Rejoignez-nous

Culture

Plus de 50 spectacles à la 42e Bâtie

Publié

,

le

La 42e édition de La Bâtie-Festival de Genève, qui aura lieu du 30 août au 16 septembre, fera la part belle aux collaborations. La manifestation s’associe à 31 partenaires culturels pour programmer 52 propositions artistiques.

Une vingtaine de propositions théâtrales, dix spectacles de danse, 18 concerts, des lectures et des soirées clubbing figurent à l’affiche du festival de la rentrée culturelle, a indiqué mardi Claude Ratzé, lors de la présentation de sa première édition à la tête de la manifestation pluridisciplinaire. Au total, 187 représentations sont prévues pendant 18 jours.

Le nouveau directeur a abandonné l’idée d’une thématique dominante et d’un artiste invité, chère à sa prédécesseure. Il a cherché à élaborer des programmations concertées avec des institutions et associations. En musique, l’Orchestre de la Suisse romande interprétera « La Nuit transfigurée », d’Arnold Schoenberg, et « Métamorphoses », de Richard Strauss, avec le danseur Gabriel Schenker.

Soirées 100% suisses

D’autres collaborations auront lieu avec l’Ensemble Contrechamps, avec le collectif de percussion Eklekto ou encore avec l’Association pour l’encouragement de la musique improvisée, pour une soirée de quatre spectacles. Les albums du duo Cyril Cyril et du trio Bégayer seront vernis à L’Usine, en coréalisation avec Kalvingrad.

Parmi les têtes d’affiche figurent le rappeur français Grems, le groupe britannique Death in Vegas et le Sud-Africain Nakhane. Trois soirées 100% suisses sont prévues: Cold Bath, Monument et East Sister joueront à L’Abri tandis que Crimer et Dolphin Flight puis Phanee De Pool et Fabian Tharin se produiront au Chat Noir.

Cette année, La Bâtie lance un club éphémère. Dix soirées house, techno, afro electronic, hip-hop, électro, disco house ou encore dubstep sont agendées, même si le lieu n’est pas encore défini. A noter qu’un restaurant, éphémère lui aussi, sera tenu par le chef Cédric Riffaud.

Des créations

En théâtre, le festival propose treize spectacles, dont trois avec le Théâtre Forum Meyrin: « Macbettu », de l’Italien Alessandro Serra, « Jusque dans vos bras », du collectif iconoclaste Les Chiens de Navarre, et « A Game of You », des Flamands Ontroerend Goed. 2b company viendra avec neuf épisodes de sa « Conférence des choses » et dont l’intégrale de huit heures clôturera La Bâtie.

Trois créations helvétiques figurent à l’affiche de cette édition. Barbara Schlittler montera « Paysage intérieur brut », le monologue d’une femme qui s’est fait broyer par le travail, Justine Ruchat proposera « EnQuête », sur un membre de sa famille, et la compagnie Les Fondateurs fabriqueront des « Espaces verts ». Il sera aussi question de nature dans « Nature Politics », de Martin Schick.

L’Iranien Amir Reza Koohestani reviendra à La Bâtie, avec « Summerless », en partenariat avec le Théâtre du Loup. Celui-ci accueillera aussi « HATE », de la bouillonnante Laetitia Dosch, qui présentera par ailleurs son premier one-woman-show, rebaptisé « Laetitia fait péter Genève ».

La Bâtie poursuit sa collaboration avec le Théâtre de Vidy (VD). Un bus emmènera les spectateurs voir la prochaine création de Christophe Honoré, « Les Idoles ». Le spectacle sera accompagné d’une soirée disco 1990 et d’une lecture-brunch. Une lecture-brunch est aussi prévu autour de « Julie’s Party », le spectacle d’ouverture de la saison de La Comédie de Genève inspiré de « Mademoiselle Julie », de Strindberg.

