiste Henda Ayari et une femme connue sous le pseudonyme de « Christelle ». Ces femmes ont décrit des rapports sexuels forcés et accompagnés d’une grande violence.

Robe tachée de sperme

Depuis mars, une troisième plaignante, Mounia Rabbouj, l’accuse des mêmes faits et le parquet de Paris avait requis une nouvelle mise en examen. Cette ancienne escort-girl est l’une des protagonistes du procès pour proxénétisme de l’hôtel Carlton aux côtés de l’ancien directeur du FMI, le Français Dominique Strauss-Kahn.

Elle affirme avoir été violée à neuf reprises en France, à Londres et à Bruxelles, de 2013 à 2014. Pour prouver la relation sexuelle avec Tariq Ramadan, elle a versé au dossier une robe noire tachée de sperme. Les résultats des tests ADN sont attendus prochainement.

A l’inverse, la défense affirme avoir déposé lundi « plus de 300 vidéos et plus de 1000 photos » témoignant d’une relation consentie entre l’intellectuel et cette femme, espérant convaincre les juges de renoncer à cette mise en examen.

La famille au créneau

En reconnaissant cette relation adultère, éloignée des enseignements qui ont fait sa célébrité, Tariq Ramadan a terni un peu plus son image auprès de ses soutiens, lui qui fut une des rares figures médiatique et populaire de l’islam en Europe. Mais, sur le plan judiciaire, il a obtenu un répit. Son avocat entend en profiter pour déposer une nouvelle demande de remise en liberté de son client, qui avait été refusée une première fois en mai.

Au gré des révélations sur sa vie personnelle dans cette affaire, ses soutiens se sont peu à peu effrités. Sa famille en revanche monte régulièrement au créneau pour continuer à le défendre. « Mon soutien à mon père n’est ni aveugle, ni naïf. J’ai vécu pendant une trentaine d’années avec lui et les contradictions des plaignantes me confortent dans ma conviction », a ainsi affirmé sa fille Maryam Ramadan dans un entretien au quotidien Libération publié mardi.

Plainte en Suisse

En garde à vue, l’islamologue a reconnu avoir rencontré Henda Ayari et « Christelle » en public, une seule fois chacune, mais a nié tout rapport sexuel. Confronté à « Christelle », il a admis un « jeu de séduction » dans leurs échanges électroniques.

En Suisse, une quatrième femme a porté plainte et son témoignage doit encore être versé au dossier français.

(Source ATS – Photo ©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Week-end balkanique à l’Alhambra

Publié

le

La musique des Balkans investit la salle de Alhambra à Genève ce week-end. Deux concerts, donnés par trois chorales (le coeur Artichaut, les anges de Montbrillant et Les Voix d’Aoédé), accompagnées pour l’occasion par les musiciens du groupe Maurice K. Au programme, un voyage musical à travers l’Europe médiane : en Bosnie, en Bulgarie, en Géorgie ou encore en Serbie.

A l’origine de cette aventure, Nabila Schwab, cheffe de chœur et enseignante de musique à l’école primaire. Pour elle, chanter dans cette salle est une chance : 

Nabila Schwab Cheffe de chœur

La cheffe de chœur défend une vision singulière de l’art :

Nabila Schwab Cheffe de chœur

Extrait musical :

3 Chœurs & Maurice K  Idi Doidi Eleno

Salle de l’Alhambra, aujourd’hui à 20h et demain à 17h. Entrée libre. Détails sur:  https://www.tempslibre.ch/geneve/concerts/401895-chants-des-balkans

Tadeusz Roth

Continuer la lecture

Actualité

Piloté par le Canton, un musée de la BD se dessine

Publié

le

Un musée de la BD se dessine. Sous la houlette du canton de Genève, un groupe de travail, comprenant notamment Zep et Tirabosco, planche sur le projet. Ce futur centre sera donc dédié à la bande dessinée.

Quoi de plus logique quand on sait que c’est à Genève qu’est né Rodolphe Töpffer, considéré comme l’inventeur de la BD. Mais ce n’est pas la seule raison. Les explications du conseiller d’Etat chargé de la cohésion sociale et porteur du projet, Thierry Apothéloz:

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

Thierry Apothéloz revient sur les raisons de l’engagement de l’Etat dans ce beau projet:

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

Le groupe de travail qui réunit une petite dizaine d’experts en la matière doit répondre aux questions élémentaires: Quoi? Comment? Combien? Mais aussi où? Concernant le lieu, le conseiller municipal Simon Brandt avait évoqué la possibilité d’utiliser l’ancien musée de l’horlogerie. C’est l’une des pistes envisagées, indique le conseiller d’Etat:

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

Il faudra aussi songer à la mise en réseau avec les autres musées dédiés à la BD. Les précisions de Thierry Apothéloz:

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

Le groupe de travail doit rendre son rapport fin août. Parmi les experts, on compte notamment le dessinateur genevois Tom Tirabosco. Pour en parler, il sera l’invité de Radio Lac Matin à 7h20.

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

La comédie suisse Curry Western sort au cinéma

Publié

le

La comédie noire Curry Western arrive ce mercredi 8 mai en salles. Une co-production suisse, tournée en Inde par le réalisateur Kamal Musale. Rencontre. 

