Choisissez votre radio
Connect with us

SNCF : trafic de nouveau perturbé entre la France et la Suisse

Publicité

Culture et Société

SNCF : trafic de nouveau perturbé entre la France et la Suisse

Les trains ne circulent à nouveau qu’au compte-gouttes ce lundi entre la Suisse et la France avec un nouvel épisode de grève à la SNCF. La plupart des TGV en partance de Suisse ou au départ de France ne circulent pas, à l’exception de 5 allers-retours.

Le cinquième épisode de la grève en pointillés s’annonce un peu moins suivi que le quatrième, avec en moyenne 2 TGV sur 5 en circulation, selon les prévisions de la compagnie française. Mais la situation restera très contrastée d’une ligne à l’autre.

Deux TGV allers-retours sont maintenus entre Paris et Zurich ainsi qu’entre Paris et Genève et un aller-retour entre Paris et Lausanne, selon la page d’informations TGV/Lyria sur Internet.

Le nombre de grévistes n’a cependant pas varié: “Il y a quatre cheminots sur cinq au travail” mais “ceux qui conduisent les trains sont en grève à 60%”, a indiqué dimanche le président de la SNCF Guillaume Pepy.

Pour faire pression sur le gouvernement français, d’autres épisodes de grève sont programmés jusqu’à la fin du mois de juin et le mouvement pourrait être prolongé en juillet et août, selon le journal Le Parisien.

Chez Air France aussi

Dans les airs aussi, le conflit reste suivi, même si les prévisions de trafic pour la dixième journée de grève en deux mois sont un peu meilleures que pour la précédente. Air France prévoit ce lundi d’assurer 75% de ses vols contre 70% mercredi dernier.

Dans le détail, la compagnie table sur 65% de vols long-courriers maintenus, un taux identique pour les moyen-courriers au départ et vers l’aéroport Paris-Charles de Gaulle et 85% pour les court-courriers à Paris-Orly et en province.

Face au rejet des syndicats de son dernier projet d’accord, la direction d’Air France a annoncé vendredi “le lancement d’une consultation auprès de l’ensemble des salariés” sur la base de sa dernière proposition: 2% d’augmentation immédiate des salaires et 5% supplémentaires étalés sur trois ans. Les syndicats réclament, eux, 5,1% dès cette année.

(Source ATS – Photo archives : ©KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture et Société

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez Radio Lac sur tous les supports

écrans
To Top