Un label « kinky »

Côté danse, l’Israélien Hofesh Shechter et le Grec Dimitris Papaioannou seront pour la première fois à Genève, avec des pièces monumentales. Les chorégraphes La Ribot, Koen Augustijnen et Jérôme Bel seront, eux, de retour à La Bâtie. En collaboration avec l’Association pour la danse contemporaine, le festival programme « Rule of Three », de Jan Martens, un trio avec un batteur.

Nouveautés, le « Label Bâtie » propose des projets commandés à des duos de jeunes diplômés en danse, théâtre et musique et d’artistes aguerris pour des petits formats de 30 minutes, tandis que les trois performances du label « Kinky Bâtie » thématisent le genre et la sexualité. Et le festival poursuit sa programmation de spectacles pour le jeune public.

www.batie.ch

Source : ATS

Photo: (©© Rahi Rezvani)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La légende de la BD Stan Lee meurt à 95 ans

Publié

le

Le père de Spider-Man, des X-Men ou encore d'Hulk est décédé (archives). (©KEYSTONE/AP Invision/CHRIS PIZZELLO)

Stan Lee est décédé lundi à l’âge de 95 ans. Le scénariste américain a notamment créé pour l’éditeur Marvel Comics des personnages iconiques comme Spider-Man, les X-Men ou Hulk.

« Marvel et l’ensemble de la Walt Disney Company saluent la vie et la carrière de Stan Lee et présentent leur gratitude éternelle pour les exploits inégalables qu’il a accomplis dans leurs murs. A chaque fois que vous ouvrirez un ‘comic-book’, Stan sera là », a déclaré Marvel, dont il était encore président d’honneur, dans un communiqué.

« Stan Lee était aussi extraordinaire que les personnages qu’il a créés. Un vrai super-héros pour les fans Marvel à travers le monde, Stan avait le pouvoir d’inspirer, de divertir et de connecter les gens », a déclaré Bob Iger, le PDG du groupe Disney, qui a racheté Marvel pour quatre milliards de dollars en 2009, permettant aux super-héros de Stan Lee de devenir les stars du box-office mondial.

Révolution de la bande-dessinée

C’est dans un hôpital de Los Angeles, ville où ce New-Yorkais d’origine résidait, qu’il a trouvé la mort lundi matin, selon le média spécialisé dans les célébrités TMZ. « Mon père aimait tous ses fans », a réagi sa fille J.C. auprès de TMZ.

Dans les années 60, avec Marvel, Stan Lee a révolutionné le « comic-book », la bande-dessinée américaine, et par répercussion la culture populaire mondiale. Ses personnages, d’Iron Man à Black Panther, sont devenus les figures de proues de l’industrie cinématographique américaine et ont fait rêver plusieurs générations de fans, qui considéraient parfois l’espiègle scénariste comme un demi-Dieu.

Des personnalités de tous univers, du gouverneur de New York au fondateur de Tesla, Elon Musk, ont tenu à lui rendre hommage, signe de l’immense influence qu’il a eue sur la culture populaire. « Zeus, donne lui ton trône. Il y a un vrai patron parmi les dieux maintenant », a écrit sur Twitter l’auteur de bande dessinée français Joann Sfar.

Humanisme poignant

Fils d’immigrés roumains, Stan Lee est né le 28 décembre 1922. Il a commencé à travailler pour Timely Comics, l’ancêtre de Marvel, en 1939. Il a su donner au genre super-héroïque un nouveau souffle, en créant des personnages dont les pouvoirs étaient contrebalancés par un humanisme poignant, assurant leur popularité auprès d’un public capable de s’identifier.

« Ce gars Peter Parker, je veux juste qu’il soit l’adolescent de base. Il ne faut pas qu’il ressemble à un autre super-héros musclé », avait-il expliqué au moment de la création de Spider-Man.