Curry Western, c’est le nouveau projet du réalisateur suisse d’origine indienne Kamal Musale. Après une collaboration avec le cinéaste suisse Christoph Schaub sur Million Can Walk (2014)  et son dernier projet personnel en hindi Bumbai Bird (2017), le voici pour son premier projet international, tourné en anglais.

Un projet très ambitieux, porté en autre par la société de production veveysanne Louise Productions. Une grande première pour elle de tourner à l’étranger, et en particulier en Inde. Avec un casting tout autant international : Gia Sandhu (L’Ombre d’Emily) et Christopher Shyer (J.Edgar, Shut Up and Shoot !), mais également le comédien vaudois Sylvain Reymond, qui incarne Bindu.

Sylvain Reymond, qui incarne Bindu dans Curry Western, est comédien, mais également DJ dans la région de Vevey !

Sheela est une anglaise d’origine indienne, qui vit en Angleterre en compagnie de son chéri Simon. Un jour, elle apprend que son père, qui vit en Inde, a succombé d’une attaque de tigre. Elle décide en compagnie de son mari de partir sur les traces de son père… et de sa maison. Un long-métrage qui mélange les genres : drame, comédie noire et même western, le tout se déroulant dans des décors magnifiques de l’Inde. Ce scénario permet par ailleurs à Kamal Musale d’explorer les notions de propriété et d’identité, au travers notamment de cette maison en Inde.

A l’occasion de la sortie en salles de Curry Western, nous avons rencontré son réalisateur, Kamal Musale :

Kamal Musale Réalisateur du film Curry Western

Découvrez la bande annonce du film Curry Western :

Le long-métrage Curry Western sort dès le 8 mai 2019 dans les salles romandes.

@RobinJaunin

Continuer la lecture

Actualité

Embellie pour le 33e Salon du livre de Genève

Publié

le

Le Salon du Livre 2019 fait mieux que l'édition précédente en attirant 2000 personnes de plus. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La Salon du livre de Genève a attiré davantage de monde pour sa 33e édition avec plus de 89’000 personnes en cinq jours, soit 2000 de plus par rapport à 2018. Innovation, la prochaine édition sera décalée de quelques mois à fin octobre 2020.

Cette année, la manifestation est également sortie pour la première fois de Palexpo pour offrir des lectures sur d’autres sites. Parmi ces composantes innovantes, elle a notamment investi un tram.

Hôte d’honneur, la Fédération de Wallonie-Bruxelles « a accueilli un public chaleureux », ont relevé dimanche soir les organisateurs. De nombreuses animations comme des films, des photographies ou des jeux ont alimenté les activités du salon. Elles seront encore étendues lors des prochaines éditions.

Les 5e Assises de l’édition ont rassemblé plus de 400 professionnels. Parmi huit récompenses remises, le Prix du Public du Salon du livre de Genève a couronné Murielle Magellan pour « Changer le sens des rivières ».

La vente de livres a de son côté progressé de 10% par rapport à l’année dernière. La 34e édition aura lieu du 28 octobre au 1er novembre 2020.

 

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Anémone est décédée

Publié

le

Anémone avait reçu un César en 1988. (©KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON)

Anémone, César de la meilleure actrice en 1988 pour « Le Grand Chemin », est décédée mardi à 68 ans d' »une longue maladie ». Inoubliable dans « Le père Noël est une ordure », elle avait débuté sa carrière dans le café-théâtre au sein de la troupe du Splendid.

La comédienne « s’est éteinte au petit matin du 30 avril des suites d’une longue maladie », a indiqué à l’AFP Elisabeth Tanner, son agente. Malade depuis quelques années, elle avait pris du recul et n’avait aucun engagement à venir, ni au cinéma ni au théâtre.

Le succès de son rôle de Thérèse, acolyte de Thierry Lhermitte à la permanence de SOS Amitié dans « Le père Noël est une ordure », au théâtre en 1979 puis au cinéma en 1982 dans l’adaptation réalisée par Jean-Marie Poiré, en fait une actrice très populaire dans les années 1980.

Visite en Ajoie

C’est durant cette décennie qu’elle avait notamment participé à un festival en Suisse, le Cinémajoie à Porrentruy (JU) en 1988. Elle y avait présenté « Le Grand Chemin », où elle donnait la réplique à Richard Bohringer, rôle qui lui valu le César.

A l’affiche de nombreuses comédies comme « Viens chez moi, j’habite chez une copine » (1982), elle incarne aussi des rôles plus sensibles comme le personnage de Marcelle dans « Le Grand chemin » (1987), qui lui valut un César l’année suivante. Ces dernières années, elle avait été à l’affiche de « Jacky au royaume des filles » (2014), « Rosalie Blum » (2016) et « la Monnaie de leur pièce » (2018), son dernier film.

Anémone se produisait aussi régulièrement sur les planches jusqu’à ses dernières pièces « Grossesse nerveuse » (2011), une comédie dans laquelle elle incarnait une grande bourgeoise aussi inattendue que désespérée, et « Les noeuds au mouchoir » (2015).

De son vrai nom Anne Bourguignon, elle était la fille du psychiatre André Bourguignon et de Claire Justin-Besançon. Elle était mère de deux enfants.

Source ATS

Continuer la lecture