Choisissez votre radio
Connect with us

Plus de 50 spectacles à la 42e Bâtie

Publicité

Culture et Société

Plus de 50 spectacles à la 42e Bâtie

La 42e édition de La Bâtie-Festival de Genève, qui aura lieu du 30 août au 16 septembre, fera la part belle aux collaborations. La manifestation s’associe à 31 partenaires culturels pour programmer 52 propositions artistiques.

Une vingtaine de propositions théâtrales, dix spectacles de danse, 18 concerts, des lectures et des soirées clubbing figurent à l’affiche du festival de la rentrée culturelle, a indiqué mardi Claude Ratzé, lors de la présentation de sa première édition à la tête de la manifestation pluridisciplinaire. Au total, 187 représentations sont prévues pendant 18 jours.

Le nouveau directeur a abandonné l’idée d’une thématique dominante et d’un artiste invité, chère à sa prédécesseure. Il a cherché à élaborer des programmations concertées avec des institutions et associations. En musique, l’Orchestre de la Suisse romande interprétera “La Nuit transfigurée”, d’Arnold Schoenberg, et “Métamorphoses”, de Richard Strauss, avec le danseur Gabriel Schenker.

Soirées 100% suisses

D’autres collaborations auront lieu avec l’Ensemble Contrechamps, avec le collectif de percussion Eklekto ou encore avec l’Association pour l’encouragement de la musique improvisée, pour une soirée de quatre spectacles. Les albums du duo Cyril Cyril et du trio Bégayer seront vernis à L’Usine, en coréalisation avec Kalvingrad.

Parmi les têtes d’affiche figurent le rappeur français Grems, le groupe britannique Death in Vegas et le Sud-Africain Nakhane. Trois soirées 100% suisses sont prévues: Cold Bath, Monument et East Sister joueront à L’Abri tandis que Crimer et Dolphin Flight puis Phanee De Pool et Fabian Tharin se produiront au Chat Noir.

Cette année, La Bâtie lance un club éphémère. Dix soirées house, techno, afro electronic, hip-hop, électro, disco house ou encore dubstep sont agendées, même si le lieu n’est pas encore défini. A noter qu’un restaurant, éphémère lui aussi, sera tenu par le chef Cédric Riffaud.

Des créations

En théâtre, le festival propose treize spectacles, dont trois avec le Théâtre Forum Meyrin: “Macbettu”, de l’Italien Alessandro Serra, “Jusque dans vos bras”, du collectif iconoclaste Les Chiens de Navarre, et “A Game of You”, des Flamands Ontroerend Goed. 2b company viendra avec neuf épisodes de sa “Conférence des choses” et dont l’intégrale de huit heures clôturera La Bâtie.

Trois créations helvétiques figurent à l’affiche de cette édition. Barbara Schlittler montera “Paysage intérieur brut”, le monologue d’une femme qui s’est fait broyer par le travail, Justine Ruchat proposera “EnQuête”, sur un membre de sa famille, et la compagnie Les Fondateurs fabriqueront des “Espaces verts”. Il sera aussi question de nature dans “Nature Politics”, de Martin Schick.

L’Iranien Amir Reza Koohestani reviendra à La Bâtie, avec “Summerless”, en partenariat avec le Théâtre du Loup. Celui-ci accueillera aussi “HATE”, de la bouillonnante Laetitia Dosch, qui présentera par ailleurs son premier one-woman-show, rebaptisé “Laetitia fait péter Genève”.

La Bâtie poursuit sa collaboration avec le Théâtre de Vidy (VD). Un bus emmènera les spectateurs voir la prochaine création de Christophe Honoré, “Les Idoles”. Le spectacle sera accompagné d’une soirée disco 1990 et d’une lecture-brunch. Une lecture-brunch est aussi prévu autour de “Julie’s Party”, le spectacle d’ouverture de la saison de La Comédie de Genève inspiré de “Mademoiselle Julie”, de Strindberg.

Un label “kinky”

Côté danse, l’Israélien Hofesh Shechter et le Grec Dimitris Papaioannou seront pour la première fois à Genève, avec des pièces monumentales. Les chorégraphes La Ribot, Koen Augustijnen et Jérôme Bel seront, eux, de retour à La Bâtie. En collaboration avec l’Association pour la danse contemporaine, le festival programme “Rule of Three”, de Jan Martens, un trio avec un batteur.

Nouveautés, le “Label Bâtie” propose des projets commandés à des duos de jeunes diplômés en danse, théâtre et musique et d’artistes aguerris pour des petits formats de 30 minutes, tandis que les trois performances du label “Kinky Bâtie” thématisent le genre et la sexualité. Et le festival poursuit sa programmation de spectacles pour le jeune public.

www.batie.ch

Source : ATS

Photo: (©© Rahi Rezvani)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture et Société

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez Radio Lac sur tous les supports

écrans
To Top