Connu pour ses lunettes de soleil et son pull vert, il s’était assuré une popularité sans faille auprès des fans de bande dessinée et de « pop culture ». Le grand public le reconnaissait grâce à ses apparitions dans les adaptations au cinéma des aventures de ses héros. Stan Lee était devenu l’ambassadeur des comics aux Etats-Unis, multipliant les conférences dans les universités et les apparitions dans les conventions de fans.

Affaires judiciaires

Les dernières années de sa vie avaient été marquées par plusieurs affaires judiciaires. Il avait notamment intenté un procès contre son ancienne société, POW! Entertainment, avant d’abandonner.

A la sortie du premier film « Spider-Man » en 2002, Stan Lee avait intenté un procès à Marvel, qu’il avait alors quitté, pour non-respect de ses droits d’auteurs. Trois ans plus tard, les deux parties avaient trouvé un accord à l’amiable, Marvel expliquant avoir versé 10 millions de dollars à sa vedette.

Plus récemment, une massothérapeute l’avait également accusé d’agression, ce qu’il avait nié, alors qu’en juin, son avocat avait réclamé une injonction restrictive contre l’ancien assistant de l’éditeur. La rumeur voulait que le richissime nonagénaire soit victime d’abus de faiblesse.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Après un an de crise, la Bibliothèque de Genève a un nouveau chef

Publié

le

La Bibliothèque de Genève a un nouveau directeur. C’est Frédéric Sardet, actuel Bibliothèques et archives de la Ville de Lausanne, qui prendra la tête de l’institution culturelle genevoise le 1er février 2019. La Bibliothèque de Genève a traversé une période de crise. Un audit de la Cour des comptes paru en janvier critiquait la gouvernance de la BGE et avait entraîné le départ précipité du directeur de l’époque. Avec l’arrivée de Frédéric Sardet, la Ville de Genève espère clore définitivement cette période trouble et poursuivre les réformes engagées. Le maire et conseiller administratif chargé de la culture, Sami Kanaan a commenté pour nous cette nomination. On lui a posé la question: avez-vous volé Frédéric Sardet à la Ville de Lausanne?

Sami Kanaan  Maire de la Ville de Genève

Frédéric Sardet hérite d’une institution en “convalescence” selon le terme employé par le maire et conseiller administratif chargé de la culture. Sami Kanaan estime que le futur directeur est l’homme de la situation:

Sami Kanaan  Maire de la Ville de Genève

@marie_prieur

Continuer la lecture

Concours

Radio Lac en direct des Automnales!

Publié

le

La grande foire de Genève prend, cette année encore, ses quartiers à Palexpo pour son édition 2018 qui aura lieu du 2 au 11 novembre 2018 !

Les Automnales, événement incontournable du mois de novembre !

Nombreux seront les exposants que vous pourrez rencontrer au détour des halles de Palexpo mais aussi au sein des 8 salons parallèles proposés cette année.

En terme de nouveauté, le salon accueillera Le Monde des Trésors – un espace de 700m2 entre brocante chic et vente aux enchères vintage.

Et ça ne s’arrête pas là ! De nombreuses animations seront proposées pour tous les visiteurs comme un piste de Karting électrique, des spectacles de magie, de cirque ou encore de chansons mais aussi des animations sportives telles que les 10km de Palexpo. Bref, foncez vite sur leur site pour avoir plus d’infos !

Un événement en partenariat avec Radio Lac

Cette année encore, Radio Lac sera présente à Palexpo pendant toute la durée des Automnales. A cette occasion, vous pourrez assister à des émissions en direct, à des enregistrements d’émissions, rencontrer les animateurs et journalistes…

Petit tour d’horizon du programme :

La C’Lac en direct des Automnales

Vous pourrez retrouver votre émission de divertissement en fin de journée en direct depuis le stand Radio Lac. Fabien Brizard, Brigitte Walker et toute l’équipe de La C’Lac vous donne rendez-vous tous les jours de la semaine de 17h à 18h pour assister à l’émission !

 

L’info de fin de journée depuis les Automnales

De 18h à 19h, Béatrice Rul sera en direct des Automnales pour Le Club Radio Lac, un rendez-vous consacré à l’info de la journée !

Et ça continue le week-end !

Les samedis et dimanches, retrouvez Radio Lac Week-end et Matthieu Bardin sur le stand Radio Lac de 10h à 14h puis de 16h à 18h ! L’occasion de revenir sur les différents exposants et activités que propose Les Automnales.

 

Découvrez l’envers du décors !

Samedi et dimanche, vous pourrez assister à l’enregistrement de l’émission La C’Lac avec Fabien Brizard et Brigitte Walker. Venez découvrir le making-off de l’émission sur le stand Radio Lac !

 

Concours : On a pas fini de vous gâter !

Rien que pour vous, Radio Lac s’est associée aux Automnales et à de nombreux exposants dans le but de vous proposer un grand concours sur toute la durée du salon !

Chaque jour, tentez votre chance pour gagner l’un des lots en jeu !

Au programme :

  • des week-end pour deux personnes à Lugano, Lucerne ou Locarno
  • des repas pour deux grâce à Ô îles Restaurant
  • un fer à repasser Lift Plus Blue Sky de Laurastar
  • des forfaits de ski à Hirmentaz/Les Habères ou à La Vallée du Trient
  • des sets de sacs Clamy Boccard Créations
  • des places de cinéma chez Pathé
  • deux invitations pour un itinéraire ski de fond gourmand à Obergoms grâce à Obergoms Tourisme
  • des entrées au Spa&Wellness d’Anzère grâce à Anzère Tourisme

 

Pour jouer, rendez-vous sur le stand Radio Lac à partir du 2 novembre et participez à notre grand Jackpot !

Toute l’équipe de Radio Lac vous donne donc rendez-vous dès le 02 novembre à Palexpo pour les Automnales !

Continuer la lecture

Actualité

Album de Johnny: la Fnac met les bouchées doubles

Publié

le

C’est l’événement musical de ce vendredi : la sortie depuis minuit de l’album posthume de Johnny Hallyday.

Dispositif exceptionnel chez les disquaires de Suisse. « Mon pays c’est l’amour » l’album posthume de Johnny Hallyday est disponible depuis minuit. A Album exceptionnel, dispositif exceptionnel chez les disquaires. Illustration avec Olivier Réaut, directeur commercial chez Fnac Suisse:

Olivier Réaut  Directeur commercial chez Fnac Suisse

La mise en place est hors du commun. A la hauteur des ventes espérées. Olivier Réaut:

Olivier Réaut  Directeur commercial chez Fnac Suisse

Continuer la lecture

Blog

Interview : Capharnaüm, film primé à Cannes, sort en salles

Publié

le

Ce mercredi sort dans les salles romandes le film Capharnaüm, troisième long-métrage de la réalisatrice libanaise Nadine Labaki. Primé à Cannes, le film traite de nombreux sujets de société, qui touchent notamment le Liban, mais pas seulement. Rencontre.

Maltraitance des enfants, mariages forcés, crise des réfugiés, Capharnaüm est un film à fort vecteur politique. Vainqueur du Prix du Jury à Cannes en mai dernier, le long-métrage se concentre sur la vie de Zain, douze ans au plus, qui décide un jour d’attaquer ses parents devant la justice pour l’avoir mis au monde.

De ce synopsis découle un véritable récit de vie, entre la pauvreté de ces familles et les différentes crises qui touchent le pays. Pour renforcer l’aspect crédible de son oeuvre, Nadine Labaki a tenu à engager des « non acteurs » pour son métrage. Les acteurs sont, au même titre que les personnages, des réfugiés et des sans-papier.

Retrouvez ici notre interview complet avec Nadine Labaki pour son film Capharnaüm :

Nadine Labaki

Le film sera projeté en salles dès le 17 octobre

Continuer la lecture